Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Simone de Beauvoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65651
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Simone de Beauvoir   Jeu 8 Jan - 22:55

9 janvier 1908, Paris (République française) : naissance de Simone de Beauvoir, philosophe, essayiste & romancière, Prix Goncourt 1954.

Née dans une famille de la bonne bourgeoisie française, elle est scolarisée dès l'âge de cinq ans au célèbre Cours Désir. On y remarque assez vite ses grandes capacités intellectuelles et c'est là qu'elle se lie avec celle qui demeurera sa meilleure amie - et qu'elle évoquera avec émotion dans "Mémoires d'une Jeune Fille rangée" - Elisabeth Mabille, dite "Zaza."

Après la faillite du grand-père maternel, le banquier Gustave Brasseur, dans l'immédiate après-guerre, Simone et sa famille abandonnent l'appartement cossu du boulevard Raspail pour un logement plus étroit et bien moins ensoleillé, sis il est vrai dans la même artère mais au sixième étage d'un autre immeuble - très précisément au-dessus de l'actuelle "La Rotonde." Entre le père et la mère de la jeune Simone, les relations se détériorent à vue d'oeil et cette tension croissante accable sa jeunesse.

A quinze ans, la jeune fille songe déjà à l'écriture. Mais elle poursuit ses études avec assiduité et aligne les diplômes avec acharnement.
Elle entre à la Factulté des Lettres de Paris pour y approfondir la philosophie.

Son chemin croise pour la première fois celui d'un certain Jean-Paul Sartre et tous deux ne se quitteront pratiquement plus. Elle sera son "amour nécessaire" en opposition à ce qu'il appelait "les amours contingentes" et c'est auprès de lui qu'elle est inhumée au cimetière Montparnasse, à Paris, même si elle le fut avec, au doigt, l'anneau de l'autre homme de sa vie, l'écrivain américain Nelson Algren.

Son agrégation de philosophie en poche, Beauvoir est nommée professeur à Marseille en 1929 alors que Sartre, lui, doit prendre la direction du Havre. En cette occasion, devant l'angoisse de la jeune femme, Sartre lui propose tout bonnement le mariage mais elle refuse, terrifiée au souvenir de l'échec du couple de ses parents. Il leur faudra attendre la fin de la décennie pour se retrouver réunis à Paris.

Le premier roman de Beauvoir, "Primauté du Spirituel", est refusé par Gallimard - il ne paraîtra en fait qu'en 1979. Mais "L'Invitée" est accepté et sort en 1943, en pleine Occupation. Le thème : les relations complexes existant entre Sartre et Beauvoir d'une part et leurs "amours contingentes" - et pour l'instant exclusivement lesbiennes pour Beauvoir - d'autre part. L'ouvrage connaît un certain succès.

La Libération arrivée, Beauvoir sera de tous les engagements de Sartre. Elle fera tout son possible pour faire connaître la théorie existentialiste mais, en parallèle, elle écrit aussi pour elle-même.

1949 sera l'Année Beauvoir avec la parution du "Deuxième Sexe", ouvrage pionnier du féminisme qui se vend très fort dès la première semaine de parution mais qui fait aussi scandale. Beauvoir y use d'un langage clinique pour analyser la condition féminine à travers les âges. Pour l'époque, l'ouvrage est tout bonnement révolutionnaire - et, pour être franc, c'est sans doute le seul livre vraiment révolutionnaire de sa production.

Si François Mauriac éructe des méchancetés avec délectation, allant jusqu'à affirmer à l'un des rédacteurs des "Temps modernes", revue co-fondée par Sartre, Beauvoir, Aron, Leiris, etc ... : "Maintenant, je sais tout sur le vagin de votre patronne !", les communistes et la gauche dans son ensemble ne se comportent guère mieux. Quant au Vatican, il met le livre à l'index. En déplorant sans doute secrètement de ne pas pouvoir mener Beauvoir au bûcher en qualité de sorcière.

En 1954, elle obtient le Goncourt pour "Les Mandarins" et devient l'un des auteurs les plus lus de sa génération. Cette fois-ci, le roman est axé sur la relation qu'elle a engagée avec Nelson Algren.

En 1958, elle commence son autobiographie dont le premier tome sera "Mémoires d'une Jeune Fille rangée." Mais, pour Sartre, complètement à côté de la plaque comme presque toujours, son meilleur ouvrage serait "Une mort très douce", en 1964, dédié à la mort de Mme de Beauvoir mère.

De Beauvoir, on citera encore, après la mort de Sartre, en 1980, "La Cérémonie des Adieux", qui, là aussi, fait scandale car elle y raconte absolument tout sur les dix dernières années de sa relation avec celui qui fut sans nul doute son premier amant.

Personnalité attachante en dépit de ses enthousiasmes politiques sartriens et plus que suspects, Beauvoir a été le rocher, l'indestructible rocher du père de l'Existentialisme. Mais pour le lecteur de sexe féminin, elle restera avant tout comme une femme qui s'est voulue libre et qui a tenté de vivre sa liberté jusqu'au bout - sans nier tout ce que cette liberté induit parfois de négatif et de déchirant pour celui ou celle qui l'a choisie.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Lun 9 Jan - 13:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65651
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Simone de Beauvoir   Jeu 8 Jan - 22:58


_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Lun 9 Jan - 13:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
P'tit Marcel
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Masculin
Sagittaire Tigre
Nombre de messages : 603
Age : 68
Localisation : Paname
Emploi : oui
Loisirs : oui
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Simone de Beauvoir   Ven 9 Jan - 18:10

Masques de Venise a écrit:

Mais, pour Sartre, complètement à côté de la plaque comme presque toujours, son meilleur ouvrage serait "Une mort très douce", en 1964, dédié à la mort de Mme de Beauvoir mère.

Bah, je dois avoir tort avec Sartre alors car Une mort très douce est un magnifique livre, je trouve...
_________________
Le boudin sacré a été remplacé par des chipolatas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weeneecampbell.com
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65651
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Simone de Beauvoir   Ven 9 Jan - 18:21

Oui mais est-ce le meilleur de Beauvoir - parce que c'est bien ce qu'il entendait ? ... Pour moi, c'est "Le Deuxième Sexe."
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
P'tit Marcel
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Masculin
Sagittaire Tigre
Nombre de messages : 603
Age : 68
Localisation : Paname
Emploi : oui
Loisirs : oui
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Simone de Beauvoir   Sam 10 Jan - 13:02

Je n'ai lu qu'Une mort très douce, je ne peut donc pas vraiment comparer avec Le deuxième sexe.
Ceci dit, l'importance philosophique, idéologique et surtout symbolique (sans l'avoir lu, tout le monde connaît Le deuxième sexe et l'associe à Beauvoir et à un épisode important du féminisme) de ce dernier est bien sûr considérable; tellement plus qu'une mort très douce.
Par contre, du peu que j'en ai entendu, je crois que Le deuxième sexe est stylistiquement (et concepteullement) assez ardu, là où Une mort très douce est une magnifique oeuvre littéraire...
_________________
Le boudin sacré a été remplacé par des chipolatas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weeneecampbell.com
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65651
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Simone de Beauvoir   Sam 10 Jan - 16:20

En fait, on ne saura jamais très bien ce que Sartre entendait par "meilleur" et s'il y incluait la dimension littéraire. A moins que quelqu'un ne lise une biographie du philosophe ? ... Personne n'est tenté ? ... Wink

Mais peu importe, P'Tit Marcel. Reçois toutes mes excuses si tu t'es senti blessé. Ce n'était pas mon propos ... et j'avoue que Sartre m'a toujours profondément agacée. Et quand je l'évoque, j'avoue me laisser souvent tenter par une ou deux pointes. En revanche, Beauvoir, j'ai beaucoup plus de sympathie pour elle, je l'admets.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
P'tit Marcel
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Masculin
Sagittaire Tigre
Nombre de messages : 603
Age : 68
Localisation : Paname
Emploi : oui
Loisirs : oui
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Simone de Beauvoir   Dim 18 Jan - 9:44

Ne t'inquiète pas, je ne l'ai pas mal pris! C'était juste histoire de défendre un peu Sartre Wink
_________________
Le boudin sacré a été remplacé par des chipolatas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weeneecampbell.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Simone de Beauvoir   

Revenir en haut Aller en bas

Simone de Beauvoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: L'Anniversaire du Jour -