Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Coup de bluff ? Donald Trump propose d'aider l'Italie en rachetant une partie de sa dette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65549
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Coup de bluff ? Donald Trump propose d'aider l'Italie en rachetant une partie de sa dette   Dim 26 Aoû - 14:58

Citation :


Selon un quotidien italien, les Américains sont prêts à acheter des obligations d'Etat italiennes afin de venir à la rescousse de son économie. La proposition aurait été formulée par Donald Trump début août. L'idée parait toutefois peu plausible.

L'Italie sera-t-elle bientôt patronnée par les Etats-Unis ? Selon le Corriere della Serra, Donald Trump aurait proposé début août au Premier ministre Giuseppe Conte, lors de sa visite à Washington, d'acheter des obligations de l'Etat italien.

Les Etats-Unis pourraient ainsi, dès l'année prochaine, financer la dette italienne (estimée à près de 130% du PIB). Selon le quotidien italien, le Trésor de Rome envisage en 2019 de mettre sur le marché des titres d'une valeur totale de 400 milliards d’euros. Cette volonté américaine d'aider l'Italie sur sa dette publique viendrait donc à point nommé pour le gouvernement italien alors que la Banque centrale européenne (BCE) arrêtera ses achats de dettes fin décembre.

[size=16]Lire aussi

Jacques Sapir : «L’Italie fera-t-elle le choix d’une monnaie parallèle ?»
[/size]

En outre, la démarche américaine soutiendrait une économie actuellement stagnante, mise à mal par une croissance très faible, à l'instar de la plupart des pays de la zone euro. Par ailleurs, l'avenir économique de l'Italie s'écrit en pointillés depuis la victoire de partis populistes en mars dernier lors des élections générales. En effet, les investisseurs privés ont rapidement montré leurs inquiétudes sur les marchés, notamment après la formation d'une coalition gouvernementale entre la droite radicale de La Ligue et le Mouvement 5 étoiles, tous deux eurosceptiques et prônant une relance économique par la dépense publique. Des orientations aux antipodes des mesures d'austérité prônées par la BCE, la Commission européenne et l'Allemagne.

Les taux de la dette italienne ont également atteint un pic depuis fin 2013, avec un taux d'intérêt supérieur à 3% (en comparaison, l'Allemagne s'endette actuellement à hauteur de 0,3%) dévoilant notamment la crainte des investisseurs d'une éventuelle sortie de l'Italie de la zone euro.

La proposition de Donald Trump semble en outre peu applicable du fait que l'Etat fédéral américain ne dispose pas de fonds souverain. La Réserve fédérale américaine, quant à elle, possède bien des dettes étrangères mais fonctionne de manière totalement indépendante, le président américain ne pouvant l'obliger à investir en Italie. L'inconnue résidera donc dans l'art de Donald Trump d'inciter la Fed et les investisseurs américains à suivre ses recommandations.

En filigrane, il s'agit probablement et surtout pour le président américain d'une manière d'afficher son soutien aux intentions politiques d'un gouvernement, généralement décrit comme eurosceptique et anti-immigration.

Lire aussi : En France et en Europe, l’inflation se redresse à 2% et confirme les hypothèses de la BCE

(https://francais.rt.com/ - 26.08.2018)

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Coup de bluff ? Donald Trump propose d'aider l'Italie en rachetant une partie de sa dette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Nouveau Coin De MDV : Convalescente Mais Toujours Là -