Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

Fred Vargas et le polar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Aelita
Invité



Fred Vargas et le polar Vide
MessageSujet: Fred Vargas et le polar   Fred Vargas et le polar Icon_minitimeDim 7 Aoû - 3:08

Pars vite et reviens tard
Fred Vargas - Editions Viviane Hamy
Cet ouvrage a obtenu le prix des libraires en 2002

Joss Le Guern, un ancien marin breton est venu habiter Paris à côté de la gare Montparnasse. Il s'y est installé à la suite d'une accusation de meurtre pour laquelle il a passé plusieurs années en prison.

Se retrouvant à Paris sans travail, il est poussé par l'esprit de grande vertu de son grand-père, qui le hante, et grâce à lui devient crieur de nouvelles sur la place publique. Les messages qu'il lit au tarif de cinq francs sont introduits dans une urne par leurs auteurs.

Ils vont des déclarations d'amour à la vente en gros de haricots verts en passant par la critique acerbe de son voisin ou par celle-ci :
La chlorophille se fabrique toute seule et les arbres ne s'en vantent pas. C'est juste un exemple pour les fier-à-bras.

Un jour, ce sont d'inquiétantes citations à prophéties malsaines rédigées en vieux français ou en latin qui sont glissées dans son urne, accompagnées d'une somme d'argent de plus en plus conséquente. Personne ne comprend s'il s'agit d'un plaisantin ou d'un véritable criminel.

Le commissaire Adamsberg commence son enquête auprès des voisins de Joss qui est logé dans une pension habitée par des personnages atypiques, en commençant par le propriétaire, un vieil homme très cultivé, qui brode des napperons et qui se cache sous un faux nom après avoir quitté sa Bretagne natale et qui, comme Joss, y a fait de la prison, puis Lizbeth, une femme noire, ancienne prostituée, reconvertie dans le ménage de la pension et chanteuse de cabaret le soir, et également Eva qui est venue se réfugier pour fuir son mari qui voudrait l'assassiner. Tous ces personnages, ainsi que d'autres Bretons vont se retrouver impliqués dans cette affaire.

L'auteur des message morbides essaie de dissimuler ses futurs crimes en simulant une épidémie de peste noire qui pourrait se déclarer aussi bien à Paris qu'à travers la France.

Des chiffres quatre inscrits à l'envers sont peints en noir sur les portes de nombreux immeubles, laissant croire à l'oeuvre d'un tagueur.

L'une après l'autre des personnes meurent et leurs cadavres sont retrouvés nus et complètement noirs. Leurs corps ont été recouverts de poussière de charbon pour simuler la peste. Adamsberg découvre qu'elles ont, en fait, été étranglées.

On est constamment entre le passé et le présent car le commissaire apprend que les annonces sont recopiées d'anciens textes vieux de plusieurs siècles prédisant tous le fléau de la peste et que ces étranges textes sont tirés du Canon de la médecine d'Advicenne et du journal de Samuel Pepys.

Adamsberg sera ainsi renseigné qu'à l'époque des épidémies de la peste, des chiffres quatre inversés ont été peints sur les portes servant de talisman pour se protéger de cette maladie.

Fred Vargas, tout en nous tenant en haleine avec la lecture de ce roman à suspens, nous apprend que la dernière épidémie de peste à Paris date de 1920 et que sur la ferronnerie du balcon du tribunal de commerce de Nancy se trouve un double quatre inversé.

On suit également les dernières aventures amoureuses d'Adamsberg avec Camille, une étrange jeune femme à la fois musicienne et bricoleuse qui tient le commissaire à distance en raison d'une trop vive passion qu'ils ont vécue dans le passé.


Frédérique Audouin-Rouzeau écrit sous le pseudo de Fred Vargas, emprunté au personnage d'Ava Gardner dans La comtesse aux pieds nus, pseudo qu'elle partage avec sa soeur jumelle, Jo, artiste peintre.

Fred Vargas est archéozoologue, spécialiste des relations entre l'homme et les animaux.

Elle a rédigé sous son vrai nom : Les chemins de la peste - Le rat, la puce et l'homme

C'est pendant ses loisirs qu'elle écrit des polars!
Revenir en haut Aller en bas
rotko
Invité



Fred Vargas et le polar Vide
MessageSujet: Re: Fred Vargas et le polar   Fred Vargas et le polar Icon_minitimeDim 7 Aoû - 9:02

Fred Vargas, Pars vite et reviens tard, Viviane Hamy.
Du tout cuit !
Vous aimez les polars ingénieux qui se lisent facilement, ne cherchez plus : Fred Vargas, comme le Crédit Agricole, mérite votre confiance près de chez vous. Prix des libraires 2002, grand prix littéraire des lectrices 2002, et de nombreux comités d'entreprises. Beau palmarès.

Dans un Paris aux allures de village, un crieur public débite des messages aussi sybillins que menaçants. On jurerait du Nostradamus ! Raté ! on voit aussi d'étranges signes cabalistiques sur les portes, comme si l'Ange Exterminateur préparait sa tournée.

Enquête et révélations, surprises et coups de théâtre, attendrissements finaux, on l'a échapppé belle, et on est bien content de retrouver le soleil à sa place. Lisez ce livre, tout le monde l'encense, même Le Pèlerin et Rustica.
Et pourtant, certains marmonnent (rire).
Revenir en haut Aller en bas
rotko
Invité



Fred Vargas et le polar Vide
MessageSujet: Re: Fred Vargas et le polar   Fred Vargas et le polar Icon_minitimeDim 7 Aoû - 9:04

La critique du Ronchon.

Fred Vargas est la digne héritière d'Agatha Christie, ce qui n'est pas un crime. Mais nous situe dans la pure convention.

Là où Agatha faisait intervenir des mouches empoisonnées, on aurait ici des variantes avec puces. L'enquêteur est un homme de tradition, qui discute avec les témoins et les mobilise. Il ne croit pas aux ordinateurs mais à l'intuition, il doit plus au hasard qu'à la rigueur de la méthode. On réhabilite le flair !

Les personnages sont stéreotypés : le bistrotier, le crieur public, l'érudit de canton. On retrouve la pension de famille, avec la prostituée au grand coeur, et des "gens qui ont eu des malheurs" comme dirait Balzac ). Ne chipotons pas sur la vraisemblance de l'intrigue !

Le dénouement est à double détente, avec explications "y afférentes" : une narration explicative que l'inspecteur trouve lui-même "indigeste", et une lettre d'éclaircissements où le scripteur donne "quelques détails vite fait" - comprenez quatre pages en italique. Des épisodes inutiles - une histoire d'infidélité occasionnelle, assurent 351 pages à ce roman.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
Invité



Fred Vargas et le polar Vide
MessageSujet: Re: Fred Vargas et le polar   Fred Vargas et le polar Icon_minitimeDim 7 Aoû - 9:06

Fred Vargas, debout les morts !

Le début me plaisait bien : des personnages pittoresques dont les réactions
teintaient les aventures d'un humour franc. Puis l'intrigue elle-même
embrayait, à la fois loufoque et surprenante.
Mais comment faire durer le charme pendant 250 pages ? on rallonge la sauce, et le gourmet le sent )

Pourtant ce livre n'est pas un échec, on le lit avec plaisir, la plupart du temps.

Arrivons à la fin : l'inévitable scène de "suspense haletant" où un
naïf se jette lui-même dans le piège, la résolution de l'énigme faite par ce même naïf "trompé par les apparences" dans un
discours aussi peu vraisemblable qu'ennuyeux, cette solution même tirée par les cheveux, et à laquelle ni l'auteur ni le lecteur ne peuvent croire, voila trois poncifs qui sentent la naphtaline.
Revenir en haut Aller en bas
alexniha
Invité



Fred Vargas et le polar Vide
MessageSujet: Re: Fred Vargas et le polar   Fred Vargas et le polar Icon_minitimeDim 18 Sep - 23:00

eh bien moi j'aime pas!
Revenir en haut Aller en bas
Provence
Invité



Fred Vargas et le polar Vide
MessageSujet: Re: Fred Vargas et le polar   Fred Vargas et le polar Icon_minitimeLun 19 Sep - 7:56

J'ai lu (puisqu'il fallait lire : rends-toi compte, une auteur de polar ! )
Oui, c'est bien ficelé, oui les personnages sont sympathiques (ou pas du tout), oui Paris est pittoresque...
Mais tout çà me parait tellement pré-fabriqué, manque tellement d'envergure, et d'un vrai style romanesque...
Un peu comme chez Izzo, tiens... ;)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
Invité



Fred Vargas et le polar Vide
MessageSujet: Re: Fred Vargas et le polar   Fred Vargas et le polar Icon_minitimeLun 19 Sep - 8:37

les milieux sociaux n'existent pas chez Vargas, amha (à mon humble avis)
Revenir en haut Aller en bas
céline
Invité



Fred Vargas et le polar Vide
MessageSujet: Re: Fred Vargas et le polar   Fred Vargas et le polar Icon_minitimeJeu 24 Nov - 18:55

je suis en train de lire L'homme aux cercles bleus...

Un ennui profond face à cette intrigue qui traine vraiment en longueur. Comme souvent chez Vargas, les personnages sont assez riches, surprenants, séduisants. Ainsi le commissaire Adamsberg qui voudrait bien se défaire de sa sempiternelle intuition qui lui ôte tout surprise dans la vie... il sait bien avant de connaitre les gens, il sait leurs failles, leurs petitesses, leurs mensonges... et il se lasse de deviner, rêve d'être pour une fois surpris..

Mais en dehors du charme des personnages, l'enquête ne tient pas le lecteur en haleine.. malheureusement!
Revenir en haut Aller en bas
céline
Invité



Fred Vargas et le polar Vide
MessageSujet: Re: Fred Vargas et le polar   Fred Vargas et le polar Icon_minitimeJeu 24 Nov - 19:00

Je repense au précédent Vargas que j'avais dévoré.. Ceux qui vont mourir te saluent...
Pour la compexité des trois personnages principaux, amis gentiment déjantés qui aiment à se faire passer pour des empereurs romains, Néron , Claude et Auguste si je ne m'abuse.

Mais je suis globalement déçue.. je m'étais sans doute trop fier au concert de louanges glané ici ou là sur cet auteur.. (désolée, j'ai trop de mal à écrire une auteure).
Revenir en haut Aller en bas
Vieux_Renard
Piège à Vieux Corbeaux.
Vieux_Renard

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 1156
Age : 43
Localisation : dans sa tanière, bien au chaud.
Emploi : Imagerie informatique
Loisirs : Lecture, sport, ciné...
Date d'inscription : 18/07/2005

Fred Vargas et le polar Vide
MessageSujet: Re: Fred Vargas et le polar   Fred Vargas et le polar Icon_minitimeJeu 24 Nov - 22:54

Citation :
je suis en train de lire L'homme aux cercles bleus...

En effet, ce roman vaut surtout par l'entrée en scène du singulier commissaire Adamsberg. Soulignons tout de même qu'il s'agit du 1er roman de Fred Vargas et que les suivants seront mieux réussis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65657
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Fred Vargas et le polar Vide
MessageSujet: Re: Fred Vargas et le polar   Fred Vargas et le polar Icon_minitimeVen 25 Nov - 9:15

Pour moi, le meilleur de Vargas, reste "Sans feu ni lieu."

Elle sait camper une atmosphère mais il est vrai que cette atmosphère est intemporelle. Elle a pour moi quelque chose de Simenon. J'avoue cependant que "Pars vite ..." m'a déçue en ce sens qu'on ne croit guère à l'intrigue.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Contenu sponsorisé




Fred Vargas et le polar Vide
MessageSujet: Re: Fred Vargas et le polar   Fred Vargas et le polar Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Fred Vargas et le polar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: UNE LARME D'EMOTION POUR NOS PREMIERES ARCHIVES :: Le Grenier -