Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

boris Cyrulnik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
rotko
Invité



MessageSujet: boris Cyrulnik   Dim 24 Juil - 18:27

Un merveilleux malheur,
de Boris Cyrulnik

résilience
"Aucun malheur n'est merveilleux", précisent les premières lignes. On s'émerveille seulement de rencontrer des enfants qui triomphent de leurs malheurs.

L'auteur examine rapidement
certains itinéraires qui relèvent de la "résilience".
Initialement la résilience désignerait "l'aptitude des matériaux à résister à de fortes pressions". En psychologie, "la résilience est la capacité, pour une personne confrontée à des évènements très graves, de mettre en jeu des mécanismes de défense lui permettant de tenir le coup, voire de rebondir en tirant profit de son malheur". Il ne s'agit pas de bénir les circonstances difficiles connues par ces enfants !
prenons le cas de 200 tout-petits sans structure ni famille en train de se laisser mourir par carence affective :

"Si presque d'un tiers de ces enfants se sont développés correctement dans des circonstances épouvantables, combien auraient-ils été si on leur avait proposé un soutien plus propice à leur épanouissement ?"
Encore faut-il rencontrer " des tuteurs de développement solides et compréhensifs", c'est-a-dire des personnes et des occasions qui redonnent à des caractères bien trempés l'occasion de reprendre pied. On peut donc y voir un signe d'espérance dans les capacités humaines, et un appel à la compréhension et au soutien tant personnel que social en faveur de ceux qui dès leur naissance connaissent les pires épreuves.

Ici la résilience est ainsi définie:

"un tricot qui noue une laine développementale avec une laine affective et sociale."


Certains enfants qui ont connu des traumatismes importants parviennent, dans des circonstances favorables, à survivre et même à tirer leur épingle dans le jeu social. L'itinéraire n'est pas frappé du sceau de la morale, et devenir chef de gang sera considéré comme une survie réussie. Cyrulnik propose donc de nombreux exemples et d'abondantes citations, mais si rapidement que le lecteur reste parfois sur sa faim.

Certes il est des survies "miraculeuses" qui forcent notre admiration parce qu'elles témoignent d'un dynamisme exceptionnel. Est-ce aussi fréquent que ce livre tendrait à le faire croire ? Le lecteur se pose de nombreuses questions. Est-il vrai que dans le contexte d'Auschwitz, la poésie et le refuge dans un monde intérieur deviennent des armes de survie ?

"Il arrive même [à ces "artistes, philosophes, mystiques"] d'éprouver de grandes sensations de beauté provoquées par leurs représentations intimes, alors qu'autour d'eux le réel est atroce".

On voudrait le croire, contre le témoignage de Primo Lévi et Jorge Semprun, par exemple. Par ailleurs la difficulté d'évaluer les traumatismes subis amène Cyrulnik à proposer des exemples paradoxaux, tel cet enfant qui vit son arrivée à Drancy comme une fête sociale car il échappe ainsi à une famille d'accueil bienveillante mais glaciale. Accumuler des cas isolés ne fait pas une démonstration.

T oujours est-il que Cyrulnik par des survols historiques rapidement brossés montre la maltraitance, ou la perte des parents comme des phenomènes courants dans le passé. Est-ce à dire que notre époque - et le discours social, les met abusivement en relief, et crée ainsi le traumatisme par le regard jeté sur ces phénomènes ? Le nier serait imprudent, mais accepter sans réserve et banaliser cette analyse ne le serait-il pas aussi ? on comprend toutefois l'intention de Boris Cyrulnik : changer un discours social traumatisant.

Voila donc quelques réflexions, naïves assurément, que m'a suggérées la première partie du livre, intitulée "l'espoir inattendu". J'aborde donc, intéressé, convaincu parfois,(cf les études statistiques sur la dépression dans les différents milieux sociaux), réservé, voire dubitatif aussi sur l'extension du phénomène, la suite de cet ouvrage stimulant qui secoue nos certitudes et l'eau du puits de nos connaissances.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8265
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: boris Cyrulnik   Mar 2 Juil - 13:33

Jelisavecplaisir J'ai lu de lui, il y a quelques années, "Parler d'amour au bord du gouffre"

La résilience est en effet au coeur de sa réflexion, et c'est une idée majeure;
J'ai trouvé ce livre, fondé sur des cas et leur étude, réaliste, plein d'espoir;
Il me semble trouver en lui, quoique ce ne soit guère dit, le même langage que chez Françoise Dolto ( bien sûr, ils sont trés différents) mais ils ont en commun une analyse fine et forte animée de la conviction qu'il y a un cheminement possible pour sortir du désespoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charpentier hélène
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 1711
Age : 71
Localisation : BINSON-ORQUIGNY 51700
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture,écriture,chant choral, secrétariat association culturelle.
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: boris Cyrulnik   Ven 22 Juil - 10:48

J'aborde cet auteur avec Mourir de dire. La honte, ouvrage qui multiplie les exemples expliquant le silence des victimes de traumatismes graves. Certaines réagissent par le silence et le déni puis parviennent à s'exprimer et à s'en sortir, mais pas toujours.
Il faudra que j'aborde les autres ouvrages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8265
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: boris Cyrulnik   Ven 22 Juil - 14:36

Je ne connais pas cet ouvrage, il faut que je le trouve, car, le silence est en effet quelque chose qui pose problème;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charpentier hélène
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 1711
Age : 71
Localisation : BINSON-ORQUIGNY 51700
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture,écriture,chant choral, secrétariat association culturelle.
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: boris Cyrulnik   Mer 3 Aoû - 9:34

Au départ j'ai abordé Boris Cyrulnik pour comprendre les souffrances d'un frère victime d'une manipulatrice perverse qui n'en voulait qu'à son patrimoine et est demeurée indifférente à la maladie qui se généralisait, à savoir un cancer de la vessie. je voulais comprendre pourquoi ce frère n'avait rien dit mais s'était néanmoins confié à des agendas dont la lecture après sa mort fut un choc douloureux.
Puis j'ai écouté quelques entretiens sur youtube et j'ai découvert d'autres sujets de réflexion m'aidant à penser à autre chose.
Notre instituteur nous lisait chaque soir avant de quitter l'école des passages des Misérables, de La forêt sereine de Léonce Bourliaguet et de Sans famille. Nous étions sages et attentifs. Comme j'en parlais à mes parents et que nous en discutions ma mère m'offrit à Noël 1957, j'avais 11 ans En famille d'Hector Malot dont l'héroïne est une orpheline d'une douzaine d'années découvrant les conditions épouvantables des ouvrières d'une manufacture textile dirigée par son grand-père aveugle à qui elle cache sa véritable identité avant de lui ouvrir les yeux justement sur une réalité qu'il ignore. J'avais d'autant plus aimé ce roman que cette année là les vignes avaient gelé, ma mère allait accoucher et je comprenais que ce n'était vraiment pas le moment de faire des caprices.
Voici Boris Cyrulnik parlant des héros.

https://youtu.be/5W3V48ihEyU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: boris Cyrulnik   

Revenir en haut Aller en bas

boris Cyrulnik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: HISTOIRE & LITTERATURE :: Document ou biographie inclassable ? C'est ici ... -