Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

James Cain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

James Cain Vide
MessageSujet: James Cain   James Cain Icon_minitimeLun 27 Oct - 13:14

27 octobre 1977, Hyattsville (Maryland) : décès de James Mallahan Cain, dit James Cain, nouvelliste, romancier & scénariste.

Il était né le 1er juillet 1892, à Annapolis, également dans le Maryland, et était le fils d'un enseignant et d'une cantatrice. Après des études au Washington College de Chesterton, il devient Bachelor of Arts en 1910 et obtient son masters sept ans plus tard.

Pour se faire un peu d'argent, il se lance, en parallèle de ses études, dans plein de petits boulots : employé de bureau, ouvrier dans une usine de conditionnement de viande, chanteur et enfin enseignant. Pendant la Grande guerre, il tient le "Lorraine Cross", journal de la 79ème Division où il a été incorporé. (Nombre d'années plus tard, il évoquera cette expérience dans la nouvelle "Talking of Mountfaucon.")

Rendu à la vie civile, il écrit pour le "Baltimore American" et le "Baltimore Sun", couvrant la rubrique politique et s'intéressant à l'essor industriel de la Virginie occidentale. Pendant un an, de 1923 à 1924, il enseigne le journalisme au St-John's College de sa ville natale. Puis il rejoint l'équipe de Walter Lippmann au "New-York World."

Cependant, en 1932, il part pour la Californie du Sud dans l'espoir d'y devenir un scénariste recherché. Le succès ne sera pas précisément au rendez-vous et, pour compenser ses déceptions, il prend l'habitude de boire énormément.

Bien entendu, il n'en continue pas moins à écrire et ses nouvelles paraissent pour l'essentiel dans "The American Mercury", "Redbook", "Esquire" et "Ladies'Home Journal."

Il est curieux de constater que Cain ne sera crédité qu'au générique de trois films et que l'adaptation de ses propres oeuvres au cinéma - à savoir "Le Facteur sonne toujours deux fois", "Double indemnité" et "Mildred Pierce" - sera confiée à d'autres scénaristes.

"Le Facteur ...", qui sort en 1934, avait pour titre original anglais celui de "Bar-B-Q" que refusa l'éditeur. Très osé pour l'époque, le roman, qui raconte l'adultère diabolique de Frank et Cora, fut interdit au Canada et à Boston et poursuivi pour obscénité.

L'adultère est également le pivot de l'intrigue de "Double Indemnité", repris en français dans le recueil "Assurance sur la Mort" et qui sort deux ans plus tard. Mais pour étoffer ses personnages, Cain puisa beaucoup dans l'affaire Snyder/Gray, qu'il avait couverte en 1927 pour un journal.

Quant à "Mildred Pierce", il traite surtout des manoeuvres d'une femme ambitieuse - interprétée à l'écran par Joan Crawford - prête à tout pour asseoir sa carrière et satisfaire les demandes de sa fille.


De James Cain, on citera encore "Dans la peau", une histoire d'inceste et de meurtre dans le Kentucky, "Coups de tête" (sa nouvelle favorite dont l'intrigue se déroule à Baltimore) et des romans historiques comme "Au-delà du déshonneur" et "Mignon" dont l'action se situe dans les années de la Reconstruction.

De son style, on ne dira par contre pas grand chose sinon qu'il est assez pauvre, avec des dialogues qui semblent souvent faits pour l'écran. Ses personnages masculins sont soit auto-destructeurs, soit dominés par une femme à la forte personnalité - soit les deux. L'auteur, au demeurant, ne les juge pas et ne donne à son lecteur aucune leçon de morale.

Cain est considéré comme l'un des maîtres du "hard-boiled novel" et pourtant, Raymond Chandler détestait sa façon d'écrire et d'imaginer. "Tout ce qu'il écrit pue le bouc !" déclara-t-il même un jour. "De telles gens sont la plaie du métier d'écrivain, non parce qu'ils écrivent sur des choses sales mais parce qu'ils le font d'une manière sale."

A la décharge de James M. Cain, signalons que, de son côté, il refusa toujours d'être considéré comme l'un des "rois" du roman noir américain. Lisez-le et tranchez. James Cain Chapeau2
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

James Cain Vide
MessageSujet: Re: James Cain   James Cain Icon_minitimeLun 27 Oct - 13:18

James Cain Cainjameskr6

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Morgane la fée
Our Witch-Ambassadress to Albion
Our Witch-Ambassadress to Albion
Morgane la fée

Féminin
Lion Dragon
Nombre de messages : 2493
Age : 30
Localisation : Dublin, Ir
Emploi : ?
Loisirs : lecture, cinéma, écriture, voyages, shopping
Date d'inscription : 23/01/2006

James Cain Vide
MessageSujet: Re: James Cain   James Cain Icon_minitimeLun 27 Oct - 17:02

Oh c'est marrant on parlait de cet auteur il n'y a pas longtemps en cours de ciné avant la projection de Mildred Pierce. Excellent film.

J'avais beaucoup aimé Assurance sur la Mort aussi.

Il faudrait que je lise un de ses livres.
_________________
-We live as we dream--alone  Heart of Darkness J. Conrad

“and then, in dreaming,
The clouds methought would open and show riches
Ready to drop upon me that, when I waked,
I cried to dream again. “ Caliban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com/profile.forum
Contenu sponsorisé




James Cain Vide
MessageSujet: Re: James Cain   James Cain Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

James Cain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: L'Anniversaire du Jour -