Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

GUILLAUME LORANS : « EN FRANCE, NOUS RÉCLAMONS UN PORT D’ARMES TRÈS ENCADRÉ, DISCRET, POUR ASSURER UN MAILLAGE TERRITORIAL. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65604
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: GUILLAUME LORANS : « EN FRANCE, NOUS RÉCLAMONS UN PORT D’ARMES TRÈS ENCADRÉ, DISCRET, POUR ASSURER UN MAILLAGE TERRITORIAL. »   Sam 24 Fév - 14:00

Citation :


Guillaume Lorans, président fondateur de l’ARPAC (Association pour le rétablissement du port d’arme citoyen) défend le port d’armes en France « face à l’insécurité et à la criminalité, préoccupation numéro 1 des Français ». Il revient aussi sur la situation américaine après le dernier massacre et dénonce l’instrumentalisation du drame.


Lien Vers Audio BV

Guillaume Lorans, après la tuerie dans un lycée de Floride aux États-Unis, le débat sur le port d’armes est revenu sur le devant de la scène. Personnellement, vous militez pour la liberté du port d’armes en France. Ce genre d’actualité ne va-t-il pas contre vos intérêts ?

C’est surtout la propagande médiatique qui va avec qui est contre nos intérêts.

Dans cette affaire, c’est une fois encore une « gun-free zone » qui a été visée, c’est-à-dire une zone où les gens n’ont pas le droit de porter une arme. Si, dans cet établissement, une personne avait été armée, elle aurait pu répondre immédiatement à l’agression et on aurait sauvé des vies.


Pourtant, si le port d’armes n’avait pas été autorisé, ce jeune homme n’aurait pas pu s’acheter si facilement des armes de guerre.

Cette personne est un criminel. Les criminels de fait ne respectent pas la loi. Cette personne aurait de toute façon pu se procurer une arme sans aucun problème par les canaux criminels.

Que demandez-vous exactement ?

Nous souhaitons un port d’armes tout à fait raisonnable. Il serait ouvert à des civils, à des citoyens, mais très encadré. Il serait encadré notamment par de la formation théorique et pratique pour juger de la capacité des personnes à porter une arme et ensuite acquérir ce sésame. C’est un petit peu comme un permis de conduire, mais pour les armes.

Si le port d’armes est autorisé, n’avez-vous pas peur qu’ il y ait des faits divers comme il s’en passe régulièrement aux États-Unis ?

Nous n’avons pas peur de cela. On prend toujours les États-Unis en référence, mais il y a d’autres pays. Si vous regardez un petit peu plus à l’est, au sein même de l’Europe, il y a la République tchèque. Il y a 200.000 personnes sur une population de huit millions d’habitants qui ont un permis de port d’armes. Pour autant, il n’y a pas de tuerie de masse. Les tueries de masse, c’est purement américain.

Souhaitez-vous une autorisation de port d’armes pour les armes de toutes catégories ?

Nous souhaitons un port d’armes de façon discrète et non visible. C’est-à-dire que nous souhaitons un maillage du territoire par des civils armés et qualifiés. Cela ne changerait rien à la vie de tous les jours puisqu’elles seraient portées de façon tout à fait discrète. Cela ne causerait aucun problème à l’ordre public.

Selon vous, l’autorisation du port d’armes n’encouragerait-elle pas la criminalité ?

Absolument pas. La criminalité est déjà là. On y fait face. Les personnes qui vont demander un port d’armes seront, au contraire, des personnes très respectueuses des lois. Elles n’enfreignent, d’ailleurs, pas les lois en portant une arme sans autorisation.

Y a-t-il un sentiment de ne plus être en sécurité en France ?

Aujourd’hui, la sécurité constitue la préoccupation numéro 1 des Français devant le chômage et le pouvoir d’achat.

C’est qu’il y a un réel besoin. Le port d’armes peut répondre à ce problème de sécurité. Nous apportons une solution concrète, avec un engagement financier de la part de l’État extrêmement faible.


(Guillaume Lorans - http://www.bvoltaire.fr/ - 24.02.2018)

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

GUILLAUME LORANS : « EN FRANCE, NOUS RÉCLAMONS UN PORT D’ARMES TRÈS ENCADRÉ, DISCRET, POUR ASSURER UN MAILLAGE TERRITORIAL. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Actualité Politique : Sous L'Epée De Damoclès -