Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Prononciation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 64504
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Prononciation   Dim 8 Fév - 23:02

La prononciation des Latins était phonétique. En d'autres termes, chaque lettre représentait un son distinct et un seul. Les différences avec le français sont les suivantes ::

1) e ----> [é] comme dans : été

2) u ----> [ou] comme dans : debout

3) y ----> [u] comme dans : nu

4) c ----> c dur comme dans : coût

5) g ----> g dur comme dans : goût

6) m & n ne nasalisent jamais la voyelle qui les précède.

7) gn ---> les deux lettres sont distinctes l'une de l'autre et se prononcent en conséquence. Jamais on ne rencontrera en latin le son [gne] du mot "mignon" par exemple.

8 ) s ---> [ç] comme dans : saut

9) h ---> légèrement expiré. Ne pas rendre cette expiration n'est pas bien grave. Wink

10) j ---> [y] comme dans : yeux

11) v ---> [ou] comme dans : ouate
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7739
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Prononciation   Sam 3 Mar - 14:39

A noter que les entomologistes, les botanistes, les spécialistes de champignons et un certain nombre de scientifiques, tous bien évidemment de divers pays du monde, et donc de langues et d'écritures différentes, pour communiquer entre eux notamment en ce qui concerne l'identification des plantes, des insectes, des animaux, etc., emploient le latin : les noms sont en latin, ainsi on peut s'entendre tous sur la dénomination d'une espèce en particulier... (et cela, ça me paraît important et nécessaire afin de "s'y retrouver")...
Je pense (mais ce n'est qu'une idée qui me vient à l'esprit), que l'on pourrait à l'école, réintroduire la langue latine telle qu'elle existait à l'origine dans le monde Romain, et la parler même... Il y a bien, vous me direz, l'espéranto, mais bon... Ou encore plus actuel l'Anglais (qui est parlé et écrit sur plus de la moitié de la planète)...
Personnellement, au Secondaire, j'ai fait du latin de la 6 ème à la 4 ème... Mais à l'époque autant que je me souvienne, j'ai eu des profs "trop crème" ou "super emmerdants" qui n'incitaient guère à aimer le latin...
La question que je me pose c'est comment à vrai dire les gens du monde Romain (je veux dire ceux qui avaient un minimum d'instruction au moins) parlaient et écrivaient le Latin : était-ce comme le Latin dont j'ai fait connaissance à l'école, avec des déclinaisons, une grammaire, construction des phrases, etc. ? Le même latin en quelque sorte ?
J'ai souvent rêvé dans ma vie, d'une "langue universelle" parlée et écrite partout dans le monde, et qui coexisterait avec les autres langues ou dialectes ou patois si divers... Une langue faite pour les écrivains, les poètes, les penseurs, les scientifiques...


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prononciation   Sam 3 Mar - 16:42

yugcib a écrit:

La question que je me pose c'est comment à vrai dire les gens du monde Romain (je veux dire ceux qui avaient un minimum d'instruction au moins) parlaient et écrivaient le Latin : était-ce comme le Latin dont j'ai fait connaissance à l'école, avec des déclinaisons, une grammaire, construction des phrases, etc. ? Le même latin en quelque sorte ?

Très bonne question Guy et fort intéressante. Il semblerait que le latin que l'on nous apprend soit plutôt la langue écrite de la société cultivée de Rome à la fin du Ier s. av. JC. Le latin parlé s'embarrassait beaucoup moins de grammaire (tu m'étonnes !).

Je te renvoie au site de la BNF qui a fait un petit dossier sur le latin et je te mets également un lien vers un site intéressant : ici.
Revenir en haut Aller en bas
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Prononciation   Sam 3 Mar - 19:11

yugcib a écrit:
J'ai souvent rêvé dans ma vie, d'une "langue universelle" parlée et écrite partout dans le monde, et qui coexisterait avec les autres langues ou dialectes ou patois si divers... Une langue faite pour les écrivains, les poètes, les penseurs, les scientifiques...
Cette langue existe, mon cher Guy, dans les domaines d'activité où c'est possible : communication, sciences, commerce, information bien que ce soit moins efficace (je veux dire : naturel) pour l'expression des sentiments, ou la poésie, par exemple. De plus, je dirais que cette langue universelle doit être une langue naturelle et non une langue élaborée arbitrairement (comme l'espéranto).

Je parle de la langue anglaise, of course, et avant la langue anglaise, la langue française et avant celle-ci, le latin pour l'Occident et le chinois pour l'Orient ont tenu ce rôle. À propos, il est amusant de noter que ce qui est arrivé au latin : la « dispersion » en plusieurs langues romanes se produit pour l'anglais (on voit naître le Black English, l'anglais du continent indien, l'anglais américain, etc. mais le français s'est moins « dispersé » en variétés autonomes, bien qu'il ait été parlé dans le monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prononciation   

Revenir en haut Aller en bas

Prononciation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: SECTIONS DONT L'EPANOUISSEMENT REQUIERT LE SOUTIEN ET L'ASSIDUITE DE NOS MEMBRES ACTUELS ET FUTURS, POURVU QU'ILS SOIENT MOTIVES :: Grammaire, Déclinaisons & Conjugaisons -