S’appuyant sur la doctrine du multiculturalisme, la classe politique québécoise tente de bâillonner les patriotes.