Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur Message
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Elisabeth

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9433
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019   LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Icon_minitimeJeu 11 Avr - 12:22

LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Amouracc Merci ! chère Hélène, tes choix de lecture nous sont précieux....... LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Yeuxcoeu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Elisabeth

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9433
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019   LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Icon_minitimeSam 13 Avr - 15:57

LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Amouracc ( Re) bonjour à tous ! après une petite panne qui se répare doucement = trop de fatigue......

Alors, eh bien, je suis toujours plongée ( c'est si délicieux) dans la série Le chat qui..... et je vous en promet des fiches....très bientôt !
Mes rares incursions dans d'autres séries ne furent pas couronnées de succès, des policiers dont j'ai cru qu'ils seraient originaux, drôles et bien écrits ! il n'en fut rien, hop ! poubelle.......


En attendant, ce soir encore direction les facéties et prémonitions de Ko Ko et Yom Yom.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charpentier hélène
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 2043
Age : 72
Localisation : BINSON-ORQUIGNY 51700
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture,écriture,chant choral, secrétariat association culturelle.
Date d'inscription : 11/07/2011

LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019   LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Icon_minitimeJeu 18 Avr - 9:12













Bonjour,

Il se trouve que je suis entrain de relire La guerre de boutons de Louis Pergaud dont l'action se passe dans le Jura à la fin du XIX° siècle. Louis Pergaud qui a été instituteur en milieu rural avant de devenir écrivain et d'obtenir le prix Goncourt en 1910 pour son recueil de nouvelles "De Goupil à Margot " était un observateur remarquable des animaux mais également des enfants et son roman" La guerre des boutons" était celui qu'il préférait. Il est décédé en 1915 et son corps n'a jamais été retrouvé.

Voici un extrait ( copié et collé) du premier chapitre de la troisième partie : La construction de la cabane. Il se trouve que j'étais arrivée à ce chapitre au moment où l'actualité évoquait le travail des bâtisseurs de cathédrales.

Ici les enfants construisent leur cabane pour protéger le trésor mais aussi pour que personne ne vienne mettre son nez dans leurs projets. Ils sont particulièrement motivés
.



Il ne fallait pas être trop près du chemin ni trop loin du Gros Buisson. Il fallait également ménager à la troupe un chemin de retraite parfaitement dissimulé, afin de pouvoir se rendre sans danger du camp à la forteresse.

Ce fut La Crique qui trouva.

Au centre d’un labyrinthe de carrières, une excavation comme une petite grotte offrait son abri naturel qu’un rien suffirait à consolider, à fermer et à rendre invisible aux profanes.

Il appela par le signal d’usage Lebrac et Camus et les autres, et bientôt tous furent devant la caverne que le camarade venait de redécouvrir, car tous, parbleu, la connaissaient déjà. Comment ne s’en étaient-ils pas souvenus ? Pardié, ce sacré La Crique, avec sa mémoire de chien, il se l’était rappelée tout de suite. Vingt fois, en effet, ils avaient passé là au cours d’incursions dans le canton en quête de nids de merles, de noisettes mûres, de prunelles gelées ou de guilleris boutons rintris1.

Les carrières précédentes faisaient comme une espèce de chemin creux qui aboutissait à une sorte de carrefour ou de terre-plein bordé du côté du haut par une bande de bois rejoignant le Teuré, et semé vers le bas de buissons entre lesquels des sentiers de bêtes se rattachaient, en coupant le chemin, aux prés-bois qui se trouvaient derrière le Gros Buisson.

Toute l’armée entra dans la caverne. Elle était, en réalité, peu profonde, mais se trouvait prolongée ou plutôt précédée par un large couloir de roc, de sorte que rien n’était plus facile que d’agrandir son abri naturel en plaçant sur ces deux murs, distants de quelques mètres, un toit de branches et de feuillage. Elle était d’autre part admirablement protégée, entourée de tous côtés, sauf vers l’entrée, d’un épais rideau d’arbres et de buissons.

On rétrécirait l’ouverture en élevant une muraille large et solide avec les belles pierres plates qui abondaient et on serait là-dedans absolument chez soi. Quand le dehors serait fait, on s’occuperait de l’intérieur.

Ici, les instincts bâtisseurs de Lebrac se révélèrent dans toute leur plénitude. Son cerveau concevait, ordonnait, distribuait la besogne avec une admirable sûreté et une irréfutable logique.– Il faudra, dit-il, ramasser dès ce soir tous les morceaux de planches que l’on trouvera, les lattes, les baudrions2, les vieux clous, les bouts de fer.

Il chargea l’un des guerriers de trouver un marteau, un autre des tenailles, un troisième un marteau de maçon ; lui, apporterait une hachette, Camus une serpe, Tintin un mètre (en pieds et en pouces) et tous, ceci était obligatoire, tous devaient chiper dans la boîte à ferraille de la famille au moins cinq clous chacun, de préférence de forte taille, pour parer immédiatement aux plus pressantes nécessités de construction, savoir entre autres l’édification du toit.

C’était à peu près tout ce qu’on pouvait faire ce soir-là. En fait de matériaux, il fallait surtout de grosses perches et des planches. Or le bois offrait suffisamment de fortes coudres droites et solides qui feraient joliment l’affaire. Pour le reste, Lebrac avait appris à dresser des palissades pour barrer les pâtures, tous savaient tresser des claies et, quant aux pierres, il y en avait, dit-il, en veux-tu, n’en voilà !

– N’oubliez pas les clous surtout, recommanda-t-il.

– On laisse le sac ici ? interrogea Tintin.

– Mais oui, fit La Crique : on va bâtir tout de suite, là au fond, avec des pierres, un petit coffre, et on va l’y mettre bien au sec, bien à l’abri ; personne ne veut venir l’y trouver.

Lebrac choisit une grande pierre plate qu’il posa horizontalement, non loin de la paroi du rocher ; avec quatre autres plus épaisses, il édifia quatre petits murs, mit au centre le trésor de guerre, recouvrit le tout d’une nouvelle pierre plate et disposa alentour et irrégulièrement des cailloux quelconques afin de masquer ce que sa construction pouvait avoir de trop géométrique pour le cas, bien improbable, où un visiteur inopiné eût été intrigué par ce cube de pierres.

Là-dessus, joyeuse, la bande s’en retourna lentement au village, faisant mille projets, prête à tous les vols domestiques, aux travaux les plus rudes, aux sacrifices les plus complets.

Ils réaliseraient leur volonté : leur personnalité naissait de cet acte fait par eux et pour eux. Ils auraient une maison, un palais, une forteresse, un temple, un panthéon, où ils seraient chez eux, où les parents, le maître d’école et le curé, grands contre-carreurs de projets, ne mettraient pas le nez, où ils pourraient faire en toute tranquillité ce qu’on leur défendait à l’église, en classe et dans la famille, savoir : se tenir mal, se mettre pieds nus ou en manches de chemise, ou « à poil », allumer du feu, faire cuire des pommes de terre, fumer de la viorne et surtout cacher les boutons et les armes.

– On fera une cheminée, disait Tintin.

– Des lits de mousse et de feuilles, ajoutait Camus.

– Et des bancs et des fauteuils, renchérissait Grangibus.

– Surtout, calez tout ce que vous pourrez en fait de planches et de clous, recommanda le chef ; tâchez d’apporter vos provisions derrière le mur ou dans la haie du chemin de la Saute : on reprendra tout, demain, en venant à la besogne.

Ils s’endormirent fort tard, ce soir-là. Le palais, la forteresse, le temple, la cabane hantaient leur cerveau en ébullition. Leurs imaginations vagabondaient, leurs têtes bourdonnaient, leurs yeux fixaient le noir, les bras s’énervaient, les jambes gigotaient, les doigts de pieds s’agitaient. Qu’il leur tardait de voir poindre l’aurore du jour suivant et de commencer la grande œuvre.On n’eut pas besoin de les appeler pour les faire lever ce matin-là et, bien avant l’heure de la soupe, ils rôdaient par l’écurie, la grange, la cuisine, le chari3, afin de mettre de côté les bouts de planches et de ferrailles qui devaient grossir le trésor commun.

Les boîtes à clous paternelles subirent un terrible assaut. Chacun voulant se distinguer et montrer ce qu’il pouvait faire, ce ne fut pas seulement deux cents clous que Lebrac eut le soir à sa disposition, mais cinq cent vingt-trois bien comptés. Toute la journée, il y eut, du village au gros tilleul et aux murs de la Saute, des allées et venues mystérieuses de gaillards aux blouses gonflées, à la démarche pénible, aux pantalons raides, dissimulant entre toile et cuir des objets hétéroclites qu’il eût été fort ennuyeux de laisser voir aux passants.

Et le soir, lentement, très lentement, Lebrac arriva par le chemin de derrière au carrefour du vieux tilleul. Il avait la jambe gauche raide lui aussi et semblait boiter.

– » Tu t’as fais mal ? » interrogea Tintin.

– » T’as tombé ? » reprit La Crique.

Le général sourit du sourire mystérieux de Bas de Cuir, ou d’un autre, d’un sourire qui disait à ses hommes : vous n’y êtes point. Et il continua à bancaler jusqu’à ce qu’ils fussent tous entièrement dissimulés derrière les haies vives du chemin de la Saute. Alors il s’arrêta, déboutonna sa culotte, saisit contre sa peau la hache à main qu’il avait promis d’apporter et dont le manche enfilé dans une de ses jambes de pantalon donnait à sa démarche cette roideur claudicante et disgracieuse. Ce fait, il se reboutonna et, pour montrer aux amis qu’il était aussi ingambe que n’importe lequel d’entre eux, il entama, brandissant sa hachette au centre de la bande, une sorte de danse du scalp qui n’aurait pas été déplacée au milieu d’un chapitre du Dernier des Mohicans ou du Coureur des Bois. Tout le monde avait ses outils : on allait s’y mettre. Deux sentinelles toutefois furent postées au chêne de Cantus pour prévenir la petite armée dans le cas où la bande de l’Aztec serait venue porter la guerre au camp de Longeverne, et l’on répartit les équipes.

– Moi, je ferai le charpentier, déclara Lebrac.

– Et moi, je serai le maître maçon, affirma Camus.

– C’est moi « que je poserai » les pierres avec Grangibus. Les autres les choisiront pour nous les passer.

L’équipe de Lebrac devait avant tout chercher les poutres et les perches nécessaires à la toiture de l’édifice. Le chef, de sa hachette, les couperait à la taille voulue et on assemblerait ensuite quand le mur de Camus serait bâti.

Les autres s’occuperaient à faire des claies que l’on disposerait sur la première charpente pour former un treillage analogue au lattis qui supporte les tuiles. Ce lattis-là, en guise de produits de Montchanin, supporterait tout simplement un ample lit de feuilles sèches qui seraient maintenues en place, car il fallait prévoir les coups de vent, par un treillage de bâtons.

Les clous du trésor, soigneusement recomptés, allèrent se joindre aux boutons du sac. Et l’on se mit à l’œuvre.

Jamais Celtes narguant le tonnerre à coups de flèches, compagnons glorieux du siècle des cathédrales sculptant leur rêve de pierre, volontaires de la grande Révolution s’enrôlant à la voix de Danton quarante-huitards plantant l’arbre de la Liberté n’entreprirent leur besogne avec plus de fougue joyeuse et de frénétique enthousiasme que les quarante-cinq soldats de Lebrac édifiant, dans une carrière perdue des prés-bois de la Saute, la maison commune de leur rêve et de leur espoir.

Les idées jaillissaient comme des sources aux flancs d’une montagne boisée, les matériaux s’accumulaient en monceaux ; Camus empilait des cailloux ; Lebrac, poussant des han ! formidables, cognait et tranchait déjà à grands coups, ayant trouvé plus pratique, au lieu de fouiller le taillis pour y trouver des poutrelles, de faire enlever dans les « tas » voisins de la coupe une quarantaine de fortes perches qu’une corvée de vingt volontaires était allée voler sans hésitation.

Pendant ce temps, une équipe coupait des rameaux, une autre tressait des claies et lui, la hache ou le marteau à la main, entaillait, creusait, clouait, consolidait la partie inférieure de sa toiture.

Pour que la charpente fût solidement arrimée, il avait fait creuser le sol afin d’emboîter ses poutres dans la terre : il les entourerait, pensait-il, de cailloux enfoncés de force et destinés autant à les maintenir en place qu’à les protéger de l’humidité de la terre. Après avoir pris ses mesures, il avait ébauché son châssis et maintenant il l’assemblait à force de clous avant de l’ajuster dans les entailles creusées par Tintin.

Ah ! c’était solide, et il l’avait éprouvé en posant l’ensemble sur quatre grosses pierres. Il avait marché, sauté, dansé dessus, rien n’avait bougé, rien n’avait frémi, rien n’avait craqué : « c’était de la belle ouvrage vraiment ! »

Et jusqu’à la nuit, jusqu’à la nuit noire, même après le départ du gros de la bande, il resta là encore avec Camus, La Crique et Tintin pour tout mettre en ordre et tout prévoir.

Le lendemain on poserait le toit et on ferait un bouquet, parbleu ! tout comme les charpentiers lorsque la charpente est achevée et qu’ils « prennent le chat ». L’embêtement, c’est qu’on n’aurait pas un litre ou deux à boire pour commémorer dignement cette cérémonie.

1 Fruits de l’églantier ridés par le gel.

2 Baudrion : petite poutrelle soutenant les lattes du toit.

3 Remise, hangar.

Prendre le chat : boire un coup pour fêter la fin de la construction du toit qui met la maison à l'abri de la pluie. Les chats aiment bien être en hauteur donc sur les toits terminés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Elisabeth

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9433
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019   LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Icon_minitimeJeu 18 Avr - 15:12

LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Amouracc LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Amouracc Un grand merci, chère Hélène, c'est très intéressant !

Ici je lis peu et éteint de bonne heure ( fatigue);
Je suis la série Le chat qui.... , drôle et reposante......

J'ai enregistré d'autres livres, mais après lecture de quelques pages, ils me sont tombés des mains, donc je furète.....On va voir ce que je trouve !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Elisabeth

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9433
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019   LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Icon_minitimeVen 19 Avr - 14:42

Bonjour à tous !
Toujours mêmes soirées ici, avec la lampe éteinte à près de 9 heures, après avoir eu ma dose de minous policiers;
J'ai téléchargé d'autres livres, mais, il faut en lire un peu pour voir......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Elisabeth

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9433
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019   LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Icon_minitimeSam 20 Avr - 9:13

Toujours Lilian Jackson Braun hier soir;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Elisabeth

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9433
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019   LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Icon_minitimeLun 22 Avr - 10:56

Je suis en train de lire ( à mon grand regret !) les deux ou trois derniers tomes de la série Le chat qui.....

J'ai téléchargé, d'Anne Muratori- Philippe Madame Royale, les Mémoires de la Baronne d'Oberkirch, et quelques romans policiers;
Rien ne me dit vraiment à priori, mais il faut remplir les étagères.....
On va voir si je déniche autre chose......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Elisabeth

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9433
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019   LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Icon_minitimeMar 23 Avr - 15:19

J'ai téléchargé Kerfol et autres histoires de fantômes d'Edith Warton;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Elisabeth

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9433
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019   LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Icon_minitimeMer 24 Avr - 9:20

Lecture hier soir de Le chat qui déplaçait des montagnes, et de la première nouvelle d'Edith Wharton Kerfol ;

Je n'ai guère "accroché" à cette lecture;

Toujours des recherches aujourd'hui;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charpentier hélène
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 2043
Age : 72
Localisation : BINSON-ORQUIGNY 51700
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture,écriture,chant choral, secrétariat association culturelle.
Date d'inscription : 11/07/2011

LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019   LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Icon_minitimeMer 24 Avr - 11:11

Après avoir achevé La guerre des boutons, véritable chef d'oeuvre, je vais comparer avec Gargantua car Rabelais était le modèle de Louis Pergaud.
J'ai enfin découvert un ouvrage sur les différents genres du chant sacré ( messe, requiem, motet, te deum, oratorio, vêpres à la Vierge ...) pour m'y retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Elisabeth

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9433
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019   LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Icon_minitimeHier à 9:33

Ici, hier soir, j'ai lu l'une des premières aventures du Chat qui....

Pas de découverte intéressante à télécharger.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charpentier hélène
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 2043
Age : 72
Localisation : BINSON-ORQUIGNY 51700
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture,écriture,chant choral, secrétariat association culturelle.
Date d'inscription : 11/07/2011

LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019   LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Icon_minitimeHier à 11:13

Je relis Rabelais et j'ai commencé par le prologue de Gargantua qui explique en s'appuyant sur des exemples ayant valeur d'arguments qu'il ne faut pas se fier aux apparences.

En écoutant ici et là sur différentes chaînes, les commentaires sur Jean-Pierre Marielle, j'ai entendu quelques remarques pertinentes sur les acteurs passés par la Comédie Française et maîtrisant une solide culture littéraire car ils avaient pris le temps d'analyser sérieusement les textes de nos auteurs.
Ce n'est plus vraiment possible en raison des réformes ayant réduit progressivement  les heures d'enseignement consacrées aux lettres a jouté cet ancien professeur d'histoire-géographie intervenant actuellement dans les débats télévisés.

Dernièrement, j'ai lu dans Le Point , un membre de l'actuelle équipe gouvernementale déclarer qu'il  n'aimait pas la grammaire et que l'enseignement de la grammaire de la langue maternelle était inutile.
En ce qui me concerne, j'ai aimé la grammaire dès l'école primaire et j'adorais les analyses logiques permettant de bien comprendre ce que voulait dire celui qui l'avait construite. J'adorais la conjugaison et je ne confondais pas le futur de l'indicatif avec le présent du conditionnel et dès le cours moyen, notre instituteur qui devait s'occuper du CE2, du CM1, du CM2  et de la classe de fin  d'études conduisant au célèbre" certif "nous apprenait à ne pas confondre les temps du mode indicatif avec ceux du mode subjonctif parce que ces deux modes n'exprimaient pas la même chose.

Je suppose que Charles De Gaulle a dû apprendre ses leçons de grammaire et je ne pense pas qu'il ait eu besoin d'avoir eu besoin d'un nègre pour rédiger ses mémoires.

Mais je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître chantait Charles Aznavour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019   LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019 - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

LECTURAMA QUI MORD DANS LA GALETTE ET VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2019 : JANVIER 2019

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Bavardages Divers & Lecturama du Mois -