Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

URGENT : Pétition A l'Assemblée Nationale Pour Qu'elle S'Oppose A La Loi Contre La Liberté d'Expression Votée Par Les LREM Le 03.07.2018

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65430
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: URGENT : Pétition A l'Assemblée Nationale Pour Qu'elle S'Oppose A La Loi Contre La Liberté d'Expression Votée Par Les LREM Le 03.07.2018   Ven 13 Juil - 12:12

Citation :


Chère Madame, Cher Monsieur,


Ce petit message pour vous dire que le Sénat vient de confirmer, en séance publique, le rejet de la Loi sur la Manipulation de l'information qu'il avait préconisé, la veille, en commission.


Votre voix, et celle des 28.332 autres signataires de la Lettre ouverte "NON À LA CENSURE MEDIATIQUE INSTITUTIONNALISÉE !que Boulevard Voltaire a réussi à mobilisera été entendue.


Et très largement puisque les Républicains, le Rassemblement national, l’Union centriste et les socialistes s'y sont opposés, refusant même de chercher à l'amender, car c’est un texte liberticide.


Comme vous le savez, c'est l'Assemblée nationale qui a le dernier mot en matière législative.Cette victoire au Sénat, qui était une étape indispensable, n'est donc que provisoire.


Alors maintenant, déclenchons un raz-de-marée de protestation auprès des députés.


Les chances de réussite sont faibles puisque c'est un texte voulu par l'Elysée. Mais les enjeux pour la liberté d'opinion et d'information et pour le débat démocratique sont énormes.


Les seuls combats qu'on est sûr de ne pas gagner, sont ceux qu'on ne mène pas.


S'il vous plaît, transférez ce mail à tous vos amis pour les informer de la victoire au Sénat et leur faire signer la lettre ouverte pour dire "NON À LA CENSURE MEDIATIQUE INSTITUTIONNALISÉE !".



Je signe la lettre ouverte aux parlementaires


Un immense merci pour votre engagement au service de la liberté d'information et d'opinion dans notre pays !


Librement,


L'équipe de Boulevard Voltaire


PS. Pour rappel, voici les dispositions extrêmement dangereuses pour le débat démocratique, pour la liberté de la presse que contient ce projet de loi.


Voici ce qu'il prévoit :

Trois mois avant des élections, "lorsque des fausses informations de nature à altérer la sincérité du scrutin" sont diffusées de manière délibérée, de manière artificielle ou automatisée et massive"par le biais d’un service de communication au public en ligne", le juge des référés pourra faire cesser cette diffusion.


Oui ! Il s'agit spécifiquement de la diffusion sur internet et via les réseaux sociaux. Autrement dit, ce sont bien les sites d'information alternative comme Boulevard Voltaire qui sont dans le collimateur.


Mais c'est quoi "une fausse information de nature à altérer la sincérité du scrutin" ? Eh bien le juge des référés n’aura que 48 heures pour se prononcer… Totalement irréaliste !


Dans l'affaire Théo, avec allégation de viol d'un jeune de banlieue par des policiers, affaire qui si elle éclatait à quelques semaines d'une élection pourrait typiquement peser sur le scrutin, il a fallu des mois avant de retrouver une vidéo disculpant les policiers !
Mais il y a plus grave encore que cette possibilité de censure par le juge des référés.


C'est la censure par les réseaux sociaux.


Car c'est précisément ce que cible la loi : le texte "vise simplement à responsabiliser les plates-formes sur la diffusion", explique Fabienne Colboc, porte-parole LREM sur ce projet de loi.


Responsabiliser les plates-formes… Une fois traduit de la novlangue au français, cela signifie tout simplement inciter, voire obliger,  les Google, Twitter et autre Facebook à censurer les informations qu'elles-mêmes jugent "de nature à altérer la sincérité du scrutin"…


… Déjà, aujourd'hui, un de nos confrères a été censuré et interdit de diffusion sur "You Tube".…


… alors là, avec cette loi les incitant à le faire, vous imaginez le résultat !!!


Ce sera la fin de l'information libre, le paradis de la pensée unique et du politiquement correct !


Il faut de toute urgence empêcher ce désastre pour la liberté d'opinion et pour la démocratie dans notre pays.


Alors s'il vous plaît, signez la Lettre ouverte aux parlementaires pour leur demander de rejeter ce projet de loi.




Et après avoir signé, transférez cet email à tous vos amis pour leur demander de faire barrage à ce projet de censure institutionnalisée.


D'avance merci !
 
---
Pour soutenir financièrement le travail du média libre et indépendant Boulevard Voltaire, vous pouvez faire un don  en cliquant sur ce lien.
Si vous souhaitez vous désabonner de cette liste d'envoi,  cliquez ici 

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

URGENT : Pétition A l'Assemblée Nationale Pour Qu'elle S'Oppose A La Loi Contre La Liberté d'Expression Votée Par Les LREM Le 03.07.2018

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Bavardages Divers & Lecturama du Mois -