Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

V. S. Naipaul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65585
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: V. S. Naipaul   Lun 17 Aoû - 16:03

17 août 1932, Chaguanas (République insulaire de Trinité-el-Tobago) : naissance de Vidiadhar Surajprasad Naipaul, dit V. S. Naipaul, nouvelliste, romancier & essayiste, Prix Nobel de Littérature 2001.

V. S. Naipaul est fils de descendants d'immigrants originaires de l'Inde du Nord. Il a dix-huit ans quand il part en Angleterre pour entreprendre ses études universitaires et vingt-et-un quand il obtient sa licence de lettres à la University College d'Oxford.

Installé en Grande-Bretagne, il devient journaliste pour plusieurs magazines et assure une critique littéraire pour la BBC.

En 1957, paraît son premier roman : "Le Masseur Mystique" où il s'attache au destin de Ganesh, né dans la misère d'une île des Caraïbes et qui va devenir un célèbre guérisseur. Deux ans après, sort un recueil de nouvelles "Miguel Street", où Naipaul révèle un authentique talent d'humoriste. Et enfin, en 1961, c'est le grand succès de "Une Maison pour Monsieur Biswas", dont le héros doit beaucoup au père de l'auteur.

Mohun Biswas appartient à une caste déshéritée d'hindous immigrés à La Trinité-el-Tobago. Tout d'abord soumis aux impératifs de sa religion, il va finir par faire de sa vie un grand combat pour en finir avec la misère et le système de caste. Et s'il n'y parvient pas tout-à-fait en ce qui le concerne, il espère bien, lorsqu'il meurt à quarante-six ans, que la vie sera meilleure pour ses enfants.

En 1962, Naipaul produit un récit documentaire sur la dérive des sociétés post-coloniales anglaise, française et hollandaise, s'abandonnant peu à peu à une américanisation forcenée qui ne les améliore guère. Il s'agit de "La Traversée du Milieu."

Grand voyageur, Naipaul s'est appliqué à jeter un regard objectif sur les réalités post-coloniales, tiers-mondistes et révolutionnaires. On peut citer, parmi les oeuvres évoquant cette démarche : "Guerilleros" en 1975, "A la Courbe du Fleuve" qui, en 1979, fut comparé par la critique au roman de Conrad : "Au coeur des ténèbres", et "L'Inde : un million de révoltes" en 1991.

A ne pas oublier : la très pertinente analyse de l'intégrisme musulman faite par l'auteur dans "Crépuscule sur l'Islam" en 1981 et "Jusqu'au bout de la foi", sept ans plus tard.


Parmi ses romans, on recommandera encore "L'Enigme de l'Arrivée", sorti en 1987 et qui a pour thème le déclin et l'anéantissement d'un domaine du sud de l'Angleterre et de son propriétaire, ainsi que "Un Chemin dans le Monde", en 1994, consacré au curieux mélange de traditions indiennes, antillaises et occidentales qui existe en Angleterre.

A ce jour, V. S. Naipaul, qui a obtenu le Prix Nobel de Littérature en 2001, est l'un des plus grands écrivains de Grande-Bretagne, et ceci quoi qu'en aient longtemps dit les tiers-mondistes et autres utopistes, persuadés que la décolonisation et la révolution politique ou religieuse permettraient aux pays du Tiers-Monde de trouver l'équilibre.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Mer 17 Aoû - 15:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65585
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: V. S. Naipaul   Lun 17 Aoû - 16:10


_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65585
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: V. S. Naipaul   Dim 12 Aoû - 12:50

Citation :



L’écrivain britannique et prix Nobel de littérature V.S. Naipaul est mort. Récompensé en 2001, Vidiadhar Surajprasad Naipaul, écrivain britannique d’origine indienne, est l’auteur d’une trentaine d’ouvrage, souvent centrés sur le déracinement et l’exil. Il avait porté un regard très critique sur l’islam.

Un « tourmondiste littéraire ». Né le 17 août 1932 dans les Antilles britanniques, à Port of Spain, la capitale de la Trinité, d’une famille d’immigrés indiens, il avait étudié la littérature anglaise à l’université d’Oxford avant de s’établir en Angleterre en 1953. Il avait consacré une grande partie de sa vie à voyager et était devenu un symbole du déracinement dans la société contemporaine. En lui décernant le prix Nobel en 2001, l’Académie suédoise avait qualifié V.S. Naipaul d' »écrivain cosmopolite » et « tourmondiste littéraire ». […]

L’une de ses œuvres majeures est son autobiographie « Une maison pour Monsieur Biswas » en 1964, où le héros emprunte les traits du père de l’écrivain. À travers ce livre, il décrivait la difficulté pour les immigrants indiens dans les Caraïbes de s’intégrer dans la société tout en conservant leurs racines. En 1998, il livrait Jusqu’au bout de la foi, après avoir refait, apaisé, le voyage qui l’avait conduit, dix-sept ans auparavant, dans les quatre pays musulmans non arabes (Indonésie, Iran, Pakistan, Malaisie) qui avaient inspiré le fiévreux Crépuscule sur l’Islam, voyage au pays des croyants. Il y décrivait les pays post-coloniaux comme des sociétés « à moitié faites » et soutenait que l’islam réduisait à l’esclavage et tentait d’éliminer les autres cultures.

msn

(Perubu - http://www.fdesouche.com/ - 12.08.2018)

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: V. S. Naipaul   

Revenir en haut Aller en bas

V. S. Naipaul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: L'Anniversaire du Jour -