Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Alice Au Royaume de Trèfle - Tome I - Fujimaru Mamenosuke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 59664
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Alice Au Royaume de Trèfle - Tome I - Fujimaru Mamenosuke   Dim 8 Oct - 15:35



Etoiles Notabénistes : ******

Clover No Kuni No Alice - Cheschaneko To Waltz
Traduction : Tony Sanchez
Adaptation graphique : Clair Obscur


ISBN : 9782355925665

Notre Opinion
Personnages


Citation :
[...] ... PLAN SUR ALICE, DE PROFIL, SEULE DANS LA FORÊT INCONNUE APRES LE PASSAGE DU LOIR TERRIFIE.

ALICE (dubitative) :
Je ne devrais peut-être pas m'attarder ici ...

BRUIT (tout près d'elle) :
Frsh ...

ALICE SE RETOURNE BRUSQUEMENT POUR DECOUVRIR LE CHEVALIER DE COEUR SORTANT A QUATRE PATTES D'UN TAILLIS.

ALICE (ahurie et soulagée tout à la fois) : Ace ?!
C'est toi, le monstre [= dont parlait le Loir] ?

ACE (surpris mais réjoui) :
Tiens ? Coucou, Alice !

GROS PLAN SUR LES DEUX PERSONNAGES, ALICE A DROITE, DE PROFIL ET ACE FACE A ELLE, A GAUCHE, LE VISAGE DE TROIS-QUARTS.

ALICE (cherchant une explication) :
Tu t'es encore perdu, c'est ça ? Tu as une feuille dans les cheveux ! (En son for intérieur car, pour l'instant, la jeune fille s'imagine qu'elle rêve) : Ca fait tout drôle de le croiser en plein rêve ...

ACE (cherchant à lui expliquer la situation et retirant la feuille de ses cheveux) : Merci ! ... Pas du tout, voyons ! Je voyage !

LE CHEVALIER DE COEUR AU PREMIER PLAN. LA BULLE OU S'INSCRIVENT SES PAROLES EST NOIRE. IL RAMENE LE POING DROIT SUR SA POITRINE. ALICE, QUI CONNAÎT SES DELIRES, EST A L'ARRIERE-PLAN, RESIGNEE.

ACE (triomphal) :
Avec le déménagement, le monde est encore instable ! ... C'est le moment idéal pour partir à l'aventure !

ALICE (qui n'y comprend rien) : Un déménagement ?


RETOUR SUR LE CHEVALIER, SEUL VISIBLE CETTE FOIS.

ACE (satisfait) :
J'ai même eu le temps d'aller jusqu'à la Tour !

GROS PLAN SUR LE VISAGE D'ALICE, QUI S'INTERROGE DE PLUS EN PLUS.

ALICE (plus inquiète qu'elle ne l'était au début) :
Excuse-moi ... (En son for intérieur) : ? Son comportement est étrange ...

CASE NEUTRE OU S'ALIGNENT LES BULLES CONTENANT LES PENSEES ET LES PAROLES DES PERSONNAGES.

ALICE (hors cadre, toujours inquiète mais désireuse d'en savoir plus) :
Qui a déménagé, au juste ?  (En son for intérieur) : Je voudrais comprendre.

ACE (hors cadre, d'un ton très naturel) :
Eh bien ... nous, Alice ! Qui d'autre ?

ALICE (hors cadre, on croit la voir sursauter) :
Hein ?! De quoi tu parles ?

RETOUR SUR ALICE ET ACE, FACE A FACE. ALICE EST DE DOS, LE CHEVALIER DE FACE.

ALICE (désireuse de bien comprendre) :
Les gens du Château de Cœur sont partis quelque part ?!

ACE (toujours souriant) :
Ce n'est pas ce que je voulais dire !

RETOUR SUR ALICE EN PLAN RAPPROCHE.

ALICE (qui comprend de moins en moins) :
??

ACE (hors cadre et gentiment) : J'oubliais ... que tu étais une étrangère. C'est donc ton premier déménagement !

GROS PLAN SUR LE CHEVALIER DE COEUR. L'UNE DES BULLES PAR LAQUELLE IL S'EXPRIME EST NOIRE, LES DEUX AUTRES TRANSLUCIDES.

ACE (l'air soudain énigmatique : c'est lui et en même temps, on jurerait que c'est un autre homme) :
En fait ... Tu ne te trouves plus au Royaume de Cœur ... mais au Royaume de Trèfle !

PLAN SUR LES JAMBES D'ALICE, LA GAUCHE AVEC DES RAYURES ET LA DROITE EMPRISONNEE DANS UN TISSU PLUS SOMBRE. C'EST L'UNE DES CARACTERISTIQUES VESTIMENTAIRES DU PERSONNAGE.

ALICE (complètement perdue) : ? Comment ça ?


ACE (hors cadre, s'exprimant dans des bulles noires : attention ! car la couleur de ces bulles sont importantes) : Le monde a changé ... Les vertes contrées de Trèfle se sont substituées aux terres que tu connaissais !

RETOUR SUR LE VISAGE D'ALICE EN GROS PLAN MAIS ON NE VOIT QUE LE BAS DE CE VISAGE.

ALICE (s'appliquant à comprendre et ne prêtant peut-être pas suffisamment attention au changement intervenu chez Ace bien que, nous l'avons vu plus haut, elle l'ait perçu) :
Le Royaume ... de Trèfle ? On n'est pas dans un rêve, alors ?

ACE (hors cadre, sincèrement étonné même si sa bulle demeure noire) : Un rêve ?


CASE NEUTRE OU SE SUCCEDENT LES PHRASES DU RECIT D'ALICE.

ALICE (hors cadre, essayant de ne rien oublier) :
Eh bien ... je me suis endormie ... Et, tout à coup, la porte de ma chambre menait à une forêt ... remplie de portes ... douées de la parole !

PLAN RAPPROCHE SUR SON VISAGE.

ALICE (quelque peu excitée par l'aventure même si celle-ci continue à l'inquiéter) :
Même ici, les lieux ne peuvent pas changer aussi soudainement ! Du coup, j'en ai déduit que je rêvais ...

ACE (hors cadre, expliquant toujours dans des bulles noires mais attention, cela ne signifie pas qu'il ment) : En fait ... tu as été projetée ...

TRES JOLI GROS PLAN SUR LES YEUX SEULS DE LA JEUNE FILLE, QUI SEMBLENT S'OUVRIR TOUT GRANDS.

ACE (hors cadre et achevant dans une bulle noire) :
... depuis le Parc d'Attractions !

ALICE (prenant lentement conscience de ce qu'impliquent les explications du Chevalier de Cœur) :
Mais alors, si c'est la réalité ...

PLAN SUR LES DEUX PERSONNAGES, ALICE S'ACCROCHANT AU MANTEAU D'OFFICIER DU CHEVALIER DE COEUR.

ALICE (on peut la croire affolée) :
Une minute !! Qu'est-ce que tu entends par "projetée" ?! Où sont passés le parc et ses habitants ?!

ACE
(désignant du bras droit la forêt face à lui et continuant dans une bulle noire) : Le parc est bien ici, en quelque sorte ...

L'OEIL GAUCHE D'ALICE EN GROS PLAN SUR LA GAUCHE ET LES DOIGTS DU CHEVALIER A DROITE, POINTANT LES ARBRES AUX PORTES.

ACE (hors cadre et dans une bulle noire) : Il est devenu cette forêt ...


GROS PLAN DE LA POITRINE DU CHEVALIER, SUR LAQUELLE REPOSE LE POING D'ALICE.

ACE (patient même si la bulle reste noire) : Puisqu'il n'existe pas au Royaume de Trèfle !


RETOUR SUR LE PROFIL D'ACE ET SON REGARD, COMME PERDU.

ACE (deux bulles noires, plus tristes que les autres peut-être parce que le lecteur sait combien le personnage était lié à Julius Monrey) :
Tout comme ... la Tour de l'Horloge !

LES DEUX PERSONNAGES, TOUT PRES L'UN DE L'AUTRE. ALICE EST DE FACE, EN COLERE ET PRÊTE A PLEURER. ACE EST DE DOS.

ALICE (horrifiée et refusant la vérité) :
Qu'est-ce que tu racontes ?! Un territoire ne peut pas disparaître d'un coup de baguette magique !! Que sont devenus tous les employés ?!

ACE (cherchant à la rassurer - Les bulles sont maintenant blanches) : Du calme ! Ils n'ont pas cessé de vivre pour autant !

CASE OU APPARAISSENT LES ARBRES ET LE CIEL CLAIR.

ACE
(hors cadre et toujours rassurant) : Ils sont sur un autre plan, voilà tout ! Pour eux, c'est nous qui avons déménagé, et inversement ... Tu comprends ?

ALICE, DE DOS, FACE AU CHEVALIER.

ALICE (pressante) : Comment je peux les rejoindre ?


ACE (perplexe) : Hmm ... Ca me paraît compliqué ... En plus, tu as l'air complètement perdue !

ALICE (de profil, et continuant à ne pas vouloir y croire) :
Non ... ce n'est pas vrai  ... (En son for intérieur, véritablement terrifiée) : Je ne pourrai plus les revoir ?

LA JEUNE FILLE EST A GENOUX DEVANT LE CHEVALIER, DE DOS.

ALICE (désespérée, en son for intérieur) :
En parler à Ace ne servirait à rien ... Il ne comprendra pas ...

ACE (interdit et se sentant vaguement coupable quoiqu'il ne soit en rien responsable du déménagement)
: Ca va ? Qu'est-ce qu'il t'arrive ?

GROS PLAN SUR LES POINGS D'ALICE QUI FRAPPENT LE SOL.

ACE (hors cadre, hésitant) :
Tu pleures ?

ALICE (rageuse) : Non.

A SON TOUR, LE CHEVALIER DE COEUR S'AGENOUILLE ET POSE LA MAIN GAUCHE SUR L'EPAULE D'ALICE.

ACE (qui a l'art d'enfoncer les portes ouvertes) :
Tu es triste, peut-être ? Ca me paraît évident !!!

PLAN RAPPROCHE SUR LE VISAGE DU CHEVALIER MAIS ON N'EN VOIT QUE LE CÔTE GAUCHE.

ALICE (hors cadre et s'exprimant avec difficulté)
: Je suis restée à Wonderland parce que le Parc d'Attractions comptait beaucoup pour moi !

ACE (insidieux - La bulle redevient noire) : Ah bon ?

AU CENTRE, LE VISAGE D'ALICE. ON VOIT LA MAIN DU CHEVALIER DE COEUR QUI ABANDONNE SON EPAULE.

ACE (hors cadre - Bulle grisée et voix légèrement narquoise, on peut le supposer) :
Tu en es bien sûre ?

ALICE (réellement surprise puisque, rappelons-nous, elle semble avoir tout oublié de son aventure avec le Chapelier) : Comment ça ?


CASE DANS LAQUELLE LE CHEVALIER PREND UN PEU DE RECUL DEVANT ALICE, TOUJOURS A GENOUX. PUIS GROS PLAN SUR SON VISAGE ET SON SOURIRE, UN SOURIRE ENIGMATIQUE OU SE DISTINGUE UN SOUPCON D'IRONIE. IL DOMINE ALICE. ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 59664
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Alice Au Royaume de Trèfle - Tome I - Fujimaru Mamenosuke   Dim 8 Oct - 17:09

Citation :
[...] ...PLAN SUR L'ENTREE DU MANOIR DU CHAPELIER.

ALICE (hors cadre, étonnée mais indéniablement heureuse)
: Si vous êtes là, ça veut dire que je suis au Manoir ?

DEE (hors cadre mais on le devine souriant) : Bien sûr !

DUM (hors cadre aussi et tout aussi heureux de revoir Alice) :
Où veux-tu qu'on soit ?

ALICE (toujours hors cadre, un peu étonnée) : C'est que la route qui y mène a changé ...

PLAN : ALICE A GAUCHE ET AU CENTRE, AU RAS DE LA CASE, LA CASQUETTE DE L'UN DES JUMEAUX - SUPPOSONS QU'IL S'AGIT DE DEE.

DUM (hors cadre, curieux) : Au fait, comment tu as fait pour venir ici ? Le Parc d'Attractions n'a pas bougé, pourtant !

DEE (dont on ne voit que la casquette mais désireux de mettre les choses au clair) : Tu as été projetée ? Ou tu es partie parce que tu ne t'y plaisais plus ? Vas-Y : explique !

ALICE
(toujours perplexe malgré les explications que lui a fournies Ace) : Pour être honnête, je n'en sais rien moi-même. Oh !

APPARITION DU LIEVRE DE MARS AU SECOND PLAN, SUIVI DU CHAPELIER. TÊTE D'ALICE AU PREMIER PLAN.

ELLIOTT (au comble du ravissement et levant la main droite en signe d'accueil) :
Mais qui voilà ?!

ALICE (heureuse) : Elliott ! Blood !


PLAN RAPPROCHE SUR LE VISAGE DU LIEVRE DE MARS.

ELLIOTT (aussi étonné et satisfait que les jumeaux) :
Donc, tu as voyagé jusqu'ici toi aussi ? C'est inattendu ... J'imagine que le Parc n'est plus là ?

TRES GROS PLAN SUR LES TRAITS D'ALICE, ATTRISTEE.

ALICE (d'une toute petite voix) :
... Non ...

RETOUR SUR LE VISAGE DU CHAPELIER, COMME ATTENDRI, EN TOUS CAS COMPREHENSIF.

BLOOD (compatissant) :
Je vois ... C'est la première fois que tu expérimentes ce phénomène ... Ce doit être un peu dur ...

RETOUR SUR ALICE, ENTOUREE PAR LES JUMEAUX, EUX AUSSI MALHEUREUX POUR ELLE.

ALICE (découragée) :
Oui .. Tout le monde avait disparu à mon réveil ... Je ne sais plus quoi faire ...

LA MAIN DROITE DU CHAPELIER CARESSE DOUCEMENT LA JOUE D'ALICE, EN GROS PLAN.

BLOOD (hors cadre et lui donnant un conseil en apparence plein de sagesse) :
A mon avis ... tu devrais te reposer un peu ! Tu es toute pâle, ça te ferait le plus grand bien.

LES DEUX PERSONNAGES FACE A FACE. LE CHAPELIER EST DE DOS ET ALICE, AU SECOND PLAN, A UN PEU DE L'ELEVE PUNIE.

BLOOD (d'un ton sans réplique mais courtois) : Je vais demander qu'on te prépare une chambre !

ALICE (interloquée) :
Mais ... Je ...

GROS PLAN SUR LE PROFIL DU CHAPELIER ET LE LECTEUR RETROUVE, NON SANS PLAISIR, SON SOURIRE A LA FOIS ENIGMATIQUE ET AMUSE.

BLOOD (tout de même avec gentillesse, pour consoler la jeune fille dont il sait la détresse réelle) : Tu retrouveras peut-être le Parc au prochain déménagement ... Rien ne dit que tu le ne le verras plus jamais !

ALICE, DE PROFIL, AU PREMIER PLAN, FACE AU CHAPELIER QU'ON NE VOIT PAS. A L'ARRIERE-PLAN, LE LIEVRE DE MARS, DE DOS, GRONDE LES JUMEAUX.

ALICE (relevant le menton avec une sorte de défi - quoi que puissent en penser certains lecteurs, le jeu reprend entre ces deux-là) : D'accord ...
(En son for intérieur) : Il est vraiment gentil ... Bizarre ...

BLOOD (hors cadre mais en hôte parfait) : Suis-moi ... Je vais te conduire ! ...

ELLIOTT (aux jumeaux) : Vous, au travail !

DEE & DUM (révoltés) :
Oh non !

DANS LE HALL DU MANOIR.

ALICE (hors cadre et pour dissiper la gêne qu'elle éprouve) :
Désolée pour le dérangement ... J'arrive un peu à l'improviste ...

ON LA VOIT DE PROFIL MAIS LE VISAGE TOURNE VERS LE FOND DE LA PIECE DANS LE PLAN SUIVANT. LE CHAPELIER EST DE FACE MAIS ON NE SAISIT QUE LA PARTIE DROITE DU PERSONNAGE QUI, D'AILLEURS, A LES YEUX SOIGNEUSEMENT BAISSES.

BLOOD (tranquille) : Ne t'inquiète pas pour ça !


GROS PLAN SUR ALICE QUI SE TOURNE VERS LUI.

BLOOD (hors cadre et toujours aussi homme du monde) :
Nous avons beaucoup de chambres de libres. Mets-toi à l'aise !

ALICE (qui se laisse prendre, une fois de plus : les dessinateurs changent mais pas sa naïveté, réelle ou voulue) : Merci !


LE CHAPELIER, DONT ON NE VOIT PAS LE VISAGE, ATTIRE ALICE CONTRE SA POITRINE. LA JEUNE FILLE, QUI NE S'ATTENDAIT PAS A CE GESTE, ROUGIT.

ALICE (on peut penser que le cri reste assez faible) :
Ah ! Blood ?!

BLOOD (jouant à fond la carte de la protection de l'homme mûr face à la jeune fille innocente et pure) :
J'imagine que te retrouver soudainement sans toit a dû te perturber ... C'est normal !

PLAN RAPPROCHE SUR LE VISAGE DU CHAPELIER, LES YEUX MI-CLOS.

BLOOD (sûr de lui mais ne découvrant pas ses cartes, comme d'habitude) :
Tu peux rester ici ... aussi longtemps que tu le désires ... Tu es la bienvenue !

PLAN D'ALICE BLOTTIE CONTRE SON EPAULE. MALGRE ELLE, ELLE VOUDRAIT Y CROIRE. MAIS SA MEMOIRE EST TOUJOURS ENDORMIE.


ALICE (timidement) : Qu'est-ce qui vous arrive ?! Ca ne vous ressemble pas d'être aussi prévenant ...


BLOOD (reprenant son ton habituel et s'exprimant dans une bulle noire - il faut dire que lui aussi en sait plus qu'il ne veut bien le dire) : Hé, hé .. Tu es en situation de faiblesse ... (Gros plan sur sa main gantée se posant sur les cheveux de la jeune fille et bulle noire) : Ce serait dommage de ne pas en profiter !

ALICE (se retrouvant en terrain de connaissance sans pour autant que sa mémoire soit pleinement réveillée mais cette fois-ci en sachant qu'effectivement, elle ne peut se passer de l'aide du Chapelier) :
Ah !

CASE NEUTRE ILLUSTREE PAR UNE LUMIERE ET UN "PLOF" QUI POURRAIT CORRESPONDRE A UNE GIFLE.

ALICE S'EST DEGAGEE DES BRAS DU CHAPELIER ET SERRE SES BRAS SUR SA POITRINE. LE CHAPELIER EST DE DOS, FACE A ELLE.

ALICE (inquiète et destabiisée) :
Le moment est mal choisi pour plaisanter !

ELLE LUI TOURNE LE DOS.

BLOOD (amusé et parfaitement conscient de la portée de sa question, qui serait innocente et même normale si tous deux se trouvaient encore au Royaume de Cœur) :
Où vas-tu ?

ALICE (chez qui la colère semble poindre) : Quel mufle ! ..
. Chercher de l'eau, j'ai soif !!

PLAN SUR SON PROFIL.

ALICE (pour elle-même) : Il devrait avoir honte de se moquer de moi dans une situation pareille !


BLOOD (hors cadre et toujours amusé) :
Jeune fille ...

LA MAIN D'ALICE SUR LA PORTE QU'ELLE TENTE D'OUVRIR.

BLOOD (hors cadre et d'une voix douce) :
Cette porte ne s'ouvrira pas !

ALICE (en son for intérieur) :
Quoi ?! (Gros plan sur son visage surpris alors qu'elle cherche toujours à faire tourner la poignée - Toujours en son for intérieur) : Comment ça se fait ? Je n'ai entendu personne la verrouiller !!

PETIT ENCART TRES RAPPROCHE SUR LE FIN VISAGE DE LA JEUNE FILLE, QUI S'ACHARNE, MAIS EN VAIN.

LE CHAPELIER LA BLOQUE PAR DERRIERE ALORS QU'ELLE APPUIE DES DEUX MAINS SUR LA PORTE.

BLOOD
(sincère, qui peut savoir ? En tout cas, la bulle est blanche) : Dommage ! (Il saisit Alice par la taille et ajoute, dans une bulle grisée) : Tu n'as plus aucun moyen de t'enfuir !

RETOUR SUR LE VISAGE D'ALICE, PARTAGEE ENTRE L'AFFOLEMENT ET LA COLERE TOUT EN FIXANT LE CHAPELIER.

BLOOD (hors cadre mais les bulles sont blanches) : Ne me regarde pas comme ça ... Tu sais pourtant bien que je ne suis pas un Bon Samaritain !


GROS PLAN SUR LE CHAPELIER QUI FAIT MINE DE SE BAISSER POUR, MANIFESTEMENT, EMBRASSER UNE ALICE TROP FAIBLE POUR SE DEFENDRE.

BLOOD (avec une douceur charmeuse - et des bulles blanches, qu'on se le dise) :
N'aie pas peur ... Je ne vais pas te manger ! ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Alice Au Royaume de Trèfle - Tome I - Fujimaru Mamenosuke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Incitation A La Lecture & Morceaux Choisis -