Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

MR 73 - Olivier Marchal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
gemini
¡ No pasarán !
¡ No pasarán !
avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 2388
Age : 52
Localisation : mouais
Emploi : cosmonaute
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: MR 73 - Olivier Marchal   Jeu 20 Mar - 22:36

http://www.youtube.com/watch?v=g-oLmOm9vk0


Your pain is no credential here,
it's just the shadow, shadow of my wound.


Leonard Cohen chante, et dans le bus titube un type qui porte ses épaules voûtées avec sa clope à peine tenue au bout des doigts.

Daniel Auteuil incarne Schneider, qui de clopes en whisky s’abrutit tant qu’il peut. Autour de lui le monde des flics, entre les arrivistes, les fatalistes, les profiteurs, les carrément pourris et les détruits.

La trame de l’histoire c’est une enquête, fil ténu et pas forcément bien pensé. On sent que la préoccupation d’Olivier Marchal, ce sont ses personnages, leur souffrance, ce qu’elle les pousse à supporter, accepter, jusqu’où elle les amène, comment elle les transforme. Alors ce gars qui tue des femmes seules chez elle, on s’en contrefiche un peu. Par contre celui qui, à 69 ans, attend sa libération du fond de sa cellule grise, il ne nous laisse pas indifférent. Chapeau Philippe Nahon, il compense le côté plat d’Olivia Bonamy.

Pour ceux qui cherchent à ce que la cellule ressemble à une vraie, que la voiture soit bien celle utilisée par les services de police, il faut passer son chemin. La mise en scène est esthétisée, le commissariat tout de béton gris, ring de boxe dans la salle de sport, bureau design pour la tôlière, la blonde Marie commissaire en chef. Certaines images sont franchement superbes, deux ou trois scènes dégagent une tension parfaites.

Des effets sont trop appuyés (la musique, les flashbacks), des descrïptions trop répétitives, mais indéniablement Marchal arrive à suspendre le spectateur au-dessus du gouffre qu’il lui expose. Impossible de ne pas se crisper à la déchéance de Schneider.
Là où nombre de polars ne mettent pas beaucoup en danger leur personnage principal, le réalisateur va jusqu’au bout. Parce qu’à force de n’en plus pouvoir, de connaître la souffrance, vient un jour où faire un choix s’impose. A bout de souffle.
On a là un film bien noir, qui frôle le film fort si ce n’était les quelques points mentionnés plus haut. Une fiction bien trempée qu’on applaudit quand elle vient des américains, mais allez savoir, quand un français s’y colle, il pleut des critiques du polar d’antan.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberation.fr/
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 54
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: MR 73 - Olivier Marchal   Ven 21 Mar - 8:46

Je n'ai vu aucun des films de ce réalisateur, car le polar n'est pas un genre qui m'attire, et, à lire ta critique, je me dis que j'ai certainement tort.
Du coup, je vais peut-être me décider à aller le voir ! :loveheart:
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
gemini
¡ No pasarán !
¡ No pasarán !
avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 2388
Age : 52
Localisation : mouais
Emploi : cosmonaute
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: MR 73 - Olivier Marchal   Ven 21 Mar - 9:32

Attention, c'est risqué ! Je conçois qu'on puisse ne pas aimer, et je vois même exactement pourquoi. C'est vraiment selon le goût de chacun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberation.fr/
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 54
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: MR 73 - Olivier Marchal   Lun 24 Mar - 18:26

Très esthétique en effet ! J'ai bcp aimé, jusque dans ce que j'appellerais le côté "poisseux" du film, ce sang qui coagule juste, cette poisse qui colle à la peau de ce flic et qui contamine ceux qui l'approchent...
Merci Gémini, car sans ton avis je ne serais pas allé le voir.
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
gemini
¡ No pasarán !
¡ No pasarán !
avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 2388
Age : 52
Localisation : mouais
Emploi : cosmonaute
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: MR 73 - Olivier Marchal   Lun 24 Mar - 18:47

Poisseux est le mot juste ! Contente que tu ne sois pas déçue, ouf !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberation.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MR 73 - Olivier Marchal   

Revenir en haut Aller en bas

MR 73 - Olivier Marchal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: GRAND DEPOUSSIERAGE 2015/2017 :: Divers -