Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Comment restaurer la confiance entre les familles et les profs ? Aurore Bergé propose que les enseignants appauvrissent leur langage, soient gentils dans les bulletins et que les parents apportent des

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65430
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Comment restaurer la confiance entre les familles et les profs ? Aurore Bergé propose que les enseignants appauvrissent leur langage, soient gentils dans les bulletins et que les parents apportent des   Jeu 1 Fév - 14:10

Est-ce que les parents vraiment français pourront apporter du porc et du bon vin ? ...  Non mais vous avez vu cette proposition-serpillière ?! Sans compter le mépris pour les étrangers : selon cette dame, ils ne sont donc pas capables de parler un français correct, mais il faut leur mettre des 20/20 partout de façon à ce qu'ils pensent qu'ils sont des génies, bref, déjà abâtardis et illettrés comme le sont beaucoup d'entre eux, ils faut encore bien les enfoncer dans ... leur bouse, celle où les gouvernants de leurs pays d'origine se sont complus à les enfoncer, à les piétiner ! Mais c'est un comble ! Et pourquoi ne pas réduire notre vocabulaire à "Ga-bu-zo-meu" ?  down

Citation :




Comment restaurer la confiance entre les familles et l’institution scolaire ? C’est à cette question qu’ont tenté de répondre les députés Aurore Bergé (La République en Marche) et Béatrice Descamps (UDI, Agir et Indépendants), qui rendent publiques mercredi les conclusions de leur mission flash « sur les relations école-parents ».

Les deux élues ont été désignées en octobre par la commission des Affaires culturelles et de l’Education pour mettre à jour les préconisations d’une précédente mission d’information, menée en 2014.

Aurore Bergé et Béatrice Descamps partent d’un postulat : selon elles, « les enseignants sont, plus qu’auparavant, issus des classes les plus favorisées de la population française » :

Lorsqu’ils sont affectés dans des quartiers difficiles, ils n’en sont le plus souvent pas originaires, ils n’en connaissent pas les spécificités et vivent de moins en moins là où ils enseignent.

(…)

Les deux députées recommandent également que les enseignants évitent de recourir à un vocabulaire « involontairement opaque ». Autre préconisation : éviter dans les bulletins scolaires les remarques « désobligeantes voire stigmatisantes sur le long terme pour l’élève et son orientation ».

Les deux élus mettent par ailleurs en cause « les réformes de l’éducation trop rapidement mises en application une fois la décision prise ». Selon elles, les enseignants et les personnels de direction « ne disposent pas toujours de la bonne information à donner aux parents », ce qui nuit à leur « crédibilité ».

Autre proposition : que les enseignants organisent des « prétextes inclusifs » et des « rituels positifs » pour favoriser le retour à l’école des parents qui se sont « éloignés » de l’institution scolaire. Exemple cité par les deux députées : la mise en place d’une « semaine du goût » qui pourrait permettre à « chaque parent d’apporter une spécialité culinaire de son pays ».

Enfin, les deux députées saluent le dispositif « devoirs faits » mis en place par le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer. Celui-ci permet à chaque élève d’un collège public qui le souhaite de bénéficier gratuitement d’un temps d’étude accompagnée, en dehors des heures de classe, pour réaliser ses devoirs.

Mais, précisent Aurore Bergé et Béatrice Descamps, celui-ci doit encore faire l’objet d’un « approfondissement à la maison afin de ne pas conduire les parents à se désintéresser de ce qui est fait dans la classe ».

www.lcp.fr
(Merci à leblob) - (François - http://www.fdesouche.com/ - 01.02.2018)

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Comment restaurer la confiance entre les familles et les profs ? Aurore Bergé propose que les enseignants appauvrissent leur langage, soient gentils dans les bulletins et que les parents apportent des

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Nouveau Coin De MDV : Convalescente Mais Toujours Là -