Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

Jerome Charyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Jerome Charyn Vide
MessageSujet: Jerome Charyn   Jerome Charyn Icon_minitimeLun 27 Oct - 21:51

Né dans le Bronx le 7 juillet 1937 et issu d'une famille de juifs russo- polonais, Jerome Charyn a fait ses études à l'université de Columbia et en est sorti bachelor of Arts en 1959.

Il a étudié l'Histoire ainsi que la littérature comparée avec une spécialisation en littérature russe. L'un de ses auteurs russes préférés n'est autre qu'Isaac Babel.

Son oeuvre compte à ce jour trente-sept volumes dont trois sont pour beaucoup autobiographiques et relatent son enfance dans le Bronx new-yorkais. Il s'agit de "The Dark Lady from Belorusse", "The Black Swan" et "Bronx Boy." Les deux premiers ont été élus livre de l'année par le New-York Times.

Actuellement, Jerome Charyn vit à Paris où il enseigne à l'Université américaine les techniques du roman policier américain.

Dix environ des romans de Charyn ont pour héros un flic quasi mythique, perdu dans un New-York surréaliste, et nommé Isaac Sidel. Et parmi eux, il faut encore distinguer le Sidel's Quartet : "Zyeux Bleus, Marilyn la Dingue, Kermesse à Manhattan" et "Le Ver Solitaire (ou "Isaac le Mystérieux"). Le premier tome est sorti en 1974 et est le résultat d'une période durant laquelle Charyn cherchait à se détendre dans la rédaction d'un roman ayant pour cadre la République d'Andorre.

Il a aussi écrit des scenarii de BD pour des dessinateurs comme Loustal et Boucq. Jerome Charyn Chapeau2
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Jerome Charyn Vide
MessageSujet: Re: Jerome Charyn   Jerome Charyn Icon_minitimeLun 27 Oct - 21:58

Jerome Charyn Charyn2jb5

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Jerome Charyn Vide
MessageSujet: La Lanterne Verte   Jerome Charyn Icon_minitimeJeu 30 Oct - 19:37

Jerome Charyn Lanternevertezr2

The Green Lantern
Traduction : Marc Chénetier


On dit que, lorsque Staline mourut, le peuple de Moscou, au lieu de se réjouir, défila en pleurs devant son cercueil. "Qui, maintenant, va s'occuper de nous ?" entendait-on dans la foule. Etait-ce un regret sincère ou bien une simple manifestation de l'adage : "Nous savons ce que nous perdions et ne sommes pas sûrs de ne pas retrouver pire - si tant est que ce soit possible ..." ? Toujours est-il que, à l'instar de son ex-allié, puis ennemi, Hitler, Staline a fasciné jusqu'à ceux-là mêmes qu'il détruisait.

"La Lanterne Verte" est un peu le roman de cette fascination.


Mais "La Lanterne Verte", c'est aussi la fameuse lampe qui, selon les rumeurs, brûlait sans cesse au Kremlin, dans le bureau de Staline, pour rappeler à ses sujets qu'il était là, encore et toujours, à veiller sur eux - et à comploter contre eux.

Et "La Lanterne Verte", c'est enfin le pastiche d'un roman héroïque, rédigé par Vladimir Roustaveli, protégé de Gorki et tchékiste à la solde de la Grande Maison et de Staline jusqu'à ce qu'il n'en puisse plus, de mentir, d'emprisonner et de torturer et que, à son tour, il devienne l'homme à abattre - ou à exiler à la Kolyma.

Roustaveli "le Matou" n'est pourtant pas le personnage central de ce roman où les personnages sortis de l'imagination de l'auteur croisent sans cesse leur destin avec celui de personnages historiques tels que Iagoda, Beria, Ejov, Gorki, Isaac Babel (l'un des auteurs préférés de Jerome Charyn d'ailleurs).

Bien plus que l'oppression glauque et terrible d'un roman comme "L'Evangile du Bourreau", "La Lanterne Verte" évoque, sans pourtant toucher au fantastique, la légèreté diabolique, le brio à la fois ironique et désespéré du "Maître et Marguerite." Personnages et intrigue tourbillonnent allègrement, de la minable Allée des Etrangleurs où Staline pleure en voyant Ivan Azerbaïdjan jouer "Le Roi Lear" de Shakespeare, jusqu'au grandiose Hall Maïakovski où, pendant la "Grande guerre patriotique", le dictateur va exiger de ces comédiens qu'il a rappelés du bagne de remonter le moral des troupes soviétiques.

Charyn utilise les amours contrariées d'Ivan, son personnage le plus pur, le moins atteint par la lâcheté et la terreur qui sévissaient en URSS sous Staline, pour faire revivre une pléïade d'hommes et de femmes qui, à un niveau ou à un autre, influèrent sur le destin du pays. Et ce n'est pas pour rien qu'il a placé l'ouverture de son roman sous le patronage de Shakespeare car tous, de Staline à Molotov, ne sont, au plus profond d'eux-mêmes, que les pantins d'une destinée plus grande, plus cruelle et plus imprévisible encore. Qui tire vraiment les ficelles, est-ce vraiment utile de chercher à le savoir ? Mieux vaut se laisser porter par l'ambiance tour à tour flamboyante et glacée de ce roman qui ne prétend pas à la leçon d'Histoire mais qui, malgré tout, cherche une explication.
Jerome Charyn Chapeau2
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Contenu sponsorisé




Jerome Charyn Vide
MessageSujet: Re: Jerome Charyn   Jerome Charyn Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Jerome Charyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: MODESTE PANORAMA DE LA LITTERATURE :: Littérature made in USA -