Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

RÉTABLIR L’ORDRE DANS LA JUNGLE DE BURE PLUTÔT QUE DANS CELLE DE CALAIS ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 63862
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: RÉTABLIR L’ORDRE DANS LA JUNGLE DE BURE PLUTÔT QUE DANS CELLE DE CALAIS ?   Ven 23 Fév - 12:34

Citation :


Les forces de l’ordre, cinq cents gendarmes, excusez du peu, ont évacué la ZAD de Bure, dans la Meuse.


Présidence jupitérienne ? Toujours est-il que les forces de l’ordre – cinq cents gendarmes, excusez du peu – ont évacué la ZAD de Bure, dans la Meuse. Et Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, d’annoncer :

Citation :
« Sous l’autorité de la préfète de la Meuse, une opération menée par la gendarmerie a débuté ce matin à 6 h 15 visant à mettre fin à l’occupation illégale du Bois-Lejuc, site destiné au projet d’intérêt national Cigéo. »

La « préfète » ? Un peu comme le gendarme et ses « gendarmettes », si chères à Louis de Funès ? Il y a de ça, sachant qu’avec l’inspecteur Columbo, ça ne rigole pas et que force doit rester à la loi.

Au fait, qu’est-ce que ce « projet d’intérêt national » du nom de Cigéo ? Tout simplement celui de l’enfouissement de déchets nucléaires qui seront radioactifs durant les cent mille prochaines années ; comme quoi, s’il y a des périls immédiats, il existe aussi des dangers à long terme. Assez logiquement, il y a des résistances locales : qui voudrait de ces 85.000 m3 de cochonneries enterrés au fond de son jardin ou dans la forêt d’à côté ?

Incidemment, c’est toute la problématique de l’énergie nucléaire, l’un des fleurons de l’industrie française, certes, qui se trouve une fois encore remise en cause. Indépendance énergétique ? Cela serait vrai si l’uranium nécessaire était extrait en France. Il l’est à l’étranger ; indépendance stratégique relative, donc. Énergie propre ? Si tel était le cas, la question de l’enfouissement des déchets ne se poserait pas.

D’ailleurs, la question nucléaire n’a jamais véritablement été publiquement mise sur la table ; à l’instar de tant d’autres, tout aussi cruciales, par ailleurs. Entre opacité du lobby nucléaire à laquelle répondent trop souvent les élucubrations d’écologistes exaltés, ce débat pourtant vital a, de fait, été avorté bien avant terme.

Après, une autre question : celle de l’ordre public. Que le plutôt sympathique Gérard Collomb le rétablisse, fort bien. Ce, d’autant plus qu’il est plus facile de le faire régner face à des paysans et des villageois, même si viennent s’y mêler quelques trublions d’extrême gauche, que dans d’autres zones elles aussi données pour être de non-droit. En effet, la jungle de Bure est autrement moins périlleuse que celle de Calais. Tout comme pour nos amis les pandores, il sera toujours plus aisé de persécuter l’automobiliste solvable le long des routes que le dealer, généralement plus fortuné mais moins solvable, de ces autres jungles que sont devenues certaines cités.

Traditionnellement, les fonctions régaliennes de l’État consistaient à protéger le faible contre le fort. L’évolution des élégances républicaines étant ce qu’elle est devenue, les actuelles tendances emprunteraient désormais la tendance inverse. D’ailleurs, taper sur le plouc périphérique de la Meuse n’engage à rien, si ce n’est à éventuellement grimper dans les sondages. Et si ces déchets sont si inoffensifs qu’on veut bien nous le dire, que ne les enfouit-on pas à Paris, dans le Marais, ou sous ces incubatrices de start-up, généralement sises dans ces métropoles « qui gagnent » et peuplées de « gens qui réussissent », au contraire de ceux « qui ne sont rien », si chers à Emmanuel Macron ?

En attendant, il paraît que l’ordre règne à Bure.

(Nicolas Gauthier - Journaliste & écrivain -  http://www.bvoltaire.fr/ - 23.02.2018)

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

RÉTABLIR L’ORDRE DANS LA JUNGLE DE BURE PLUTÔT QUE DANS CELLE DE CALAIS ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Nouveau Coin De MDV : Convalescente Mais Toujours Là -