Nota Bene
Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

La parka disparue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8206
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

La parka disparue Vide
MessageSujet: La parka disparue   La parka disparue EmptyDim 22 Nov - 9:25

Inès ne retrouvait pas la parka de sa fille Émilie...
La veille dans l'après midi étaient venus Isabelle et Yves leurs amis, avec leur fille Célestine...
Et Célestine quelques semaines plus tard, avait écrit à Inès pour lui dire la joie de ces retrouvailles par cette magnifique journée de fin Août. Isabelle et Yves, Inès et Alain, ne s'étaient pas revus depuis le déménagement d' Inès et Alain en février de l'année d'avant...
La lettre de Célestine était demeurée sans réponse...
Lorsqu' Isabelle et Yves étaient revenus de vacances début septembre, Isabelle eut un appel au téléphone, d'Inès : “Dis-moi, ta fille, n'aurait-elle pas pris la parka d'Émilie pour s'en faire un doudou avant de s'endormir? Tu m'avais dit que ta fille se faisait un doudou de tout ce qui lui semblait pelucheux et doux? C'est curieux, après votre départ j'ai voulu faire un peu de rangement dans la maison et je ne retrouve plus la parka d'Émilie!”
Et Isabelle avait répondu : “ Non, ce soir là, je m'en souviens, Célestine s'est mise au lit en tenant entre ses mains le peignoir de bain d'Yves”...
... Une parka tout de même, dans un sac de voyage ou dans un coffre de voiture... Cela ne serait pas passé inaperçu!
Il n'était venu personne durant les deux semaines précédant le séjour d'Isabelle et Yves, chez Alain et Inès...
Alors?
Alors quoi?
Amis, ils avaient été si proches!
Ah, cette parka!... Un drôle de “doudou”, bien rugueux et bien coupant sur ses bords durcis, qui met un terme à une relation d'amitié!
Et les années passèrent...
Célestine ouvrit un blog... Un blog immense, un blog de poète, un blog d'écriture et d'images...
Inévitablement, le blog de Célestine comme une pluie de confettis, neige les mots de Célestine en petits flocons qui jamais ne fondent... Et tombent tels des oiseaux de passage sur les bords de fenêtres...
... Et dans le blog de Célestine il y a l'histoire de la parka disparue, une histoire comme tant d'autres, recouverte de tous ces nouveaux flocons du jour.
Célestine avait seulement changé les prénoms.
Ah, le hasard, le hasard!... Un simple “clic” sur une ligne dans une page de moteur de recherche... Et voilà que saute sur l'écran le blog de Célestine avec l'histoire de la parka disparue !
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8206
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

La parka disparue Vide
MessageSujet: Re: La parka disparue   La parka disparue EmptyDim 22 Sep - 23:44

... Ce texte a une connotation autobiographique...
Oh, à présent, avec toutes ces années qui ont passé, je peux bien le dire :
C'était le mardi 4 Août 1992, un jour d'été très beau et très chaud. Nous sortions, ma femme, mon fils et moi, de chez Martine, l'une de mes chères cousines qui, à l'époque, passait ses vacances à Ligny le Ribault dans le Loiret, en Sologne, où elle nous avait invités à passer quelques jours, dans cette maison de rêve à la sortie de Ligny, qui appartenait à sa mère et que son père avait achetée en 1927, une vraie demeure d'artiste emplie de souvenirs et toute faite pour inspirer un écrivain...
Ce furent des jours heureux, dans le sens même de ce que j'appelle des jours heureux. Et en cette matinée du mardi 4 Août 1992, j'avais comme on dit "du vague à l'âme", après avoir quitté ma cousine, et cette maison de rêve...
Nous approchions d'Amboise en Indre et Loire, là où demeuraient des amis Elisabeth et Claude, que nous avions connus dans les Vosges du temps que ma femme et moi habitions à Granges sur Vologne en 1976/1977.
Elisabeth et Claude, tous deux instits, avaient quitté les Vosges et s'étaient installés dans un village près d'Amboise, et depuis leur départ, nous ne les avions pas revus.
J'ai dit à ma femme ce matin du 4 Août : "et si on téléphonait à Claude pour lui dire qu'on passe à Amboise?"... Ma femme appelle... La réponse "venez, on est là"...
On arrive... L'accueil, oh l'accueil... Emouvant, chaleureux, drôle... Et on est restés le soir, et on a dormi la nuit, et encore une autre nuit...
Le 6 août au matin on repart...
Mon fils qui avait à l'époque 12 ans "fit très bon ménage" avec les deux fils de nos amis... Et il y avait Bunny, le bouvier des Flandres (nous avions à l'époque, aussi, le même chien que nos amis)...
Les jours passent... L'été passe... Plus de nouvelles...
Le 17 novembre fête d'Elisabeth (une femme très chic/très classe, vive, pétillante, drôle) je lui envoie une carte postale pour lui souhaiter sa fête... Pas de réponse...
Encore un an se passe... Pas de réponse...
Un beau jour, on en parle, avec ma femme... de ce silence incompréhensible...
Et ma femme me dit " quelque temps après notre passage, alors que nous étions revenus dans les Vosges, Elisabeth me téléphone pour me dire qu'elle n'arrivait plus à retrouver la parka de l'un de ses fils, après notre venue, et j'ai pas su quoi dire tellement j'étais comme deux ronds de frite"...
Franchement, j'aurais pas vu mon fils "embarquer" la parka ! Et puis, si ça avait été le cas, on s'en serait vite aperçus!
Amis comme on était amis dans les Vosges, avec tout ce qu'on a partagé ensemble, cela m' a paru complètement absurde cette histoire de parka ! (Ils avaient eu du monde avant notre passage, et puis, dans leur maison, y'avait beaucoup de bazar hétéroclite un peu partout)...
Plus de vingt ans après, j'y pense encore à cette histoire ! Et ça me fait mal... Une si belle amitié, si franche, si chouette, si heureuse à vivre, et qui paf, du jour au lendemain s'écroule et ne laisse plus aucune trace... Que sont-ils devenus, Elisabeth et Claude ? Que je ne reverrai peut-être jamais ? Et Bunny, il doit être mort depuis ! Qu'il était rigolo, ce Bunny !
Et ce moment des retrouvailles, ce mardi 4 Août 1992, quand on était tous réunis autour de leur table de jardin, devant leur maison... C'était "légendaire"! Un vrai épisode pour un écrivain poète !
C'était comme une piqûre d'héroïne à vive veine, quelque chose de cent fois plus fou que de faire l'amour !
Alors bien des années plus tard, j'ai écrit ce texte, en souvenir... qui se balade sur le Net au milieu ou perdu comme dans un grand vent de confettis d'un horizon à l'autre... Mes confettis...
J'ai "secrètement" espéré que Elisabeth ou Claude tombe sur ce texte par pur hasard... ça me fait comme un gros chagrin de gosse après le départ du petit frère ou de la petite soeur...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8206
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

La parka disparue Vide
MessageSujet: Re: La parka disparue   La parka disparue EmptyLun 23 Sep - 8:00

... Un tout petit détail qui, dans une certaine mesure, "en dit long" :

Ce mardi après midi 4 Août 1992 sur la table de jardin d'Elisabeth et Claude, était posé un paquet de Gitanes... Ils étaient tous les deux fumeurs, mais des fumeurs modérés je précise...
Et je me suis dit en apercevant ce paquet de Gitanes "chouette je vais pouvoir sortir mon paquet de gris et mes feuilles de Job cartonné non gommé!"... (à l'époque le Scaferlati Gris était encore à seulement 3,5% d'agents de saveur et de texture ; et le jour où il est passé à 10%, c'était plus ça et j'ai arrêté le paquet de gris)...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8206
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

La parka disparue Vide
MessageSujet: Re: La parka disparue   La parka disparue EmptyLun 23 Sep - 11:48

... J'ai effectué quelques recherches... j'ai bien trouvé Claude et Elisabeth, toujours en apparence dans leur maison située à Noizay en Indre et Loire près d'Amboise (je me souviens en effet de ce village, Noizay, en 1992)... J'ai cherché dans "Pages Blanches", puis dans "Google", et "google" chose curieuse (et qui m'a "un peu scié") m'a indiqué un Claude +++ (de même nom même orthographe) et même adresse même numéro de tél... inscrit sur... tenez-vous bien... Meetic ! Ainsi d'ailleurs que sur Facebook et sur Google Plus... (mais seules apparaissent sur ces réseaux sociaux, des indications très basiques)...
J'imagine mal mon ancien ami (qui était à l'époque très amoureux de sa femme, et qui formait avec sa femme un "couple idéal" (sa femme d'ailleurs était aussi très amoureuse de lui), et qui, de surcroît était un type "très bien", "ultra bien" dirais-je, de "hautes valeurs morales" et de "grande dimension relationnelle" en particulier avec ses élèves (il était enseignant prof de collège) ... j'imagine mal en effet mon ancien ami, devenu à l'âge de la retraite (il doit bien avoir dans les 65 ans aujourd'hui) inscrit sur Meetic ! (ça m'a vraiment scié!)... (rire) !
Si encore il avait été écrivain et s'il avait exploré toutes les voies du Net en s'inscrivant par exemple (ça s'est vu) sur des sites tels que Meetic ou Badoo... "pour se faire une vitrine accessible à d'éventuels visiteurs ou probables et espérés futurs lecteurs de ses ouvrages!... " Mais, non, il n'était pas écrivain, mais "génial bricoleur dans le bois et l'arrangement de maison"...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8206
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

La parka disparue Vide
MessageSujet: Re: La parka disparue   La parka disparue EmptyLun 23 Sep - 13:01

... Si je découvrais tout à fait par hasard, que Lydia était inscrite sur Meetic, ça me semblerait aussi impossible que Ben Laden sacré prix Nobel de la paix à titre posthume !
Mais je sais bien ce qu'elle va me dire Lydia : "ça risque pas que je sois sur Meetic!"... Et je la crois "dur comme le fer, aussi vrai qu'on a le soleil au dessus de la tête aux équinoxes à l'équateur !" (rire)...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



La parka disparue Vide
MessageSujet: Re: La parka disparue   La parka disparue EmptyLun 23 Sep - 13:07

Quelle histoire quand même ! Se fâcher pour une parka disparue, j'avoue que ça me laisse moi aussi sur le popotin !

Tu as raison, tu ne risques pas de me trouver sur Meetic ou autres sites du même acabit. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8206
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

La parka disparue Vide
MessageSujet: Re: La parka disparue   La parka disparue EmptyMer 25 Sep - 8:10

... J'ai pensé, par la suite, que mes amis auraient pu avoir "eu vent", de par leurs relations avec des amis ou des connaissances dans les Vosges à l'époque, de quelque médisance à notre sujet, et qu'ils auraient pu "mal interpréter" quelque geste ou propos de ma femme ou de moi, qui leur aurait été rapporté...
Mais je n'arrive pas à donner du crédit à cette idée là, du fait même de la relation que nous entretenions avec eux dans ces années 1976 à 1978 à Granges sur Vologne... Nous étions si proches, si attachés aux mêmes valeurs, de même sensibilité culturelle, et somme toute assez intimes...
Comment une femme aussi chic, aussi classe, aussi intelligente, aussi agréable à fréquenter, aussi pleine de gentilles petites attentions, d'un esprit si vif, si éclairé, et en même temps si drôle, si vive, si optimiste et "ne voyant pas le mal"... Comment donc une femme telle que l'était (et doit certainement l'être encore) Elisabeth, a-t-elle pu penser un seul instant que mon fils âgé de 12 ans à l'époque, ou que ma femme ou moi, aurait pu "embarquer ni vu ni connu" la parka, la mettre discrètement dans une valise, un sac, dans le coffre de la voiture ? Comment, oui, comment? Cela me semble "totalement surréaliste" !
... Bien des années plus tard, je me dis qu'il "ne faudrait pas grand chose" pour que cet affreux malentendu, cet affreux et infondé soupçon, soit levé... Mais c'est vrai : il y a l'espace, l'espace immense de toutes ces années écoulées, et, très loin (mais en même temps si proche) le souvenir, le souvenir de ce qui fut, le souvenir de ces "si heureux jours"...
Ma femme, question "oublier et ou pardonner" est disons "plus hard" que moi (on est tous différents) et je la comprends, je ne la comprends que trop... Et c'est la raison pour laquelle je ne vais pas prendre, tenter la moindre "initiative" personnelle pour trouver le moyen de "renouer le contact"...
Ne me reste... Je n'ai finalement toujours eu que ça, dans le fond... que l'écriture... Cette écriture qui le plus souvent, est une forme de prière à "quelque chose ressemblant à Dieu", une sorte de confidence on va dire, me venant du plus profond du coeur de mon réacteur...

... "Un jour tu verras, tu sauras, et le fil sera totalement déroulé..."
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




La parka disparue Vide
MessageSujet: Re: La parka disparue   La parka disparue Empty

Revenir en haut Aller en bas

La parka disparue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -