Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

LA RENTRÉE 2018..........CHIEN-LOUP SERGE JONCOUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9035
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: LA RENTRÉE 2018..........CHIEN-LOUP SERGE JONCOUR   Lun 3 Sep - 17:00

PREMIÈRE CRITIQUE DE CETTE RENTRÉE 2018






CHIEN-LOUP    SERGE JONCOUR


J'ai lu et entendu beaucoup d'avis sur ce roman, et j'avais apprécié du même auteur  L'écrivain national.........


Les premières pages révèlent que Joncour est doué pour créer "un climat"......A partir d'un lieu inconnu ou presque, replié sur lui, presque désert, enfoui dans ses rites et muet, à partir du décor qui l'entoure, souvent arboré, et presque sauvage, au moins délaissé lui aussi, il sait faire bruire du silence, communiquer un ressenti inquiet, faire une énigme de maisons plus ou moins habitées, bref plonger le lecteur dans une attente lourde .......


Chien loup retrouve ce talent, et même, le magnifie, en juxtaposant deux époques " Août 1914 / Août 2017" ; on s'en lèche les babines;
D'autant que les phrases liminaires = " L'annonce parlait de calme.... " antéposent habilement une description "idéale" à l' imparfait, dont on sent très vite qu'elle sera suivie d'une déception, ou d'un désastre;
Ni déception, ni désastre.......
Au coeur du Périgord "noir" un triangle "maudit" où rien "ne passe" ni téléphone, ni ondes ni réseau, ni portable, un producteur de films inquiet pour ses affaires et sa femme qui se remet d'un cancer, actrice en panne de rôles, se retrouvent dans une maison ancienne dont la location a été le fruit du hasard et a suscité quelques interrogations; voilà pour Août 2017;
Mais le récit s'interrompt et le second chapitre ressuscite Août 1914.

Un sombre pressentiment s'empare alors, délicieusement du lecteur.......Quelles funestes choses relient ces deux dates ?

Ce sera tout l'objet du roman de le détailler, suggérer, de symboles en  signes, de ressentis en petits actes quotidiens;
Car rien n'est facile là haut, dans cette maison immense, modernisée il y a longtemps, où l'on est coupé de tout et qui fut, durant la guerre, le refuge d'un dompteur Allemand et de ses fauves, que l'on s'attend à voir surgir de la forêt dense et sauvage qui ceinture les lieux;

Peu à peu Joncour tisse sa toile, et tire des liens ténus, inquiétants entre aujourd'hui et hier, entre fauves, loups, violences secrètes, et humains solitaires;

Ce serait envoûtant si........


Il n'y avait pas, une sorte de redondance constante dans les descriptions qui sont complaisantes, délayées, trop longues, bavardes.....
Si il n'y avait pas, non plus, dans l'évocation de la mentalité paysanne un certain nombre d'inexactitudes et maladresses = car on a ignoré très longtemps le sort réel des soldats partis au front, et l'on a cru longtemps aussi que tout allait bien; les prémonitions, les angoisses des vieillards et des femmes ont mis longtemps à émerger, en tous cas, bien après le rôle ( symbolique) que leur fait jouer Joncour;
Si il n'y avait pas une certaine naïveté dans cette relation duelle aujourd'hui/hier  - violence/paix  -  nature/humanité;
Si il n'y avait pas à la place d'une intrigue plus fermement structurée, cette seule volonté de faire naître un récit symboliste;

Car tel est, je pense, l'enjeu = un récit symboliste, et n'en n'est pas capable qui veut.......


En définitive, je noterai un 11/20 = l'entreprise est digne et intéressante, à cette époque de vacuité nombriliste; elle possède un enjeu intéressant;
Mais copie à revoir = il faut élaguer le complaisant, intensifier le dramatique dans relation et psychologie humaine, tisser plus nettement sa toile en liant du factuel au signe;

A lire, néanmoins, cela peut vous plaire........


RENTRÉE LITTERAIRE 2018 ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

LA RENTRÉE 2018..........CHIEN-LOUP SERGE JONCOUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: MODESTE PANORAMA DE LA LITTERATURE :: Littérature Française et Francophone -