Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

A propos des "accidentés de la vie" ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8145
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

A propos des "accidentés de la vie" ...  Vide
MessageSujet: A propos des "accidentés de la vie" ...    A propos des "accidentés de la vie" ...  Icon_minitimeSam 13 Avr - 6:31

... Suite à ma fiche de lecture récemment postée : "Gainsbourg ou la provocation permanente" de Yves Salgues ; dans laquelle j'évoquais les "accidentés de la vie" et autres "laissés sur le carreau", de tant d'autres oubliés, exclus de la société de consommation, ravagés, SDF et "pauvres bougres"... Je pensais en particulier aux neuf millions de nos concitoyens -et concitoyennes- veufs, veuves, divorcés, célibataires... Vivant seuls "lotissement Les Alouettes" à Sainte Tarte de la Midoue, à Saint germain des prés à Paris ou quartier Petite France à Strasbourg... Et qui le soir se retrouvent devant leur poste de télé, à leur table, devant un potage, un yaourt, un bout de fromage ou de jambon... N'ayant d'autre "horizon social" que celui de l'Association "Du Coin Accueille" où chaque mardi ou jeudi, ils, elles, participent à une marche promenade ou à un atelier créatif... Ce qui, soit dit en passant, est vraiment un lien, un lieu de rencontre et de partage, cette association...
Les longues soirées d'hiver, les après midi brûlants d'été caniculaire, les journées pluvieuses en toute saison... Et toutes ces maisons autour, dont les occupants sont encore des inconnus... Et l'ordinateur -ou la tablette- en permanence branché, fenêtre ouverte sur le monde, tous ces "amis virtuels" qui ne sont le plus souvent que des avatars et des pseudos... Ces heures qui passent... Ces souvenirs heureux ou malheureux d'un temps de jeunesse ou d'il n'y a encore pas si longtemps... Ces histoires que l'on se raconte, ces rêves qui se sont escagassés, ces trahisons d'amis ou de parents, enfin le film de toute une vie...
... Cela, oui, est bel et bien (plutôt à vrai dire mal que bien) une réalité dans la France d'aujourd'hui... Neuf millions de personnes vivant seules... Une autre forme de "provocation permanente" comme celle du miséreux qui t'accoste pour te demander une petite pièce ou qui est assis sur un trottoir et que tu ne veux pas voir... Une autre forme de provocation, que celle de la présence évidente -mais évitée- de cette personne seule, vieille ou jeune, divorcée, veuve, aisée ou démunie pouvant être... Qui peut être ton voisin, ta voisine...
Alors... "Vive les restaurants du coeur", "vive l'association Du Coin Accueille"... Merci Coluche et toutes les personnes qui se dévouent -le plus souvent bénévolement" pour que la vie de millions de nos concitoyennes et concitoyennes, ne soit plus un désert... Ou cent mètres de long sur dix de large d'une galerie marchande, ou rien qu'une liste d'amis virtuels sur des réseaux sociaux, ou la soirée du commandant sur un bateau de croisière une fois dans l'année ou dans l'automne d'une vie...
Mille roses en pensée, de ma part, à toutes les veuves et à toutes les divorcées ; mille petits cafés ou petits verres d'apéro ou de schnaps à tous les veufs et à tous les divorcés... Sans oublier les célibataires hommes et femmes qui n'ont pas trouvé comme on dit "l'âme soeur"...
Bon sang, de la plénitude de votre confort de cercle familial et d'amis nombreux autour de vous, de fêtes, d'anniversaires, de soirées barbecue, d'apéro-dînatoires entre copains copines... Bon sang, ne fermez plus les yeux quand vous voyez le matin s'ouvrir des volets devant votre maison, lotissement Les Alouettes, et apparaître ce visage dont vous ne savez pas la couleur des yeux... D'ailleurs savez vous, vous-même, la couleur réelle de vos yeux ?

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8145
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

A propos des "accidentés de la vie" ...  Vide
MessageSujet: Re: A propos des "accidentés de la vie" ...    A propos des "accidentés de la vie" ...  Icon_minitimeSam 13 Avr - 10:37

... Pour la "petite histoire" ... Dans le coin de yugcib... A la suite de ce qui précède...

... Du temps où je fréquentais les Mormons (L'Eglise de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours) dans les années 1971, 1972, 1973... Et où le samedi soir je me rendais à leur "SAM" (Société d'entraide mutuelle pour les jeunes de 18 à 26 ans célibataires garçons et filles)... Laquelle SAM organisait des "soirées de talent" ou des bals... J'avais remarqué que les filles "moche" faisaient invariablement "tapisserie" ainsi que d'ailleurs les peu expertes en danses de l'époque, ou les plus timides...
Je n'étais point du genre (et c'est toujours le cas à l'âge que j'ai aujourd'hui) à me tortiller le derrière en quelque "jumbo jet" que ce soit ou autres "danse du canard" (rire)...
Néanmoins lors de ces "mémorables" soirées (fort sympathiques quoique je déplorasse le manque d'égards de mes jeunes amis hommes pour les "filles moches"), je faisais danser -en des slows langoureux- (la seule chose que je savais danser), les grosses filles, ou les "bec de lièvre" ou les "sacs d'os" dont la plupart étaient des filles à trousseau pour se marier, petite voiture, coquet livret d'épargne... Rêvant peut-être de château, de grand chien ou de cheval ou de croisière à Venise, de 3/4 enfants et d'un mari gagnant bien sa vie et fidèle... (rire)...
Seulement voilà... Ce n'est pas pour autant que je me suis marié, fait ma vie, avec l'une ou l'autre de ces filles, je l'avoue humblement... Comme quoi les "idées" c'est bien beau mais ça prouve rien !

... J'ai aussi raté, loupé/raté, deux "filles chic" de Boulogne sur Mer en 1969, que j'avais connues lors d'un stage de l'UCPA, de ski, à Argentières (vallée de Chamonix) en février de la même année...
Lors de soirées en discothèque à Argentières, après la journée pourtant éprouvante de ski de fond, ces deux "filles chic" tout comme moi, n'étaient point des fanatiques de danse Jumbo Jet ou danse des canards... Pendant que mes compagnons garçons et filles "draguaient dur" et formaient des couples enlacés se bécotant la fille sur les genoux du garçon (nous étions alors à l'époque immédiatement soixante-huitarde où l'on "baisait à couilles rabattues")... Au lieu de danser, même des slows, avec ces deux filles chic vraiment chic, on discutait de la vie, des gens, des événements, "refaisant le monde" comme on dit...
Au printemps (avril mai juin) de cette année 1969, en vélo depuis Paris je suis allé à plusieurs reprises, voir chez elles, dans leur famille, ces deux filles chic...
Seulement voilà... A l'époque je ne pensais qu'à crapahuter en vélo dans toute la France et à crécher dans les auberges de jeunesse... Je ne pensais point au mariage... Et j'ai donc "loupé l'affaire" avec l'une comme avec l'autre en dépit de l'accueil hyper chaleureux de leurs familles... Elles étaient toutes les deux, infirmières à l'hôpital de Boulogne sur Mer... Dans un adorable, très seyant, tablier blanc...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Elisabeth

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9472
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

A propos des "accidentés de la vie" ...  Vide
MessageSujet: Re: A propos des "accidentés de la vie" ...    A propos des "accidentés de la vie" ...  Icon_minitimeSam 13 Avr - 15:50

A propos des "accidentés de la vie" ...  Amouracc A propos des "accidentés de la vie" ...  Amouracc Cher Yugcib, merci pour "les accidentés de la vie".....C'est si vrai !
Merci de parler d'eux, merci de penser à eux, de les sortir de l'ombre......

Je forme le souhait que tu ne fasses ( ni tes proches) jamais partie de "ces accidentés" car, le mot interpelle = "accidentés" donc "accident", donc, eh bien, nous sommes tous en suspend momentanément au dessus, à côté de ces "accidents" ......et ils arrivent si vite ! un deuil, une maladie, n'importe quoi.....et un beau jour, on rejoint cette foule d'ombres silencieuses, tapie derrière la vitre qui la sépare de la Vie, des Autres, de ceux qui Vivent......


Touchons les vite, pour les sortir du malheur, pour leur redonner vie......

Bon week-end !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




A propos des "accidentés de la vie" ...  Vide
MessageSujet: Re: A propos des "accidentés de la vie" ...    A propos des "accidentés de la vie" ...  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

A propos des "accidentés de la vie" ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -