La partie orientale de notre continent, longtemps à l’agonie, connaît aujourd’hui une remontée importante de ses taux de natalité, notamment en Russie (+34.3 % entre 2006 et 2016) et en Biélorussie (+30 %).