Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Mort de Nijinsky (1950)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65549
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Mort de Nijinsky (1950)   Jeu 24 Juil - 18:30

Le 8 avril 1950, mourait, à l'âge de 61 ans, l'un des plus grands danseurs et chorégraphes de tous les temps : Vaslav Fomitch Nijinsky.

Fils d'un couple de danseurs d'origine polonaise, se considérant lui-même comme polonais bien qu'il ne parlât pas la langue, Nijinsky doit à ses talents exceptionnels d'être admis très jeune à la sacro-sainte Ecole impériale de ballet de Saint-Pétersbourg. A dix-huit ans, il entre sans problème dans le corps de ballet du Théâtre impérial où les plus célèbres ballerines de l'époque le réclament comme partenaire.

En 1908, il rencontre Serge de Diaghilev dont il devient l'amant et qui l'entraîne dans l'aventure des Ballets Russes. Une première tournée en France, en 1909, va consacrer le triomphe de la compagnie et de ses danseurs, parmi lesquels, outre Nijinsky, il y a Anna Pavlova.

"Le Pavillon d'Armide", "Les Sylphides", "Carnaval" et bien sûr "Giselle", autant de spectacles où Nijinsky et ses partenaires font un tabac. Nijinsky Nijinsky renonce à son poste au sein du Théâtre impérial et s'attache définitivement - du moins le croit-il - à la compagnie Diaghilev.

Le 29 mai 1912, au théâtre du Châtelet, Nijinsky crée, sur le poème de Mallarmé et la partition de Debussy, "L'Après-midi d'un Faune" dont il assure la chorégraphie. L'audace et la nouveauté du style, l'érotisme qui sourd du spectacle tout entier provoquent de vives réactions, tant du côté
des bien-pensants que des esprits libres. Rodin est enthousiasmé et monte au créneau pour défendre les Ballets russes.


Suivront, toujours chorégraphiés par Nijinsky, "Jeux" et "Le Sacre du Printemps." Tous deux en 1913, le premier sur une partition de Debussy, le second sur celle de Stravinsky. Le chahut est indescriptible et l'impression générale est telle que 1913 est restée, dans les histoires de l'Art moderne, comme "l'année du Sacre."

Nijinsky est au fait de la gloire et s'embarque alors pour une tournée en Amérique du Sud. Souffrant, Diaghilev demeure à terre et, sur le bateau, le danseur-chorégraphe en profite pour épouser une jeune admiratrice, Romala de Pulszky. Dès qu'il apprend la nouvelle et au mépris de ses propres intérêts d'impresario, Diaghilev rompt le contrat le liant à son danseur-étoile.

Pour celui-ci, c'est le début de la fin. La Grande guerre ne lui permet pas d'exercer son art comme il l'entendrait et sa raison commence à chanceler. En 1919, à l'hôtel Suvretta de Saint-Moritz, Vaslav Nijinsky danse pour la dernière fois devant un public émerveillé puis son esprit s'enfonce dans la schizophrénie. Il vivra encore trente longues années, soumis à de multiples traitements mais il n'y aura pas de rémission.

Quand il s'éteint, en ce 8 avril 1950, cela faisait déjà longtemps que l'âme du Faune s'était libérée pour toujours du corps de celui que l'on avait surnommé, au temps de sa gloire, "le dieu vivant."
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Jeu 24 Juil - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65549
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Mort de Nijinsky (1950)   Jeu 24 Juil - 18:34



Nijinsky au naturel et à l'âge de dix-huit ans.

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65549
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Mort de Nijinsky (1950)   Jeu 24 Juil - 18:37



Serguei Pavlovitch Diaghilev - Sans lui, Nijinsky serait-il devenu Nijinsky ?

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65549
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Mort de Nijinsky (1950)   Jeu 24 Juil - 18:43



Romola de Pulszky, à l'âge de dix-neuf ans, en 1910 - En devenant l'épouse de Nijinsky, elle allait ruiner la relation des deux hommes - Elle survivra vingt-huit ans à son mari.

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Jeu 24 Juil - 18:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65549
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Mort de Nijinsky (1950)   Jeu 24 Juil - 18:46



Nijinsky dans son costume de Faune

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65549
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Mort de Nijinsky (1950)   Jeu 24 Juil - 18:51

Site anglophone sur les Ballets russes.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 55
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: Mort de Nijinsky (1950)   Jeu 24 Juil - 23:19

J'ignorais tout de son destin ! Je pensais qu'il était mort jeune, en pleine gloire.
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mort de Nijinsky (1950)   

Revenir en haut Aller en bas

Mort de Nijinsky (1950)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: GRAND DEPOUSSIERAGE 2015/2017 :: Broutilles & Autres Archives ou In Cauda Venenum -