Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Entre mourir de faim ou mourir empoisonné et à coup sûr de moins en moins libres, de plus en plus conditionnés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8030
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Entre mourir de faim ou mourir empoisonné et à coup sûr de moins en moins libres, de plus en plus conditionnés   Sam 29 Déc - 14:04

... Il y a deux raisons pour moi "majeures" (et essentielles) qui me font rejeter d'une manière "catégorique" (et inconditionnelle) les voyages de croisière (méditérranéennes et autres), de touropérator dans des pays dits "touristiques" où "tout le monde va" (genre séjour en hôtel 4 étoiles/palace/loisirs/sports nautiques/farniente/circuits en cars de luxe etc... par exemple aux Bahamas, aux Caraïbes, en Thailande, Seychelles, île Maurice, Baléares, Canaries, Croatie, Sud Est Asiatique, USA, Amérique latine (entre autres quoiqu'avec l'insécurité, les guerres, les conflits par ci par là, les endroits "dangereux" les destinations touristiques sont de plus en plus réduites en fait)... Ces deux raisons sont :
-La toute première (la plus importante à mon sens) c'est l'état dans lequel on est en train de mettre la planète (pollutions, consommation de masse excessive, déchets produits) pour les générations qui nous suivent, et qui elles, n'auront plus ni les moyens ni surtout la possibilité de jouir de tout ce dont avons si abusivement profité "sans trop d'état d'âme", irresponsables que nous sommes (nos générations actuelles) dans nos modes de vie et de consommation...
-La deuxième raison c'est celle de l'inégalité manifeste, organisée, acceptée, subie, qui ne cesse d'augmenter dans les conditions de vie quotidienne des gens, avec toute cette misère de centaines de millions de gens partout dans le monde, ces richesses et ce bien être insolents, arrogants, ostentatoires d'une minorité de privilégiés de plus en plus aisés, possédants, dont les pouvoirs de décision deviennent quasiment dictatoriaux (surtout avec les lobbies, les financiers, les actionnaires, les GAFA -puissances du numérique, de Google, d'Amazon, de la robotique)... Et contre lesquels le "commun des mortels" ne peut plus se défendre efficacement (ou seulement en tentant de ci de là quelques expériences marginales ou informelles)...
Je fais personnellement donc, pour ces deux raisons, un "rejet et un blocage" de tout ce qui concourt à l'évolution "prédatrice" de cette civilisation du loisir, de la consommation, du paraître, de la bouffe formatée (et qui nous pète la santé il faut dire), du tourisme de touropérator croisières... Cette civilisation que je qualifie "de merde" et qui est en train de faire "crever notre planète" (et tout ce qui vit sur cette planète)...
Je ne suis pas croyant (du moins pas dans le sens de ce que l'on définit par le terme de croyant) et je trouve que "si Dieu existe" (ou "quelque chose qui ressemble à Dieu et s'apparenterait à une sorte de "vérité naturelle, universelle, cosmique") et si l'être humain "serait une image de ce Dieu (ou une représentation la plus approchée possible)" il me paraît totalement aberrant que cette "image" soit ce qu'elle soit, dans sa dramatique réalité (du moins ce qu'elle a fini par devenir au bout de centaines de milliers d'années après l'époque de "Homo Erectus ou Homo Habilis")... Je me dis "est-ce que c'est "ça" qui a été prévu ; est-ce que c'est "ça" le "sens de la vie, de l'évolution de l'Univers, des choses, des êtres ?...
Quand je pense à tous ces milliards d'êtres humains aujourd'hui sur Terre (en comparaison de ce qu'était le nombre des humains au temps des Romains, du Moyen Age, de Louis XIV, de Napoléon, de la Troisième République)... Je me dis -afin de trouver une "explication" à la manière dont fonctionne le monde aujourd'hui- que pour que puissent vivre (manger, s'habiller, se loger) autant et encore plus d'humains sur cette Terre, il faut bien que la Science, que la Technologie (avec ce qu'elles produisent d'effets forcément néfastes ou secondaires) en viennent à "forcer la nature"...
Mais alors quel dilemne ! Soit mourir de faim, soit mourir empoisonné ! Quelle absurdité !


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8030
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Entre mourir de faim ou mourir empoisonné et à coup sûr de moins en moins libres, de plus en plus conditionnés   Dim 30 Déc - 4:37

... Si je me trouve en cette fin de décembre 2018 et durant le mois de janvier 2019 à La Réunion ; tout comme je me suis trouvé en mars 2009 en Guyane, puis en février 2014 à Mayotte ; c'est "pour raison familiale" (mon fils ayant vécu et travaillé à Cayenne entre 2009 et 2011, puis à Mayotte de 2011 à 2017 et actuellement à La Réunion)...
D'où ma "contribution" si je puis dire au "voyagisme de transport aérien"... et donc, à ce qui se pratique en matière de "consommation produits et services marchands" en l'occurrence, ayant acheté par conséquent un billet d'avion aller retour "à un prix étudié" (presque au niveau de ce que l'on appelle en jargon de consommation voyagiste "low coast")...
Je ne pouvais "pas faire autrement" qu'apporter cette "contribution" personnelle à "l'esprit et à la pratique de la consommation voyagiste"... En effet, il faut reconnaître que le transport aérien au 21 ème siècle, c'est quand même plus rapide, que le transport maritime au 18 ème et au 19 ème siècle... (Nous étions là en ces époques, dans un tout autre rapport de relation avec le temps et avec l'environnement)...
... Me trouvant donc durant deux mois à La Réunion, bien sûr cela "va de soi" je "profite" des paysages, de tout ce que je vois, et m'informe, et vis dans ce pays somme toute, autrement -si je puis dire- qu'en "simple touriste " (ou "vacancier")... Et -je peux quand même le dire aussi - en "poète et en homme d'écriture"...
C'est ainsi que j'ai vécu durant un mois en Guyane en mars 2009, et durant un autre mois à Mayotte en février 2014...
C'est ainsi que j'ai vécu dans mon enfance et dans mon adolescence (entre 10 et 15 ans) en Tunisie de 1957 à 1959 puis en Algérie de 1959 à 1962, avec mes parents...
Dans les autres voyages que je fis, il y eut ces "tours de France" en vélo (en fait du "vagabondage") que je fis en 1969, 1971, 1972, 1973, 1974 en gîtant dans des auberges de jeunesse ou même parfois en pleine nature ou dans des granges... Et il y eut entre autres, mon voyage en Norvège jusqu'au Cap Nord, de 34 jours (14 juin au 18 juillet 2009) par étapes de 300 km en voiture et en camping...
Nous étions, ma femme et moi, en Norvège (et dans les autres endroits et pays Européens et France que nous avons visités) les seules "personnes d'un certain âge" (disons "plus de 55 ans") qui, dans les campings, dormaient sous tente (tente genre Queshua), les autres "personnes d'âge" en effet voyageaient et gîtaient en camping-car, en caravane, chambre d'hôte ou hôtel...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com

Entre mourir de faim ou mourir empoisonné et à coup sûr de moins en moins libres, de plus en plus conditionnés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -