Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

John John - B. Mendoza (Philippines)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 55
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: John John - B. Mendoza (Philippines)   Lun 31 Mar - 12:15

Dans un bidonville de Manille, John John se réveille. Aujourd'hui est un grand jour pour lui et la famille d'accueil qui l'élève depuis sa naissance : il va rejoindre sa famille d'adoption.


Et ce n'est pas seulement John John qu'on va suivre tt au long de ce film, mais aussi les gens qui l'entourent, et plus particulièrement Miss Bianca. Miss Bianca, qui travaille pour un orphelinat de Manille, tout le monde la connait ds le bidonville, et elle y connait tout le monde, beaucoup de ces familles étant familles d'accueil d'orphelins. A travers ses yeux, en la suivant, le spectateur découvre le bidonville et ses habitants.

Dans le bidonville tout le monde se démène pour gagner sa vie, et être famille d'accueil pour les orphelins est une source de revenus réguliers.
Ainsi Thelma, son mari et ses enfants ont-ils partagés, 3 années durant, la vie de John-John, et, après lui, il y aura encore (et toujours ?) d'autres enfants à chérir.
Car, tout le long de ce film, on sent tout l'amour que porte Thelma pour les enfants qui traversent ainsi sa vie et le spectateur qui découvrirait le film sans en connaitre le scénario mettrait du temps à comprendre que John-John est un orphelin, tant il est entouré d'amour.
Un beau film, simple et très attachant.
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/

John John - B. Mendoza (Philippines)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: GRAND DEPOUSSIERAGE 2015/2017 :: Divers -