Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Actualité littéraire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Actualité littéraire   Mar 17 Fév - 19:30

Le nouveau Iain Levison (pas encore disponible en anglais bien que l'auteur soit écossais, ils nous font le même coup qu'avec le précédent, Une canaille et demie/Dog Eats Dog) est sorti. Et ça a l'air bien alléchant...
<table cellSpacing=0 cellPadding=8 width="100%" border=0><tr><td width="31%" height=210></TD>
<td vAlign=center align=left width="69%" height=210></TD></TR></TABLE>
Dans une ville minière des environs de Pittsburgh, Doug, Mitch et Kevin végètent entre boulots abrutissants et deal de cannabis à la petite semaine. Qu’ils soient promeneur de chien, cuisinier au grill d’un restaurant ou vendeur en grande surface, la paie est maigre et leur évasion une pipe d’herbe bien tassée. Le chômage, qui frappe sans prévenir, n’arrange rien. À force d’humiliations, la graine du crime se met à germer dans leur esprit. Une télé subtilisée au supermarché, des pilules à refourguer, puis le projet de voler... une Ferrari : nos trois bras cassés se lancent dans une carrière de criminels. Peu expérimentés et assez moyennement motivés, c’est souvent par hasard qu’ils réussissent. Mais nous sommes en Amérique, le pays où tout est possible, et l’ambition finira par les rattraper. D’autant qu’un gros coup se présente…

(Source : www.lianalevi.fr)
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gemini
¡ No pasarán !
¡ No pasarán !
avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 2388
Age : 52
Localisation : mouais
Emploi : cosmonaute
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Actualité littéraire   Mar 17 Fév - 19:53

Ah oui je l'ai repéré celui-là, j'avais beaucoup aimé son roman Un petit boulot, drôle, cruel.
Bonne idée tiens cette rubrique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberation.fr/
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 54
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: Actualité littéraire   Mar 17 Fév - 21:13

gemini a écrit:
Ah oui je l'ai repéré celui-là, j'avais beaucoup aimé son roman Un petit boulot, drôle, cruel.
Bonne idée tiens cette rubrique.

Et hop ! réservé à la médiathèque celui-là !

Oui, bonne idée !
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 54
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: Actualité littéraire   Dim 22 Fév - 20:37

Qui a entendu parler de La Reine des Lectrices (de - j'ai oublié son prénom - Bennett ?). Ca fait deux ou trois articles que je lis au sujet de ce bouquin, qui me donnent envie de le lire. Julie peut-être, tu as dû le voir passer en VO à la librairie ? Il me tente bien, mais j'aimerai avoir des avis (les vôtres en fait) avant de me décider à l'acheter.
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Actualité littéraire   Dim 22 Fév - 20:55

Il se vend très bien, aussi bien en anglais qu'en français. Un de mes collègues a trouvé que c'était une petite fable très drôle et très fine. Je ne l'ai pas lu encore et je ne suis pas sûre d'avoir le temps. Je n'ai jamais lu d'Alan Bennett, et vous ?

On annonce la traduction de Kornwolf de Tristan Egolf pour ces jours-ci mais je n'ai rien trouvé sur le site de son éditeur...
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 54
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: Actualité littéraire   Dim 22 Fév - 21:03

Merci, je savais bien que tu en aurais entendu parler !
Il ne te tente pas ? On pourrait peut-être le mettre au programme d'une prochaine lecture commune d'ailleurs.
D'Egolf j'aimerai bien avoir le temps de relire Le Seigneur des Porcheries.
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Actualité littéraire   Ven 20 Mar - 20:12

Je remets une couche sur le Dennis Lehane qui a déjà été remarqué par certain(e)s ici et qui a l'air passionnant :

Citation :
L'Amérique se remet difficilement des soubresauts de la Première Guerre mondiale. De retour d'Europe, les soldats entendent retrouver leurs emplois, souvent occupés par des Noirs en leur absence. L'économie est ébranlée, le pays s'est endetté et l'inflation fait des ravages. La vie devient de plus en plus difficile pour les classes pauvres, en particulier dans les villes. C'est sur ce terreau que fleurissent les luttes syndicales, que prospèrent les groupes anarchistes et bolcheviques, et aussi les premiers mouvements de défense de la cause noire. En septembre 1918, Luther Laurence, jeune ouvrier noir de l'Ohio, est amené par un étonnant concours de circonstances à disputer une partie de base-ball face à Babe Ruth, étoile montante de ce sport. Une expérience amère qu'il n'oubliera jamais. Au même moment, l'agent Danny Coughlin, issu d'une famille irlandaise et fils aîné d'un légendaire capitaine de la police de Boston, pratique la boxe avec talent. Il est également chargé d'une mission spéciale par son parrain, le retors lieutenant McKenna, qui l'infiltre dans les milieux syndicaux et anarchistes pour repérer les " fauteurs de troubles " puis les expulser du territoire américain. A priori Luther et Danny n'ont rien en commun. Le destin va pourtant les réunir à Boston en 1919, l'année de tous les dangers. Tandis que Luther fuit son passé, Danny cherche désespérément le sens de sa vie présente, en rupture avec le clan familial. Dans une ville marquée par une série de traumatismes, une ville où gronde la révolte, la grève des forces de police va mettre le feu aux poudres...





_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/


Dernière édition par Julie le Ven 20 Mar - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Actualité littéraire   Ven 20 Mar - 20:18

Et un auteur, Tom Franklin, que j'ai découvert hier grâce à un client. Smonk vient de paraître :

Citation :
En 1911, la ville isolée de Old Texas, située dans le sud-ouest de l’Alabama, est victime d’un personnage scabreux et malveillant nommé E.O. Smonk. Syphilitique, phtisique, goutteux et goitreux, Smonk est également expert en explosifs et en poignards. Il déteste les chevaux, les chèvres et les Irlandais. Pendant un an, monté sur sa mule, il est venu tous les samedis soirs à Old Texas semer la destruction, tuer le bétail, séduire les femmes, tricher et rouer les hommes de coups, tout cela abrité derrière les canons jumeaux de sa Winchester dessus et dessous calibre 45-70. A bout, les habitants de la ville, eux-mêmes détenteurs d’un terrible secret, ont fini par organiser le procès de Smonk, ce qui a entraîné un épouvantable désastre.
Ainsi commence le nouveau roman très attendu de Tom Franklin, auteur unanimement salué des « Braconniers » et de « La Culasse de l’enfer ».
« Smonk » est également l’histoire d’Evavangeline, une prostituée de quinze ans, prompte à jouer de la gâchette et du bouchon de gnôle. A la suite d’une erreur d’identité, elle se trouve plongée dans la région sauvage de la canne à sucre entre les fleuves Alabama et Tombigbee, un pays ravagé par la rage et qui connaît la pire sècheresse qu’on ait vue depuis un siècle. Poursuivie par une patrouille d’improbables défenseurs de l’ordre, Evavangeline remonte le fleuve à bord d’un bateau à roues, puis fuit à travers la poussière et les récoltes ruinées, contrainte d’affronter elle-même son passé trouble. Elle finit par arriver à Old Texas où son sort se lie à celui de E.O. Smonk et des habitants de la ville d’une manière qu’elle n’aurait jamais imaginée.
Tour à tour hilarant, violent, paillard et terrifiant, « Smonk » crée sa propre catégorie : c’est un “ southern ” et non un “ western ”, peuplé de juges corrompus et d’assassins, d’un maréchal-ferrant cocu, de Patrouilleurs chrétiens, de veuves, de vétérans de la guerre de Sécession, de putains, de sorcières, de fous et de zombis. Quand le voile de fumée se sera dissipé, le mystère de « Smonk » sera révélé, et les survivants s’en trouveront changés à jamais.

L’auteur : Tom Franklin est l’auteur d’un recueil de nouvelles, « Les Braconniers » et d’un roman, « La Culasse de l’enfer » (Albin Michel, 2001 & 2005). Détenteur en 2001 d’une bourse Guggenheim, il enseigne à l’Université du Mississippi et vit à Oxford, Mississippi, en compagnie de sa femme, la poétesse Beth Ann Fennelly, et de leurs deux enfants, Claire et Thomas.



_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/


Dernière édition par Julie le Ven 20 Mar - 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Actualité littéraire   Ven 20 Mar - 20:24

Sur La Culasse de l'enfer, son précédent roman :

Citation :
1897. Dans un coin reculé de l'Alabama, un homme est assassiné dans d'étranges circonstances. Pour le venger, ses proches forment une société secrète, " La Culasse de l'enfer ", décidée à rendre sa propre justice. S'engage dès lors, entre les métayers blancs et les propriétaires fonciers des villes voisines, une guerre fratricide où il n'y a ni innocents ni coupables, mais du sang et de la douleur... À partir d'un fait historique, Tom Franklin déploie une magnifique fresque romanesque, sociale, policière et humaine. Un récit âpre qui explore les replis obscurs de l'âme.

Et Braconniers, son premier livre, un recueil de nouvelles :

Citation :
Enfant, Tom Franklin préférait largement jouer avec son G.I. Joe et inventer des histoires que parcourir les bois dès l'aurore pour tuer des animaux. C'est pourtant la compagnie des braconniers qui marqua son enfance. Et la pression, sociale et paternelle, dans le sud de l'Alabama, l'empêcha d'avouer son penchant pacifiste, sous peine d'être considéré comme une femmelette. Aujourd'hui encore, lorsqu'il retourne sur ces terres de chasse défigurées par les usines de pâtes à papier et les centrales électriques, il se sent coupable de ne pas avoir pris son fusil.
Mais plutôt que de chasser des animaux, Tom Franklin braconne désormais des histoires. Chasseurs et pêcheurs au lourd parfum régional, agriculteurs, ouvriers et petits patrons véreux et/ou alcooliques… Il décrit tout ce petit peuple sans détour, avec une force d'évocation louée par Philip Roth.
Aussi fortes que passionnantes, ses nouvelles chantent un Sud mythique et sombre. Elles conservent ainsi la mémoire de ces hommes et de ces paysages, avant qu'il ne soit trop tard.




_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 54
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: Actualité littéraire   Ven 20 Mar - 21:29

Tiens, il m'intéresse bien ton Tom Franklin ! Il va falloir que je le cherche. Pour Lehane, la couverture originale est bien plus belle que la française !


(Hell at the breech : tu rajoutes un mini-menhir, une auge à cochon... Wink )
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Actualité littéraire   Ven 20 Mar - 21:31

Quand ils ne font pas dans les couvertures pétaradantes, les Anglo-saxons sont très doués. Surtout les Américains d'ailleurs, je trouve.
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Actualité littéraire   Ven 20 Mar - 21:41

Ah oui, pour le mini-menhir j'insiste !
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 54
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: Actualité littéraire   Ven 20 Mar - 21:47

Julie a écrit:
Ah oui, pour le mini-menhir j'insiste !

Ne t'inquiètes pas ! mais je t'assure que c'était tellement drôle quand j'ai ouvert la photo ! (une histoire de paramétrage du pc je pense, la photo s'est ouverte en ultra grand - j'ai cru que c'était Carnac !)
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
millie
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Capricorne Tigre
Nombre de messages : 1616
Age : 42
Localisation : montpellier
Emploi : prenant
Loisirs : divers (comme d'été)
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Actualité littéraire   Ven 20 Mar - 22:05

Carla a écrit:
Et hop ! réservé à la médiathèque celui-là !

Mais ils ont tout à ta médiathèque !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 59597
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Actualité littéraire   Ven 20 Mar - 22:42

Franklin, je note. Jelisavecplaisir
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Actualité littéraire   Ven 11 Sep - 19:29

Voici un livre de la rentrée littéraire qui a l'air pas mal du tout :



Présentation de l'éditeur :

Citation :
Situé dans les années 1950, en Virginie-Occidentale et en Corée, Lark et Termite est une histoire du pouvoir de la perte et de l'amour, de mondes parallèles, des répercussions de la guerre, de secrets de famille, de rêves, de fantômes, des liens invisibles, presque magiques, qui nous unissent et nous renforcent.
Quatre voix alternent pour dévoiler, au gré de leurs émotions, les secrets de cette histoire familiale. Au centre du récit : Lark, une adolescente radieuse ; son jeune frère handicapé, Termite, à la sensibilité hors du commun ;leur tante Nonie, qui les élève avec dévouement. En écho, nous parvient la voix du caporal Leavitt, le père de Termite, piégé dans le chaos des premiers mois de combat de la guerre de Corée. Au fil de leurs pensées surgissent et s'évaporent les mystères familiaux, marqués par l'amour de Lola, la mère des deux enfants, pour le soldat Leavitt.



« Ce roman est taillé comme un diamant, avec la même authenticité vive et des éclairs de lumière. » (Alice Munro)


« Lark et Termite est un livre extraordinaire et lumineux. C'est une surprenante prouesse de l'imagination. » (Junot Díaz)


(Plus sur l'auteur ici)
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualité littéraire   Lun 19 Oct - 18:56

Bonjour tout le monde,

Avez-vous lu le livre de Jean-Yves Laurichesse, Place Monge? Je connais bien son auteur puisque c'était un de mes profs à la fac. Je vous le recommande.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualité littéraire   Lun 19 Oct - 18:58

Voici quelques petits extraits:

Mais vers la fin de ce siècle désastreux, son fils, ayant connu à son tour la guerre, devenu le très vieil homme que son père n'avait jamais été, se souvenait encore de ceci : il a quatre ans, il est à la porte du fond du jardin et un voisin le taquine ; il réclame sa mère et on lui dit qu'elle est couchée dans sa chambre, qu'il ne faut pas la déranger. Elle vient d'apprendre la mort de son mari. (p. 45)

Depuis plusieurs années sans doute elle portait cela en elle. Le chagrin fut le noir terreau où le mal poussa librement ses racines. Quand elle cracha du sang, il était déjà trop tard. Mais il était trop tard depuis le 27 mai 1918, tous les jours écoulés depuis étaient en trop. Elle garda le lit et le médecin de campagne qui chaque matin arrêtait son cabriolet devant le portail blanc interdit que son fils l'approchât par crainte de la contagion. Toute sa vie il devait se souvenir de cette porte fermée, de l'odeur d'éther qui envahissait l'escalier en bas duquel il restait assis pendant des heures. (p. 85)

La place est baignée de lumière en cette fin d'après-midi de juin. Il règne dans Paris l'ivresse légère du week-end qui est là. Attablé à la courte terrasse d'un café empiétant sur le trottoir, il a commandé une bière qu'il n'a pas encore touchée et dont les bulles se pressent en foule vers la surface mousseuse sans jamais se rencontrer. Le soleil plonge dans la profondeur de la chope que couvre une légère buée. Il ferme un instant les yeux et la couleur d'or reste imprimée sous ses paupières. Puis il ouvre un petit carnet à spirale, écrit quelques mots qui serviront peut-être un jour, peut-être pas, il n'en sait rien encore. De temps en temps, il s'efforce de distinguer derrière l'écran des platanes l'immeuble de pierre qui fait angle de l'autre côté de la place, mais le feuillage est trop touffu. Il n'est pas l'heure encore. Il boit une gorgée de bière, regarde au fond de la place l'entrée monumentale de la caserne. Les voitures glissent devant lui, les ombres des passants. Il pense à des passants anciens qu'il n'a pas connus. Il est plus ému encore que les autres fois à cause de cet étrange court-circuit de la mémoire. (p. 91)

Jean-Yves Laurichesse, Place Monge (Le Temps qu’il fait, 2008)
Revenir en haut Aller en bas
Lucile
Littérophage Nota Beniste Gourmand
Littérophage Nota Beniste Gourmand


Féminin
Verseau Cheval
Nombre de messages : 288
Age : 51
Localisation : à l'Est
Emploi : gardienne
Loisirs : lecture, musique, jardinage, randonnées, voyages
Date d'inscription : 21/07/2009

MessageSujet: Re: Actualité littéraire   Lun 19 Oct - 21:10

Les extraits me laissent entrevoir un roman de facture assez classique. Pourquoi nous le recommandes-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualité littéraire   Mar 20 Oct - 19:09

Je le recommande pour plusieurs raisons: l'histoire est assez plaisante puisqu'il s'agit d'un portrait des grands-parents de l'auteur, portrait imaginé à partir de documents retrouvés. : le grand-père est un jeune lieutenant tombé en mai 1918 à la tête de sa compagnie près du mont Kemmel. Un an auparavant, lors d'une brève permission, il avait passé quelques heures dans l'appartement vide et glacial de la place Monge, à Paris, d'où il avait écrit à sa femme, Gabrielle, réfugiée avec leurs deux enfants en Corrèze. Il y a beaucoup de sensibilité et une belle construction qui intègre parfaitement des documents authentiques. Et l'écriture est très personnelle, malgré les références littéraires avouées (Giono, Claude Simon).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualité littéraire   Lun 2 Nov - 19:07

Juste pour info: je viens de voir que Marie Ndiaye avait eu le prix Goncourt pour Trois femmes puissantes et que Frédéric Beigbeder avait eu le prix Renaudot pour Un Roman français.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualité littéraire   

Revenir en haut Aller en bas

Actualité littéraire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Bavardages Divers & Lecturama du Mois -