Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Serge Gainsbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
MBS
Littérophage Notabéniste.
Littérophage Notabéniste.
avatar

Masculin
Capricorne Dragon
Nombre de messages : 89
Age : 53
Localisation : Communauté française de Belgique
Emploi : sans importance
Loisirs : Lecture, écriture, internet, amis, famille
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Serge Gainsbourg   Mar 30 Sep - 21:49

Je peux poster ici, car il a écrit un livre: Evguénie Sokolov.

Je vous ferai grâce de certaines dates et noms, n'ayant pas sa biographie sous la main. Je l'ai prêtée un membre de ma famille. J'écris tout de tête. Donc vous comprenez que j'admire Gainsbourg.

Serge est un fils d'immigrés russes juifs, réfugiés à Paris. Pour gagner sa vie, son père est pianiste de bar. Son père lui enseigne avec rigueur le piano, la musique. Serge gardera longtemps en lui la discrimination de devoir porter l'étoile jaune sur son veston, lors de son enfance. Il en fera quelques chansons plus tard. Il entreprend d'étudier la peinture sous tous ses aspects, de tous les peintres, surtout italiens.

Dès lors, il s'installe dans le quartier Montparnasse, où dans son atelier, il ne cesse de peindre. Mais cela ne lui rapporte pas de quoi vivre. Un jour il fait la connaissance de Vian et de ses amis. Il adhère. Il détruit toutes ses peintures et décide de se lancer dans la chanson, qui, selon lui est un art mineur.

Le poinçonneur des Lilas le lance. Et bien en plus. Plus tard, il fait la connaissance de Brigitte Bardot qui à l'époque avait tous les arguments pour séduire. Une idylle naît. Il en est fou amoureux. Mais à l'époque, lui à Paris, elle en Italie pour un tournage, pas de portable à l'époque. Dans le désarroi, il veut faire sortir "Je t'aime, moi non plus." L'original, enregistré à l'époque avec Brigitte. Le nouveau mari de Bardot, un industriel allemand, réussit à faire interdire cette sortie. Serge est au plus bas. En réplique, il écrit des chansons pour France Gall, qui représente le Luxembourg à l'Eurovision avec Poupée de cire, poupée de son, en je ne sais plus quelle année '60. C'est dans la poche. Elle a gagné, malgré l'orchestre qui en voulait à Serge de devoir jouer à ce rythme hypercadencé.

Lors d'une émission de télévision, on lui annonce qu'il devra faire un duo avec une petite anglaise, Jane Birkin. Dans les coulisses, il lui exprime son mépris d'une manière peu cavalière, à tel point qu'elle en pleure la pauvre.

(j'écrirai le reste de ce que je sais un autre jour. Je suis vanné.)
_________________
Ô tremblant coeur humain, si jamais tu vibras,
C'est dans l'étreinte altière et chaude de ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dhnet.be/index.php
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
P'tit Marcel
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Masculin
Sagittaire Tigre
Nombre de messages : 603
Age : 67
Localisation : Paname
Emploi : oui
Loisirs : oui
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg   Mer 1 Oct - 12:13

Quand j'étais p'tit, Gainsbourg était encore vivant, et je trouvais ça très pénible, musicalement, et je ne trouvais guère d'intérêt aux textes. Depuis, je ne me suis pas trop intéressé à la question, mais, de ce que j'en entends de ci, de là, je me dis qu'il faudrait que je m'y plonge un peu (surtout les débuts, je pense, me connaissant).
Z'avez des conseils?
_________________
Le boudin sacré a été remplacé par des chipolatas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weeneecampbell.com
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 55
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg   Mer 1 Oct - 13:10

Looooooooooool ! Dire que je croyais que tu étais fan !!!!
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 37
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg   Mer 1 Oct - 15:08

Si tu veux écouter le Gainsbourg première manière, il y a La chanson de Prévert, La Javanaise, Le poinçonneur des Lilas Laetitia,...
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
avatar

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 9040
Age : 42
Localisation : Paris
Emploi : Passionnant mais indescriptible...
Loisirs : Littérature, Cinéma, Photo, Cuisine
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg   Mer 1 Oct - 15:15

Julie a écrit:
Laetitia,...

Le titre de cette chanson, c'est Elaeudanla tétéia ! Very Happy
_________________
"Le secret douloureux des dieux et des rois, c'est que les hommes sont libres." Jean-Paul Sartre, Les mouches
"La sensualité est la condition mystérieuse, mais nécessaire et créatrice, du développement intellectuel." Pierre Louÿs, Aphrodite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
June
Littérophage Notabéniste.
Littérophage Notabéniste.
avatar

Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 84
Age : 24
Localisation : nantes
Emploi : lycéenne
Loisirs : cinéma, musique, et littérature.
Date d'inscription : 10/07/2010

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg   Dim 22 Aoû - 21:42

Mon album favoris est Histoire de Melody Nelson. J'aime beaucoup Gainsbourg, quand j'avais 6ans, j'avais honte que mon père augmente le son dans la voiture sur "Je t'aime, moi non plus". Mais maintenant, avec du recul, j'admire l'audace de Gainsbourg, il faut dire qu'il est passé par un peu tout les genres. Je ne suis pas adepte de ses plus grand tube comme "Couleur Café" ou "La javanaise" pour moi ces chansons reste mineure comparé à "L'homme à tête de chou" ou encore "Ballade de Melody Nelson".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swer.skyblog.com
Hayleen
Littérophage Nota Beniste En Herbe.
Littérophage Nota Beniste En Herbe.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Localisation : Dans l'intemporel psychédélique.
Loisirs : L'expression artistique. Que ce soit dans la contemplation ou dans (l'illusion de) la création.
Date d'inscription : 12/04/2013

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg   Sam 13 Avr - 12:39

Je crois que l'album qui demeure, pour ma part, le plus marquant est L'homme à la tête de chou, cette chronique de la folie furieuse et destructrice. Un hymne à la jalousie maladive, comme personnifiée par une dualité à la Jekyll/Hyde, rehaussée d'un accompagnement instrumental assez "effacé" et qui confère une atmosphère quelque peu angoissante et claustrophobique.
Evidemment, il y eut quelques plantages dans cette carrière édifiante (je pense notamment à des titres tels que My lady héroïne ou Couleur café), il y a eut également beaucoup d'emprunts non crédités à certains compositeurs (Chopin pour Lemon Incest, Dvorak pour Initials BB ou encore Beethoven pour Ma lou Marilou) ainsi qu'à quelques auteurs (comme Rimbaud ou Poe notamment), mais les textes sont ciselés avec tellement de richesse sur les sonorités, les jeux de mots ou doubles-sens qu'il semble difficile de ne pas être séduit. Puis, je reconnais également avoir un faible pour ce timbre de voix particulier (souvent imité en vain chez quelques nouveaux chanteurs tels que Biolay ou un autre dont j'ai égaré le nom) et à plus forte raison pour le personnage en entier.
S'il fallait résumer tout ça, je dirais que Gainsbourg fut un compositeur hors norme (voire un poète ?), en plus d'être un remarquable visionnaire.

Parce que ça, c'est affreusement inégalable :


_________________
~ Hayleen ~

"Je me crois en enfer, donc j'y suis. C'est l'exécution du catéchisme. Je suis esclave de mon baptême. Parents vous avez fait mon malheur et vous avez fait le vôtre.
Pauvre innocent ! – L'enfer ne peut attaquer les païens. C'est la vie encore ! Plus tard, les délices de la damnation seront plus profondes.
Un crime, vite, que je tombe au néant, de par la loi humaine."
[Arthur Rimbaud - Une saison en enfer]
Métaphores Bluesymentales
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metaphores-bluesymentales.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg   Sam 13 Avr - 14:31

Tiens, je ne savais pas du tout pour les emprunts à Chopin, Dvorak ou Beethoven. La prochaine fois, je ferai attention.
Revenir en haut Aller en bas
Hayleen
Littérophage Nota Beniste En Herbe.
Littérophage Nota Beniste En Herbe.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Localisation : Dans l'intemporel psychédélique.
Loisirs : L'expression artistique. Que ce soit dans la contemplation ou dans (l'illusion de) la création.
Date d'inscription : 12/04/2013

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg   Sam 13 Avr - 14:39

Je viens de trouver ceci, qui résume un peu les différentes inspirations reprises : http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2010/01/20/1896771_serge-gainsbourg-etait-il-un-plagieur.html. Je ne connaissais que les trois exemples cités au-dessus, mais il y en a beaucoup plus encore que je ne l'imaginais. Le lien semble intéressant, visiblement il "confronte" la version originale à celle produite par Gainsbourg.
_________________
~ Hayleen ~

"Je me crois en enfer, donc j'y suis. C'est l'exécution du catéchisme. Je suis esclave de mon baptême. Parents vous avez fait mon malheur et vous avez fait le vôtre.
Pauvre innocent ! – L'enfer ne peut attaquer les païens. C'est la vie encore ! Plus tard, les délices de la damnation seront plus profondes.
Un crime, vite, que je tombe au néant, de par la loi humaine."
[Arthur Rimbaud - Une saison en enfer]
Métaphores Bluesymentales
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metaphores-bluesymentales.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg   Sam 13 Avr - 14:42

Voilà qui éclaire grandement les reprises. J'avais lu quelque part que son père était pianiste mais ça m'était sorti de l'esprit. Bon, il faut dire que je n'écoute souvent Gainsbourg que d'une oreille distraite...
Revenir en haut Aller en bas
Hayleen
Littérophage Nota Beniste En Herbe.
Littérophage Nota Beniste En Herbe.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Localisation : Dans l'intemporel psychédélique.
Loisirs : L'expression artistique. Que ce soit dans la contemplation ou dans (l'illusion de) la création.
Date d'inscription : 12/04/2013

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg   Dim 21 Avr - 13:52

Je viens de visionner le métrage Charlotte forever (réalisé par Gainsbourg et interprété par lui et sa fille). En gros, le film tourne autour de la relation entre un scénariste autrefois adulé, alcoolique et suicidaire ; et sa fille Charlotte, entraînée malgré elle dans les souffrances familiales, orpheline de mère après l'accident. Le film entremêle alors rejet, éloignements perpétuels, douleurs administrées réciproquement, dégoût et haine de l'autre et même temps, tendresse et fusion presque incestueuse.
Même si la photographie n'est pas exceptionnelle, la trame de fond tournée de manière simple et authentique laisse difficilement indifférent. Au-delà de cela, je me demande s'il n'est pas possible d'y voir, de la part de Gainsbourg, un ultime hommage pour Charlotte, à la façon d'une lettre d'excuse ou d'une confession laissée en suspens.
_________________
~ Hayleen ~

"Je me crois en enfer, donc j'y suis. C'est l'exécution du catéchisme. Je suis esclave de mon baptême. Parents vous avez fait mon malheur et vous avez fait le vôtre.
Pauvre innocent ! – L'enfer ne peut attaquer les païens. C'est la vie encore ! Plus tard, les délices de la damnation seront plus profondes.
Un crime, vite, que je tombe au néant, de par la loi humaine."
[Arthur Rimbaud - Une saison en enfer]
Métaphores Bluesymentales
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metaphores-bluesymentales.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg   

Revenir en haut Aller en bas

Serge Gainsbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: INTERMEDE ARTISTIQUE, MUSICAL ... SAUPOUDRE DE POESIE :: Jazz, Rock, Pop & Toute Cette Sorte de Choses ... -