Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

« C'est ça l'islam mon frère : tu tues mes frères, moi je te tue. » Mohammed Merah vient de tirer une balle dans la tête d’un militaire français. Il est fier de lui.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
tina gordue
Permettez-moi de rester humble ...
Permettez-moi de rester humble ...
avatar

Féminin
Cancer Cheval
Nombre de messages : 20871
Age : 88
Localisation : brest
Emploi : employé
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 06/09/2013

MessageSujet: « C'est ça l'islam mon frère : tu tues mes frères, moi je te tue. » Mohammed Merah vient de tirer une balle dans la tête d’un militaire français. Il est fier de lui.   Sam 24 Mar - 9:33


C’était il y a six ans déjà, et il ne faudra jamais oublier ce qu’il s’est passé. Jamais.

« C'est ça l'islam mon frère : tu tues mes frères, moi je te tue. » Mohammed Merah vient de tirer une balle dans la tête d’un militaire français. Il est fier de lui.

Imad Ibn Ziaten était d’origine maghrébine, mais il était français, intégré et fier de l’être. Jamais il ne s’est mis « à plat ventre », comme le lui ordonnait ce
traître de Merah. Il est mort debout, comme un homme, le 11 mars 2012. Je tiens aujourd’hui à lui apporter mon respect.

Mohamed Farah Chamse-Dine Legouad et Abel Chennouf ont aussi été tués froidement par Merah, le 15 mars. Je salue aussi leur mémoire.

Trois plus tard, le 19, dans une école juive, ce lâche de Merah commet un nouveau massacre. Il tue un homme et ses deux enfants. Il attrape une fillette par
les cheveux, la traîne et lui arrache la tête avec un coup de pistolet.

Le 22 mars, enfin, Mohammed Merah est abattu par la police. Bon débarras.

Quel monstre peut être capable de faire ça ? Je vais vous le dire. C’est quelqu’un qui a grandi dans un environnement malsain, où tout le monde transpire la
haine de la France, suinte le mépris pour notre histoire, vomit nos racines et nos valeurs.

Les responsables de l’assassinat sauvage de ces Français, ce sont aussi tous ces parents qui laissent leurs enfants se radicaliser, qui les maintiennent dans ces
idées pourries, qui leur enseignent la rancune et la colère. Quand Merah tue, ils cautionnent. Ils applaudissent.

Tout le monde sait quel est le problème, mais personne n’a le courage de parler. Encore moins de le dénoncer. Aujourd’hui, on ne peut plus dire la vérité, car les
gens ont peur d’être traités de racistes ou d’islamophobes. Décrire la réalité, c’est déjà aller trop loin.

« Déraper ». « Faire le jeu de l’extrême-droite ». « Flatter le bas peuple ». C’est à cause de ces censeurs, ces faux antiracistes mais vrais ennemis de la liberté
d’expression qui montent les gens les uns contre les autres, désignent les victimes et pointent du doigt les coupables, que dans certains quartiers, des enfants
grandissent dans la haine de la France.

Ne nous voilons pas la face. Mohammed Merah, c’était juste le début. Personne n’a tiré les conséquences de tout ça, et ça recommencera. Toulouse, c’était déjà la
suite de ce qu’on avait connu en 1995, avec Khaled Kelkal et ses disciples. Toujours le même silence complice.

Sauf que Kelkal était Algérien. Merah était, lui, Français. Les gamins qui nous tuent depuis trois ans sont nés ici. Ils ont grandi ici. Et ils osent nous dire : « T’as tué
mes frères » ?

Y’en a marre. Ils sont toujours là, ces renégats, à défendre l’indéfendable. Jamais un mot pour les victimes. Toujours à se trouver des excuses. De faux prétextes.
A réciter des éléments de langage : amalgame, racisme, religion de paix, loup solitaire, misère sociale, colonisation.

Merah voulait « défendre des enfants palestiniens ». Mais de quoi il parle ? Ces gens-là, leurs familles, sont toujours à chialer sur des pays où ils n’ont jamais
mis les pieds et qu’ils sont bien incapables de placer sur une carte. Ce sont des traîtres. Des lâches. Ça suffit. On ne va plus supporter ça. On ne doit plus. Il ne
faut plus rien laisser passer. Les faire ravaler leurs propos haineux, faire taire cette minorité bruyante qui fait passer les autres pour des racistes.

J’en ai marre. J’en ai marre. J’en ai marre.

Moi, j’ai choisi mon camp. Je suis Français et je le resterai jusqu’à mon dernier souffle.

https://www.valeursactuelles.com/…/le-poing-final-de-patric…

Perspectives Libres et Cercle Aristote ont partagé la publication de Patrice Quarteron.
_________________
"Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice." -  Montesquieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« C'est ça l'islam mon frère : tu tues mes frères, moi je te tue. » Mohammed Merah vient de tirer une balle dans la tête d’un militaire français. Il est fier de lui.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Tina-La-Mémoire Ou Comment Ne Pas Se Faire Manipuler -