Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Charles Maurras sera officiellement commémoré en 2018 [Add. : le ministère recule]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65430
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Charles Maurras sera officiellement commémoré en 2018 [Add. : le ministère recule]   Dim 28 Jan - 14:38

Citation :



]


Le Haut Comité des commémorations nationales sous la houlette du ministère de la Culture, propose de commémorer cette année la naissance de Charles Maurras en 1868. Dans le recueil des commémorations officielles, préfacé par la ministre, le fondateur de l'Action française est présenté comme "une figure emblématique et controversée" :

Citation :
"Cet écrivain reconnu tant en France qu'à l'étranger fut aussi le théoricien politique du nationalisme intégral et un polémiste redouté".

Charles Maurras a été frappé d'indignité nationale et enfermé à la centrale de Clairvaux, dans l'Aube, à la Libération.

La Licra a réagi :
Citation :
"Charles Maurras est frappé d'indignité nationale. Il a été condamné à la perpétuité pour haute trahison et intelligence avec l'ennemi".

Dans un texte publié en 1945, L'Allemagne et nous, Charles Maurras se défend de cette accusation :
Citation :
"Comme on le voit, ceux qui favorisaient l'entreprise ennemie ont eu affaire à nous jusqu'à la fin. Nous ne leur avons épargné ni l'objection raisonnable, ni le brocard fouaillant. Nous n'avons jamais arrêté de leur tenir tête et de les dénoncer comme pires auteurs de l'anarchie, de la débâcle et des catastrophes françaises.
Comment, dès lors, a-t-il été possible de nous reprocher, un seul instant, même du bout des lèvres, d'avoir « favorisé les entreprises de l'ennemi ? » Nous les avons, au contraire, attaquées, critiquées et contrecarrées tout le temps. Ceux qui les favorisaient ont été nos ennemis mortels. Nous n'avons jamais cessé de les dénoncer et, quand ce n'était pas possible de manière ouverte, c'était, comme avec M. Laval, de façon couverte et en évitant, à tout prix, de nous laisser compromettre avec lui. M. Laval, chef officiel du Gouvernement de la France, était traité chez nous comme un suspect parce que nous le savions, et tenions que l'on sût que nous le savions, le représentant officieux que l'Allemagne avait placé entre elle et le Maréchal.

Notre manière de favoriser les entreprises de l'ennemi consistait à les déjouer et, quand ce n'était pas possible, à les faire connaître et à les dénoncer. C'est ainsi qu'à peine avons-nous appris le traitement honteux dont a été victime le Maréchal de la part des Allemands, quand ils ont forcé sa résidence, violé sa maison, crocheté son cabinet de travail et sa chambre à coucher, avant de l'emmener captif en Allemagne, nous nous sommes empressés de le publier, et, comme la Censure s'y opposait, de faire circuler des feuilles qui rapportaient les faits, en même temps que de conseiller à tous nos amis de le redire de bouche à oreille. Comme c'était un mois après l'arrestation et la détention de Maurice Pujo et Georges Calzant au fort Montluc, nous savions ce qui nous attendait en cas d'indiscrétion. Cela ne nous a pas plus arrêtés qu'à aucun autre moment de notre action politique. [...]

Remontons plus haut pour tout voir :


  • dès 1939, nous nous étions opposés violemment à cette guerre que l'ennemi voulait se faire déclarer ;

  • nous nous étions prononcés énergiquement pour l'armistice de salut contre l'armistice de trahison ;

  • et, dès l'armistice, nous avons pris une position ferme et claire contre la faction allemande de Vichy et de Paris ;

  • et de même à Montoire, contre toutes les fausses interprétations contraires à la double consigne du Maréchal : suivez-moi, ne me dépassez pas ;

  • nous qui avons traqué Laval autour du Maréchal, devant le Maréchal lui-même ;

  • nous qui avons fait une guerre de quatre ans aux transfuges parisiens du patriotisme français ;

  • nous qui nous sommes opposés en toute occasion au collaborationnisme, à ses orateurs, propagateurs et conférenciers, à la fable de la « bonne Europe allemande », fable que soutenait la presse de Paris et le journal allemand de Lyon, L'Effort, mais que L'Action française de chaque jour discutait et ridiculisait, et à l'autre fable boche de la Croisade de l'Est, attaquée dans L'Action Française à la grande fureur des doriotistes, et que j'ai également discutée contre M. Bonnefoy devant tous nos confrères lyonnais ;

  • nous qui avions attaqué et continuions d'attaquer ces billevesées anti-françaises pour mieux appuyer, étayer et consolider la résistance du Maréchal.


Addendum : Finalement, le ministre cède aux injonctions de l'extrême-gauche (celle qui collaborait en 1940). Quand c'est Che Guevara, cela pose moins de problèmes...

Michel Janva

(Michel Janva - http://lesalonbeige.blogs.com/ - 28.01.2018)

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Charles Maurras sera officiellement commémoré en 2018 [Add. : le ministère recule]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Nouveau Coin De MDV : Convalescente Mais Toujours Là -