Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

Ted Hughes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65657
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Ted Hughes Vide
MessageSujet: Ted Hughes   Ted Hughes Icon_minitimeMer 28 Oct - 17:27

28 octobre 1998, North Tawton - Devon (Grande-Bretagne) : décès d'Edward James Hughes, dit Ted Hughes, poète & romancier.

Il naît le 17 août 1930 dans un village du Yorkshire occidental et passe ses six premières années dans un milieu rural dont il gardera la nostalgie. Il a sept ans lorsque ses parents déménagent pour un bourg sensiblement plus grand, Mexborough, toujours dans le Yorkshire, où ils deviennent buralistes.

Elève plutôt doué et très intéressé par la littérature et la poésie, le jeune Ted s'inscrit à Cambridge pour y étudier la littérature anglaise, l'anthropologie et l'archéologie. C'est là que, en 1956, il rencontre une jeune Américaine ayant bénéficié d'une bourse Fullbright pour venir étudier en Angleterre : Sylvia Plath. Comme lui, elle écrit des poèmes, comme lui, elle rêve de vivre de sa plume : le coup de foudre est immédiat et réciproque. Le mariage a lieu le 16 juin 1956 et, au bout d'un an, le jeune couple s'expatrie aux USA d'où il revient en 1959 : Sylvia, qui attend un enfant - ce sera une fille, Frieda - préfèrerait accoucher en Angleterre.

Les deux poètes travaillent de concert et s'entr'aident. Mais c'est Sylvia qui mène à bien les tâches ménagères. Peu à peu, le déséquilibre qui avait déjà pointé le bout de son nez lors de la première année de vie commune refait surface et le divorce est consommé. Sylvia Plath quitte Ted Hughes à l'automne 1962, en emmenant à Londres leurs deux enfants, Frieda et Nicholas.

Puis, le 11 février 1963, c'est le choc : le corps sans vie de la jeune femme est retrouvé dans la cuisine de son petit appartement, le robinet de gaz ouvert à fond.
Trop fragile, hantée depuis toujours par la Mort et traquée par des troubles bi-polaires que l'on appelait alors troubles maniaco-dépressifs, Sylvia Plath a décidé de mettre fin à ses jours, faisant de son ex-époux son exécuteur testamentaire.

Dès lors, les rumeurs ne vont plus s'arrêter. On reproche à Hughes d'avoir poussé sa femme au suicide, d'avoir supprimé le dernier carnet de son "Journal", d'avoir "révisé" tel ou tel de ses textes, etc, etc ... Jusqu'au jour de sa propre mort, Hughes ne pourra y échapper.

Le malheur le poursuit.
Le 25 mars 1969, sa nouvelle compagne, Assia Wevill, qui lui avait donné une fille, Alexandra, surnommée Shura, se suicide à son tour après avoir tué sa petite fille de tout juste quatre ans. Un an plus tard, Hughes épouse Carol Orchard, une infirmière à laquelle il demeurera fidèle jusqu'à son décès, qui survient le 28 octobre 1998, des suites d'un cancer du foie.

Peu de mois avant sa mort, Hughes avait tenu à ce que fût publié "Birthday Letters", livre dédié tout entier, sous la forme de lettres-poèmes, à sa première et mythique épouse, Sylvia Plath, et où il tentait, vaille que vaille, d'analyser pour la dernière fois et de manière explicite la relation passionnée et tragique qui avait été la leur.

Contrairement à ce qu'on en a pu dire, l'oeuvre de Hughes se différencie sensiblement de celle de Plath. Ses premiers poèmes sont en prise directe sur cette nature qu'il aimait tant et qu'il voyait à la fois innocente et sauvage. Puis ils s'ancrèrent dans les mythes et les traditions gaéliques. Son premier recueil date de 1957. Il s'agit de "Hawk in the Rain", unanimement salué par la critique. Mais son oeuvre la plus forte demeure sans nul doute "Crow" ("Corbeau"), qui sort en 1970, après le suicide de sa compagne qui, bien évidemment, avait rouvert le placard aux squelettes où dansait celui de Sylvia Plath.

Ted Hughes a également traduit des poèmes d'Ovide et écrit des livrets d'opéra - dont un pour "The Iron Man" de Pete Townshend, guitariste des "Who" - et des livres pour la jeunesse. Au contraire de ses oeuvres en prose, tous ses recueils poétiques ont été traduits dans notre langue. Ted Hughes Chapeau2
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Mer 28 Oct - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65657
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Ted Hughes Vide
MessageSujet: Re: Ted Hughes   Ted Hughes Icon_minitimeMer 28 Oct - 17:32

Ted Hughes Tedhughes

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
mile

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 68
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

Ted Hughes Vide
MessageSujet: Re: Ted Hughes   Ted Hughes Icon_minitimeJeu 29 Oct - 2:25

Naître dans le Yorkshire ! : il devait être à l'étroit ; au Danemark, les chiens sont plus confortables. Ted Hughes Okjesors
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé




Ted Hughes Vide
MessageSujet: Re: Ted Hughes   Ted Hughes Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Ted Hughes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: L'Anniversaire du Jour -