Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Des circonstances d'un accident, qui ne sont peut-être "pas si obscures que l'on le dit"...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Des circonstances d'un accident, qui ne sont peut-être "pas si obscures que l'on le dit"...    Mar 19 Déc - 7:00

... Je conteste vivement la déclaration de la direction de la SNCF selon laquelle les deux barrières du passage à niveau de Millas auraient été baissées au moment du passage du train...
Qui parmi nous tous, peut imaginer un seul instant, qu'un conducteur de car scolaire homme ou femme, ait pu délibérément, en toute conscience, ayant derrière lui des enfants, s'engager entre les deux demi barrières abaissées, comme aurait pu par exemple le faire, le conducteur d'une voiture ?
C'est absolument inimaginable !
D'autant plus qu'un car, de par sa longueur, ne peut, comme une voiture, "slalommer" entre deux demi barrières, de part et d'autre qui plus est, d'une seule voie de chemin de fer, et donc, en un espace réduit d'une largeur forcément inférieure à la longueur d'un car !
Si l'on s'en tient à la déclaration de la direction de la SNCF, n'irait-on pas, même, jusqu'à "envisager" que la conductrice du car, ait pu carrément (pourquoi pas, alors) défoncer la barrière !
Je trouve absurde, indécent même, que l'on puisse remettre en cause la déclaration de la conductrice, elle même blessée, selon laquelle les barrières étaient levées, et le passage donc, libre...
Normalement, quelques instants avant le passage d'un train, un feu rouge indique que les barrières vont s'abaisser, et le feu rouge ne s'éteint qu'après que les barrières soient baissées.
Peut-on imaginer un seul instant, qu'un conducteur de car scolaire, homme ou femme, décide de s'engager, voyant le feu rouge, avant que les barrières ne s'abaissent ?
Pour moi (c'est mon idée), le feu rouge n'a pas fonctionné et les barrières ne se sont pas abaissées... (dysfonctionnement dans les programmes électroniques et informatiques gérant à distance le fonctionnement des feux et des barrières)...
Je ne comprends donc pas – à vrai dire je considère que c'est un scandale- que l'on puisse, quatre jours après encore, hésiter, tergiverser sur cette question des demi barrières ouvertes ou fermées! Et que la direction de la SNCF puisse contester la déclaration formelle de la conductrice, qui elle, a bien vu que les barrières étaient levées...
Soit dit en passant, outre ces tergiversations et ces polémiques au sujet des barrières, je trouve "indécent" ces reportages pour les télés, où l'on filme en gros plan la douleur, la peine des gens, des familles, des mères et des pères, et cela durant quatre jours à chaque 13h, 20h... Il me semble qu'en de tels moments si dramatiques, un peu plus de discrétion (moins de voyance) devrait s'imposer naturellement... L'on aimerait sans doute en savoir un peu plus sur les circonstances mêmes de l'accident -qui à mon avis- ne sont peut-être "pas si obscures que cela" (notamment au sujet des barrières et des équipements de sécurisation des passages à niveau, ainsi que des dysfonctionnements et pannes liés à une politique de rentabilité au détriment de la sécurité)... Plutôt que de voir pendant cinq minutes ou plus 2 fois par jour pendant 4 jours, la douleur des gens en gros plan...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Des circonstances d'un accident, qui ne sont peut-être "pas si obscures que l'on le dit"...    Mer 20 Déc - 20:40

... Venant tout juste d'apprendre ce soir, à la radio (un bulletin d'information à 19h), que la conductrice du car scolaire (accident de Millas/passage à niveau) est "mise en examen pour homicide involontaire" (c'est bien là le terme employé)... Je suis indigné, révolté, outré, dans une colère noire, contre une telle décision qui montre à quel point la justice de notre pays est d'une absurdité, d'un illogisme et dirais-je même d'une barbarie inqualifiable !
Voilà une femme dont les instances judiciaires de notre pays ne se préoccupent en aucune façon, de la douleur qui est la sienne, du drame affreux que c'est pour elle, victime elle même, blessée, de cet accident ! Comme si la douleur, la souffrance morale de cette femme ne suffisait pas à elle seule, il faut que l'on y ajoute encore cette décision de la justice qui, aux yeux du "commun des mortels" (des citoyens, des gens que nous sommes) rend suspecte cette femme pour ne pas dire "coupable" ! Car, ne nous y trompons pas et "appellons un chat un chat", bien que dans une "mise en examen" l'on soit "présumé innocent" , le seul fait d'être "mis en examen" (et donc devant s'expliquer devant des juges) implique forcément de la part de l'opinion publique (une partie de l'opinion publique) une possible ou problable culpabilité !
Et à côté de cela, l'on met en place des "cellules d'assistance et aide psychologique" pour les parents des victimes, les témoins choqués, les victimes elles même quand elles ne sont pas mortes c'est à dire blessées -et peut-être seront handicapées par la suite...
Cette "cellule d'assistance et aide psychologique" est-elle -si elle concerne aussi la conductrice du car- "compatible" avec le fait de sa "mise en examen"? Car dans une telle "compatibilité" (de principe) il y a là, il y aurait bien là une hypocrisie manifeste! (d'un côté l'on aide ou aiderait et d'un autre côté on enfonce ou enfoncerait)... Pour dire l'absurdité qu'il y a dans ce cas !
Combien de fois faudra-t-il le répéter, que cette femme a formellement déclaré que les barrières étaient levées et qu'en conséquence elle s'est engagée le plus normalement du monde en toute quiétude !
Il est permis de se demander ce que pèse finalement la déclaration d'un citoyen de notre pays, en face de ce que déclare la direction d'un groupe marchand, d'un puissant lobbie ou des gens de haute autorité !

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Des circonstances d'un accident, qui ne sont peut-être "pas si obscures que l'on le dit"...    Jeu 21 Déc - 8:11

"Mise en examen pour homicide involontaire"...

Ce "qualificatif" en six mots me parait tellement "surréaliste" (et d'une si révoltante injustice) que je le recopie ici entre guillemets...

L'on peine, vous et moi, chacun d'entre nous, à imaginer que des gens acceptent de croire que la conductrice du car ait pu délibérément percuter la barrière !
Oui, c'est terrible à dire... mais que pèse finalement, la déclaration de cette femme conductrice d'un car scolaire, en face de que déclarent des dirigeants de la SNCF ?

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8949
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Des circonstances d'un accident, qui ne sont peut-être "pas si obscures que l'on le dit"...    Jeu 21 Déc - 15:41

Yugcib a écrit:
... Je conteste vivement la déclaration de la direction de la SNCF selon laquelle les deux barrières du passage à niveau de Millas auraient été baissées au moment du passage du train...

Je proteste également de la même façon.......

Je voulais déjà répondre à ton premier post pour affirmer mon adhésion et je n'en n'ai pas eu le temps.......

JE PROTESTE AVEC LES QUATRE ARGUMENTS SUIVANTS........

* 1) depuis le début des constats et témoignages il a été redit sans arrêt que les spectateurs de la tragédie ne PARVENAIENT PAS à tomber d'accord = barrières fermées ou ouvertes ?
Que l'on établisse des re-dépositions

* 2) L'argument de Yugcib est imparable = cette conductrice habituée à ce passage à niveau n'a PAS PU avancer soudain contre des barrières fermées

* 3) et 4) Deux témoignages doivent être soulignés ET INTERROGES DE FACON NETTE

* Le premier est celui d'une mère d'élève habitant à proximité et utilisant journellement ce passage; elle a évoqué le fait que depuis quelques temps les trains parvenus à ce passage à niveau SE METTAIENT A KLAXONNER DE FAÇON INSISTANTE ET VIOLEMMENT POURQUOI ??????? si ce n'est parce ils redoutaient une collision possible ???????
* Le second est encore plus clair = un élève présent A PHOTOGRAPHIE LA SCÈNE CE QUI MONTRE DES BARRIÈRES LEVÉES

Où est cette photo capitale ???

La SNCF ne devrait pas pouvoir obtenir cette condamnation, AVANT que toute la clarté soit faite;
Je suis scandalisée;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8949
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Des circonstances d'un accident, qui ne sont peut-être "pas si obscures que l'on le dit"...    Mer 27 Déc - 15:45

info importante =

Une pétition de soutien à la conductrice du car, (dont rappelons-le la loi estime qu'elle est en présomption d'innocence, ce qui n'est pas le cas dans les faits puisqu'elle est en garde à vue, ) a été lancée sur = CHANGE.ORG ;
Elle a recueilli jusqu'à présent 28 000 signatures;
Il n'est pas question de déterminer ou non l'innocence de la conductrice;
Il est simplement question, QUE TOUTES LES EXPERTISES SOIENT MISES EN OEUVRE, et que la SNCF soit également mise en cause de façon équitable;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des circonstances d'un accident, qui ne sont peut-être "pas si obscures que l'on le dit"...    

Revenir en haut Aller en bas

Des circonstances d'un accident, qui ne sont peut-être "pas si obscures que l'on le dit"...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -