Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

ASTÉRIX ET LA TRANSITALIQUE Didier Conrad et Jean-Yves Ferri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8823
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: ASTÉRIX ET LA TRANSITALIQUE Didier Conrad et Jean-Yves Ferri   Jeu 19 Oct - 16:27





[ merci au site L'internaute, qui, remplaçant à titre gracieux momentanément ma chère libraire, me permet d'élaborer une fiche avant d'avoir ce précieux opus en main.......]

Les facétieux Gaulois quittent leur village pour s'offrir le tour de l'Italie. En faisant le pari de l'audace, "Astérix et la Transitalique" réussit là où plusieurs albums récents avaient échoué. Commentaire personnel = cet échec est très relatif, voire même souligné de façon assez partiale; l'album Astérix chez les Pictes a été un franc succès !!!!

A chaque parution d'un nouvel album, c'est un petit événement dans le monde de la bande dessinée. Pour leur troisième opus depuis que les éditions Albert René leur a confié les rênes, Didier Conrad et Jean-Yves Ferri ont choisi de revenir à tout ce qui a fait le succès de la saga : une aventure avec une intrigue bien ficelée, des rebondissements, des personnages marquants, un méchant drôle et à forte personnalité, des jeux de mots tous azimuts et des références nombreuses à notre époque. Mieux, le scénariste a même choisi d'inscrire cette histoire dans le sillage des best-sellers : la découverte d'un pays et d'une culture.

Après les opus cultes sur la Belgique, l'Espagne, l'Angleterre, l'Allemagne, la Suisse et même l'Asie mineure, voici qu'Astérix et Obélix vont faire le tour de l'Italie ! Certes, les héros gaulois se sont plusieurs fois rendus à Rome, mais cette fois-ci, c'est bien différent : ils participent à une course de chars qui se déroulent dans l'ensemble de la péninsule italienne, de quoi découvrir Étrusques, Osques, Vénètes, Ombriens, Messapes, Apuliens... Tous ces peuples sous la coupe de Rome qui tentent de faire vivre leurs us et coutumes.


Un vrai pari pour l'auteur et son dessinateur, qui ont choisi la difficulté, là où d'autres albums, ces dernières années, avaient opté pour la facilité et la succession de gags. En seulement 44 pages, il réussissent à croquer joliment l'Italie et les Italiens, qui devraient être nombreux à apprécier l'hommage rendu. Mais aussi à sourire à l'évocation de tout ce qui est découvert par les Gaulois : les monuments, Venise, les voitures, la gastronomie, le vin, la Joconde, mais aussi des ersatz de Pavarotti, de Sophia Loren ou de Berlusconi...

Les secrets d'Astérix et la Transitalique
Les Editions Albert René ont vu les choses en grand pour la publication du 37e album d'Astérix et la Transitalique. 5 millions d'albums ont été imprimés pour être mis en vente aux quatre coins du monde. Une édition "ArtBook" est aussi disponible pour les grands fans : il s'agit d'un album de 112 pages grande taille, avec des planches crayonnées et des planches encrées par Didier Conrad. il comprend aussi un cahier graphique de 16 pages avec des dessins inédits, des extraits de story-board, ainsi que des esquisses de Jean-Yves Ferri et Didier. Le site Internet officiel d'Astérix a mis en ligne quelques planches des "secrets des druides sur l'album Astérix et la Transitalique". Une merveille pour tous les amateurs de bande dessinée.

Un méchant digne d'un blockbuster
"Astérix et la Transitalique" renoue aussi avec la tradition des méchants charismatiques qui ont marqué la saga. Après Amonbofis d'"Astérix et Cléopâtre", ou Télius Détritus de "La Zizanie", voici Coronavirus, un champion de courses aux 1462 victoires. Le dessinateur, Didier Conrad, a passé des heures et des heures à imaginer ce personnage, avec l'idée de recouvrir son visage d'un masque. "J'ai travaillé un peu dans toutes les directions possibles. Il vaut toujours mieux choisir en fonction du récit, le design devant suivre, et j'ai donc eu besoin de poser à Jean-Yves beaucoup de questions. Doit-il avoir une gestuelle précise ? Est-il sérieux ou fanfaron ? Parle-t-il et, si oui, comment s'exprime-t-il ? Jusqu'au où aller dans le côté dramatique ?", se confie-t-il sur le site de l'éditeur.



Voilà qui annonce donc un succès d'estime - aussi bien que commercial - et qui devrait ravir les fans. Même le dessin reprend les codes graphiques, le trait et les couleurs des albums des années 1970. Un bel hommage au travail de Goscinny et d'Uderzo.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ASTÉRIX ET LA TRANSITALIQUE Didier Conrad et Jean-Yves Ferri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: JEUNESSE, "PETITS MICKEYS", BIBLIOTHEQUES VERTE, ROSE, ROUGE & OR ... BREF, NOS MEILLEURS SOUVENIRS :: Cases & Bulles -