Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

Louise - Somerset Maugham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Maugham - Louise - Somerset Maugham Vide
MessageSujet: Louise - Somerset Maugham   Maugham - Louise - Somerset Maugham Icon_minitimeSam 28 Oct - 12:31

Maugham - Louise - Somerset Maugham Intygr10

Etoiles Notabénistes : ******

Louise
Traduction : Jacky Martin


ISBN : Inconnu mais 9782258055834 pour l'Intégrale parue chez Omnibus et dont est extrait ce texte

Notre Opinion
Personnages


Citation :
[...] ... J'avais connu Louise avant son mariage. C'était alors une frêle et délicate jeune fille avec de grands yeux mélancoliques. Son père et sa mère l'entouraient d'une adoration attentive car une maladie, la scarlatine je crois, lui avait laissé un souffle au cœur qui exigeait les plus grands ménagements. Quand Tom Maitland demanda sa main, ses parents furent déconcertés car ils étaient convaincus qu'elle était beaucoup trop délicate pour supporter les rigoureuses obligations du mariage. Mais ils n'étaient pas très fortunés et Tom Maitland était riche. Il promit de faire tout ce qui était en son pouvoir pour protéger Louise et, finalement, ils la placèrent solennellement sous sa sauvegarde. Tom Maitland, beau garçon, solide et taillé en athlète, adorait sa femme. Il adorait Louise. Avec son cœur chancelant, il ne pouvait s'attendre à la garder bien longtemps ; aussi décida-t-il de faire tout ce qui était en son pouvoir pour embellir les quelques années qui lui restaient à passer sur la terre. Il abandonna les sports dans lesquels il excellait, non parce qu'elle en avait exprimé le désir - elle était heureuse au contraire de le voir jouer au golf et aller à la chasse - mais, coïncidence malheureuse, chaque fois qu'il se proposait de la quitter pour la journée, elle avait une crise cardiaque. A la moindre divergence d'opinion, elle cédait tout de suite, car elle était la plus soumise des femmes, mais son cœur flanchait et il lui fallait, douce et résignée, garder la chambre pendant une semaine. Il aurait fallu être un monstre pour la contrarier. Alors ils se disputaient gentiment pour savoir qui allait céder et il avait toutes les peines du monde pour la convaincre d'agir à sa guise. Un jour, la voyant marcher pendant dix kilomètres pour faire des achats dont elle avait particulièrement envie, je laissai entendre à Tom Maitland que sa femme était beaucoup plus robuste qu'il n'y paraissait. Il hocha la tête en soupirant :

- "Pensez-vous ! Elle est terriblement fragile. Elle a consulté tous les meilleurs cardiologues du monde et ils disent tous que sa vie ne tient qu'à un fil. Mais elle a une volonté indomptable."

Il lui dit que j'avais remarqué son endurance.

- "Demain, je vais le payer," me dit-elle d'un ton plaintif. "Je serai à l'article de la mort.

- J'ai comme l'impression que vous avez toujours assez de force pour faire ce qui vous plaît," murmurai-je. ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Sam 28 Oct - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Maugham - Louise - Somerset Maugham Vide
MessageSujet: Re: Louise - Somerset Maugham   Maugham - Louise - Somerset Maugham Icon_minitimeSam 28 Oct - 13:07

Citation :
[...] ... Louise survécut à son mari. Il fut emporté par un refroidissement qu'il avait attrapé en bateau, un jour que Louise avait besoin de toutes les couvertures pour se réchauffer. Il lui laissa une fortune confortable et une fille. Louise fut inconsolable. C'était à se demander comment elle avait surmonté le choc. Ses amis s'attendaient à la voir rejoindre rapidement le pauvre Tom dans sa tombe. Ils s'affligeaient même sur le sort d'Iris, sa fille, qui resterait orpheline. Ils redoublèrent d'attention pour Louise. Ils insistaient pour qu'elle ne bouge même pas le petit doigt ; ils tenaient à faire tout ce qui était possible pour lui éviter les tracas. Il fallait bien car chaque fois qu'elle avait à faire la moindre chose pénible ou désagréable, son cœur faisait des siennes et elle se trouvait à l'article de la mort. Elle était complètement perdue sans un homme pour veiller sur elle, disait-elle. Et elle se demandait comment elle allait faire avec sa santé délicate, pour élever sa chère Iris. Ses amis se demandaient pourquoi elle ne se remarierait pas. Oh ! Mais avec son cœur, c'était hors de question, bien qu'elle soit sûre que ce pauvre Tom ne s'y serait pas opposé, et peut-être même était-ce ce qu'elle avait de mieux à faire dans l'intérêt d'Iris ; mais qui allait s'embarrasser d'une pauvre infirme comme elle ? Aussi étrange que cela puisse paraître, nombreux furent les jeunes gens qui se montrèrent tout désireux d'assurer cette charge et, un an après la mort de Tom, elle consentit à ce que George Hobhouse la conduise à l'autel. C'était un beau jeune homme bien campé qui jouissait d'une confortable aisance. Je n'ai jamais vu quelqu'un d'aussi reconnaissant lorsqu'il lui fut permis de consacrer tous ses soins à ce fragile bout de femme.

- "Je ne vous importunerai pas longtemps," lui dit-elle.

Il était militaire et très ambitieux mais il abandonna la carrière d'officier. La santé de Louise le forçait à passer l'hiver à Monte-Carlo et l'été à Deauville. Il hésita quelque peu avant d'abandonner sa carrière car Louise ne voulait tout d'abord pas en entendre parler : elle se laissa fléchir comme d'habitude et il s'apprêta à rendre les dernières années de sa femme aussi douces que possible.

- "Je n'en ai pas pour longtemps," disait-elle, "je vais essayer de ne pas être trop embarrassante." ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Louise - Somerset Maugham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Incitation A La Lecture & Morceaux Choisis -