je ne suis pas favorable à leur supervision par la Commission européenne, trop souvent responsable dans le passé, d’avoir bradé nos intérêts nationaux.