Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

Erich Kästner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Erich Kästner Vide
MessageSujet: Erich Kästner   Erich Kästner Icon_minitimeLun 23 Fév - 11:11

23 février 1899, Dresde - Saxe (Allemagne) : naissance d'Erich Kästner, poète, romancier & scénariste.

Fils d'un père sellier et d'une mère qui, avant de devenir coiffeuse, avait été domestique, le petit Erich manifesta toujours un faible pour cette dernière, allant, devenu adulte, jusqu'à lui écrire tous les jours une carte postale ou une lettre. Le thème de la Mère est d'ailleurs omniprésent dans son oeuvre.

Sur l'enfance de l'écrivain, on se reportera à son autobiographie, "Lorsque j'étais un petit garçon" ("Als ich ein kleiner Junge war"), sortie en 1957.
Disons qu'il grandit dans la Königsbrücker Straße, dans la banlieue de Dresde, et qu'on peut trouver aujourd'hui, sur l'Albertplatze, un musée qui lui est consacré.

En ce qui concerne les rumeurs selon lesquelles Erich aurait été le fils naturel du médecin juif Emil Zimmermann, rappelons qu'elles ne furent jamais étayées. Durant la Seconde guerre mondiale, s'il fut souvent arrêté par la Gestapo, il semble que cela ait été pour des raisons politiques et non raciales. Or, qui, mieux que le Gestapo, aurait été à même de prouver les origines sémitiques de Kästner si celles-ci avaient existé ? ...

A dix-sept ans, le jeune Erich interrompit la formation qu'il avait entreprise pour devenir instituteur et s'en fut faire son service militaire, expérience qui le rendit antimilitariste à jamais. Après l'Armistice, il passe son Abitur et reçoit la bourse d'Excellence de sa ville natale.

Il entame ensuite à Leipzig des études d'Histoire, de philosophie, de langue allemande et de théâtre. En 1925, il reçoit son diplôme après avoir consacré sa thèse à Frédéric le Grand et la littérature germanique. On notera que, les moyens financiers de sa famille étant assez maigres, il travaille pour financer lui-même ses études, se faisant journaliste et critique théâtral pour le "Neue Leipziger Zeitung."

En parallèle, il commence aussi à écrire. En 1927, son poème érotique, "Abendlied des Kammervirtuosen", lui vaut les foudres de la censure. La même année, le "Neue ..." l'expédie à Berlin, en qualité de correspondant culturel. A cette époque, ses pseudos sont très nombreux : Berthold Bürger, Melchior Kurtz, Peter Flint, etc ...

Les dernières années de la République de Weimar seront les plus productives dans la carrière de Kästner. A Berlin, il publie poèmes, gloses, reportages et récits dans toute une foule de journaux. Ses critiques de théâtre, il les donne désormais également à "Die Weltbühne" et collabore encore au "Berliner Tageblatt" et au "Vossische Zeitung."

En 1928, il publie "Herz auf Taille", son premier recueil de poèmes qui reprend les textes écrits à Leipzig. Jusqu'en 1933, année de la prise de pouvoir par les Nazis, il en publiera encore trois autres. Mais c'est en 1929 que paraît son roman le plus connu, "Emile et les Détectives" ("Emil und die Detektive"), toujours édité et réédité depuis lors. (Vous le trouverez chez Folio Junior.)

Vendu à plus de deux millions d'exemplaires en Allemagne, traduit en près de soixante langues, "Emile et les Détectives" rompt avec le roman pour la jeunesse traditionnel. Tout d'abord, l'action se situe dans la très grande ville qu'était déjà Berlin. Ensuite, c'est grâce à l'initiative d'Emile et des jeunes "détectives" qui se joignent à lui que le voleur, M. Grundeis, finit par être découvert et livré à la police. L'humour est partout présent, l'idée de solidarité est primordiale et le Berlin des Années folles est magistralement dépeint.

Encouragé par ce succès inattendu, Kästner persévère dans la voie de la littérature pour la jeunesse avec "Petit Point & Anton" ("Pünktchen und Anton") en 1931 et "La Classe Volante" (" Fliegenden Klassenzimmer") en 1933. Illustrés par Walter Trier, comme "Emil ...", les deux romans sont également très appréciés.

Un succès ne venant jamais seul, "Emil ..." est adapté au cinéma par Gerhard Lamprechts. Bien que Billy Wilder ait travaillé en personne sur le scénario, Kästner n'en est pas satisfait. Le film, cependant, fait salle comble et ouvre en quelque sorte à l'écrivain les portes des Studios Babelsberg où il débute une carrière de scénariste.

De Kästner, on retiendra également : "Fabian - Histoire d'un Moraliste" qui, paru en 1930, a pour héros un chômeur plongé au coeur même de la vie berlinoise. (Le roman sera adapté au cinéma en 1980.)

Bien qu'opposé au régime national-socialiste et en dépit d'un court séjour en Suisse au tout début de 1933, Kästner, qui voulait sans doute veiller sur sa mère, refusa de s'exiler. Sur ce refus, lui-même écrira simplement :

"Je suis un Allemand de Dresde en Saxe
le pays natal (die Heimat) ne me laisse pas partir
je suis comme un arbre qui a poussé en Allemagne
et qui, si nécessaire, se dessèche en Allemagne."


Les Nazis n'ont guère apprécié l'oeuvre de Kästner qui, à leurs yeux, était un "bolchevik." Accusés de "non-conformité avec l'esprit allemand", ses livres ont fait l'objet de plusieurs autodafés et lui-même fut exclu de la "Chambre des Ecrivains du Reich". En d'autres termes, il était interdit de publication dans son pays natal. Ce fut donc en Suisse que, jusqu'à la fin de la Seconde guerre mondiale, il continuera à publier des oeuvres considérées comme mineures comme, entre autres "Trois hommes dans la neige" ("Drei Männer im Schnee").

A la fin du conflit, début 1945, l'écrivain réussit à partir pour le Tyrol. Il racontera cette expérience dans un journal édité en 1961 et intitulé "Notabene 45".

La paix le ramène à Munich. Dans les années cinquante, il devient directeur de la collection pour enfants et adolescents "Pinguin", puis président du PEN-Club de la RFA, poste qu'il assumera jusqu'en 1962. Il compte parmi les fondateurs de la Bibliothèque internationale pour la jeunesse de Munich.

Toutefois, en raison d'un alcoolisme grandissant, on ne peut pas dire d'Erich Kästner qu'il ait vraiment trouvé sa place dans la littérature allemande d'après-guerre. Bien que son oeuvre ait été redécouverte dans les années soixante-dix, il reste surtout un auteur de la République de Weimar, témoin d'un monde auquel il survécut.

Lui-même devait mourir le 29 juillet 1974, à Munich. Il a été inhumé au Bogenhausen, dans la même ville. Erich Kästner Chapeau2
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Lun 23 Fév - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Erich Kästner Vide
MessageSujet: Re: Erich Kästner   Erich Kästner Icon_minitimeLun 23 Fév - 11:15

Erich Kästner Erichkstner

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Erich Kästner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: L'Anniversaire du Jour -