Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

LÉGISLATIVES PARTIELLES : LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE … ARRIÈRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65593
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: LÉGISLATIVES PARTIELLES : LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE … ARRIÈRE   Mar 30 Jan - 14:43

Citation :


Les législatives partielles, durant un quinquennat, ont toujours une signification sur la popularité de la majorité en place.


Les législatives partielles, durant un quinquennat, ont toujours une signification sur la popularité de la majorité en place, et plus généralement sur l’état de l’opinion. Certes, la participation y est toujours inférieure à celle des élections générales, et elles ne peuvent modifier le rapport de force à l’Assemblée, où le parti du Président bénéficie d’une domination sans partage. Ainsi, durant le quinquennat Hollande, ces législatives partielles avaient, dès 2012-2013, annoncé l’effondrement du PS et la montée en puissance du FN, et les difficultés de l’UMP. Les trois évolutions qui avaient permis à Emmanuel Macron de se faire une place. Et de gagner.

Ce dimanche avaient donc lieu les premiers tours des deux premières partielles du nouveau quinquennat. Si la participation, comme prévu, est en nette baisse, il faut tout de même relativiser le phénomène car les législatives générales de juin dernier avaient, elles-mêmes, été marquées par une abstention très forte, historique, de plus de 50 %.

À Belfort, ancienne circonscription – de gauche – de Jean-Pierre Chevènement, c’est le candidat LR Ian Boucard qui est arrivé nettement en tête, autour de 40 % (+13), devant le candidat MoDem soutenu par la majorité, donné à 26 % (–11). Situation inversée par rapport à juin dernier. À l’étage du dessous, on trouve les candidats FN (–11) et LFI autour de 10 %. Et, au sous-sol, cohabitent le PS et Sophie Montel, candidate philippotiste, autour de 2 %. Cela est suffisamment parlant pour être souligné : le PS est bien mort et le parti de Philippot est mort-né.

Dans le Val-d’Oise, la candidate LREM arrive en tête, avec 29 %, mais elle est en net recul aussi. Elle affrontera le candidat LR qui a recueilli 23,7 %. Les outsiders LFI et FN sont, là encore, relégués autour des 10 %.

Bien sûr, il faudra attendre dimanche prochain pour voir si cette alerte pour le parti du Président se confirme. Si c’était le cas, cela montrerait que la grogne que l’on perçoit sur le terrain, avec le mouvement dans les prisons, la colère des automobilistes et des motards, les questions d’immigration et le problème du retour au pays des djihadistes prend une tournure politique. Et que les Français ont choisi de sanctionner les ambiguïtés de M. Macron sur ces sujets, non pas en recourant aux extrêmes, mais en se portant sur les candidats LR.

D’ores et déjà, M. Wauquiez peut se prévaloir d’avoir réussi à remobiliser, après les militants et les sympathisants, les électeurs de droite, qui ne se reconnaissent pas autant que certains sondages veulent nous le faire croire dans la politique et les candidats de MM. Macron et Philippe. Il voulait être le premier opposant. Les Français semblent lui dire : « Chiche ! »

(Frédéric Sirgant - Professeur d'Histoire - http://www.bvoltaire.fr/ - 30.01.2018)

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

LÉGISLATIVES PARTIELLES : LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE … ARRIÈRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Nouveau Coin De MDV : Convalescente Mais Toujours Là -