Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Le premier tour des élections présidentielles en Colombie a eu lieu hier. L'occasion de revenir sur ses résultats et de faire quelques conjectures.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
tina gordue
Permettez-moi de rester humble ...
Permettez-moi de rester humble ...
avatar

Féminin
Cancer Cheval
Nombre de messages : 18580
Age : 87
Localisation : brest
Emploi : employé
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 06/09/2013

MessageSujet: Le premier tour des élections présidentielles en Colombie a eu lieu hier. L'occasion de revenir sur ses résultats et de faire quelques conjectures.   Lun 28 Mai - 13:23

Le premier tour des élections présidentielles en Colombie a eu lieu hier. L'occasion de revenir sur ses résultats et de faire quelques conjectures.

Ce premier scrutin aura mobilisé 52% du corps électoral colombien. C'est une amélioration compte tenu de la participation des années précédentes
mais cela reste objectivement faible.

Le candidat libéral-conservateur du Centro Democrático, Ivan Duque, collecte au premier tour 39,14% des voix ce qui le positionne en première place.
Le candidat social-progressiste, Gustavo Petro, obtient un score honorable avec 25,09% des scrutins, lesquels le placent en deuxième place. Ces deux
candidats sont ceux qui s'affronteront au deuxième tour.

Cependant, Sergio Fajardo réalise une percée électorale remarquable et relativement inattendue puisqu'il obtient 23,73% des suffrages. Il est le troisième
homme fort de ces élections. Fajardo s'est positionné sur une ligne "ni droite, ni gauche" avec un programme taillé autour de la jeunesse, de l'éducation
et de la lutte contre la corruption. Son très bon score est notamment dû à sa popularité importante auprès de la jeunesse colombienne.

Le second tour aurait pu faire rêver ceux qui attendaient l'arrivée de la gauche au pouvoir, dans un pays traditionnellement de droite conservatrice. Mais
la troisième force du pays, Sergio Fajardo, n'a pour l'heure donné aucun signe de ralliement au second tour. Il a d'ailleurs refusé toute alliance avec
Gustavo Petro le 26 mai dernier.

En tout état de cause, Ivan Duque sera très certainement élu Président de la Colombie le 17 juin prochain. La grande polarisation du corps électoral
colombien ne laisse pas penser qu'un report de voix considérable sera opéré de la part des partisans de Fajardo, dont la popularité a précisément
résidé dans un appel au "ni Duque, ni Petro". Une élection réserve toutefois des surprises et l'échiquier pourrait très vite se renverser pour peu qu'une
alliance entre Petro et Fajardo soit mise en oeuvre.

Pour terminer, nous souhaitions rappeler deux informations internationales notables au sujet de la Colombie. Premièrement, le Président colombien
actuel, M. Santos, a déclaré le 26 mai que la Colombie deviendrait le premier pays d'Amérique latine partenaire de l'Organisation du Traité de
l'Atlantique Nord (OTAN). Bien qu'elle ne soit pas à proprement parler un membre de l'OTAN, il est difficile de ne pas faire le lien entre le tampon
otanien en Colombie et les velléités grandissantes de "regime change" au Venezuela. Velléités qui ne feront que croître aussi - il faut aussi
le souligner - à l'intérieur du Venezuela, dont les erreurs économiques ont largement contribué à mener le pays à une inflation
abracadabrantesque (1 bolivar = 0,1 dollar). Le Venezuela aura d'ailleurs été un sujet de débat récurrent en Colombie. Secondement, et il s'agira
du point final, la Colombie est aussi en passe d'intégrer dans les prochains jours l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE).
Cette adhésion est susceptible de favoriser les investissements étrangers.

Rendez-vous, donc, le 17 juin pour le second tour des élections présidentielles.




Cercle Jean Bodin - Lyon 28.05.2018
_________________
"Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice." -  Montesquieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le premier tour des élections présidentielles en Colombie a eu lieu hier. L'occasion de revenir sur ses résultats et de faire quelques conjectures.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Tina-La-Mémoire Ou Comment Ne Pas Se Faire Manipuler -