Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

PROMESSES DE M. MACRON : LES AGRICULTEURS PAS DUPES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 63899
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: PROMESSES DE M. MACRON : LES AGRICULTEURS PAS DUPES   Sam 24 Fév - 13:35

Citation :


Il ne sera pas dit que le président de la République et le gouvernement d’Edouard Philippe n’auront rien fait pour sauver les paysans français… Mais que penser de toutes ces annonces ?


Projet de loi du 31 janvier 2018, « pour l’équilibre des relations commerciales dans la filière alimentaire » ; réception de près de 1.000 jeunes agriculteurs à l’Élysée le 22 février ; la promesse de la mise en place de « verrous réglementaires » sur les achats de terres agricoles par des étrangers en France, après la récente acquisition de terres à blé par un investisseur chinois ; une visite programmée de plusieurs heures sur le Salon de l’agriculture ; mise en place d’un milliard d’euros de prêts garantis pour les jeunes agriculteurs, etc.

Il ne sera pas dit que le président de la République et le gouvernement d’Édouard Philippe n’auront rien fait pour sauver les paysans français… Mais que penser de toutes ces annonces ? Qu’elles sont sincères ? Peut-être. Qu’elles verront le jour ? Pour certaines oui, pour d’autres non. Qu’elles seront efficaces ? Assurément non. Depuis des décennies, notre agriculture se dépérit et se lasse des coups de com’ des différents gouvernements successifs. Dans une économie mondialisée, que pèse l’agriculture française ? Pour parler vrai, peu et beaucoup à la fois : environ 3,5 % du PIB, 5 % des emplois, soit environ 1,4 million de salariés et de non-salariés, secteur agroalimentaire compris.

Mais les paysans, qu’aimait beaucoup Montesquieu « parce qu’ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers », ne sont pas dupes. Ils savent que les paroles s’envolent et que le principe de réalité l’emporte toujours sur les vaines promesses.

En plus, les agriculteurs ont tendance à ne pas voter Macron mais plutôt à droite, et même très à droite, si l’on en croit les dernières élections. Ajoutons que leur fibre « communautaire » commence à s’étioler car l’Europe et son bras armé, la politique agricole commune (PAC) qu’ils ont acceptée, nolens volens, a détruit le modèle agricole qu’elle-même avait tenté de bâtir, en poussant à la productivité, au modèle intensif, à la compétitivité, au détriment de la qualité, de la santé des consommateurs, de la protection de l’environnement et de prix rémunérateurs.

On souhaiterait que les intentions d’Emmanuel Macron et de ses ministres puissent trouver un prolongement heureux pour nos agriculteurs, que ces derniers puissent eux-mêmes fixer leurs prix, des prix qui leur permettent de dégager un revenu décent, de vivre normalement, de réinvestir et de redevenir une grande nation agricole.

Malgré les annonces présidentielles, le comité d’accueil risque d’être plutôt glacial pour le chef de l’État au Salon international de l’agriculture. Le candidat Macron n’avait-il pas promis, en 2017, devant le WWF, qu’il s’engageait à « ne pas revenir sur la législation interdisant les pesticides », notamment le glysophate ? Finalement, ce pesticide sera bien interdit. Et quand il annonce qu’il va interdire le « bœuf aux hormones » sur le sol français, c’est déjà une réalité. Cela fait déjà un quart de siècle que l’Union européenne interdit la viande aux hormones, ce qui a valu de belles batailles juridiques devant l’Organisation mondiale du commerce.

Peut-on croire le chef de l’État quand il assure, le cœur sur la main, qu’il s’opposera aux ventes de terres françaises à des investisseurs étrangers, car c’est un « enjeu de souveraineté » ? Les agriculteurs ne sont pas des lapins de trois semaines. Ils sauront le lui rappeler et, comme les Français, ils jugeront sur pièce.

(Henri Saint-Amand - Consultant - http://www.bvoltaire.fr/ - 24.02.2018)

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

PROMESSES DE M. MACRON : LES AGRICULTEURS PAS DUPES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Nouveau Coin De MDV : Convalescente Mais Toujours Là -