Auteur de violences « verbale, psychologique, physique, économique et sexuelle » habituelles sur sa jeune compagne, la victime des coups de feu de l’avenue Jean-Jaurès a été condamnée à de la prison ferme.