Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Les Miracles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Les Miracles   Jeu 26 Nov - 17:09

Dans la littérature médiévale, de nombreux miracles sont consacrés à la Vierge.
Le culte de la Vierge a commencé en Orient. Ainsi, le Concile d'Ephèse, en 431, proclame Marie "Mère de Dieu", en réaction contre Nestorius, patriarche de Constantinople, qui ne voyait en elle qu'une personne humaine, la mère du Christ. Ce culte est arrivé en Occident du V° au XI°s et a connu son apogée au temps des cathédrales. La dévotion se voit d'abord dans la liturgie. Concernant les textes, Grégoire de Tours montre déjà, au VI°s, dans son Liber Miraculorum, comprenant six légendes orientales, la ferveur des fidèles pour tout ce qui a pu toucher à la Vierge. Il faut attendre ensuite le XI°s pour lire dans les recueils un nombre important de miracles d'origine occidentale. Au XII°s, apparaissent de grandes compilations où l'on rassemble des miracles d'intérêt général, quelle qu'en soit l'origine. Les premières sont rédigées en Angleterre (notamment avec Guillaume de Malmesbury et son De miraculis beatae Virginis Mariae). Elles se répandent rapidement dans l'Europe entière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Miracles   Jeu 26 Nov - 17:31

Voici un extrait tiré du Gracial d'Adgar ("Edgar"), clerc anglo-normand du XII°s, appelé aussi William (pourquoi faire simple...). Son oeuvre comprend une cinquantaine de miracles.

"De celui qui se tua par l'amonestement dou dyable"

Teisir ne devum ne celer
Ke danz Huges soleit cunter,
Ki de Cluini abés esteit.
D'un sun moine cunter soleit
En l'onur sainte Marie,
Qui al moine fist bel aïe.
Cel frere esteit par nun Gerard dit,
Si cume nus truvom en l'escrit.
Tant cume cil lais hum esteit,
Mut cuveitat en bon endreit
De aler a saint Jame le ber
E par pelerinage iloc urer.

"De celui qui se tua sur le conseil du diable".

Nous ne devons taire ni cacher ce que Dom Hugues, abbé de Cluny, aimait à raconter. Il avait l'habitude de parler d'un de ses moines en l'honneur de Sainte-Marie, qui prêta à celui-ci un beau secours. Ce frère, suivant l'écrit, s'appelait Gérard. Alors qu'il était encore laïque, il désirait fort, à juste titre, se rendre en pélerinage à Saint-Jacques-le-Baron (Saint-Jacques-de-Compostelle) pour y faire ses prières.


Dernière édition par Lydia le Jeu 26 Nov - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Miracles   Jeu 26 Nov - 18:06

Du même auteur:

"De un moigne que Nostre-Dame delivra dou dyable"

Uns moines ert, sulunc l'escrit,
Entre mut moines en abit,
Ki Nostre Dame cher aveit;
Si mustrat ke sis chers esteit.
Avint par malfé, cum espeir,
Ke cil out tant beü un seir
Ke ne se pout de rien aider;
Tant out beü en lur celier.
Veirement ki dunc l'esgardast
A fol, a desvé le jujast.
Ivre s'en eissi del celier,
Par l'encloistre, vers le mostier;
Vers le mostier hasta sun eire.
Diable i vient curant aneire
En la semblance d'un grant tor;
Hisdus ert e neir cum mor
E mult horrible e forment grant.
Envers le moine vint curant,
A ire le volt tresperecier
De ses cornes cel aversier.
Aneire i vint une pucele
De cors e de face mult bele,
Od bloie chevelure amee;
Sur ses espaules ert getee;
E tint un frapail en sa main.
Dist al diable: "Mult ies vein.
A quei viens tu ci travailler
Mun bon moine, mun ami cher?"
Comanda li ke s'en alast,
Ke mais issi nel travaillast.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Miracles   Jeu 26 Nov - 18:20

Traduction:

"D'un moine que Notre-Dame délivra du diable".

Il y avait, selon l'écrit, parmi tous les moines en habit, un homme qui aimait particulièrement Notre-Dame; il montra qu'il en était aussi aimé. Il arriva, un soir, par la faute du démon comme je l'espère, que ce moine avait tant bu dans leur cellier qu'il ne pouvait plus bouger. A le voir, on l'aurait pris pour un fou, un désaxé. Ivre, il sortit du cellier, se dirigeant par le cloître vers l'église; il pressa le pas. Le diable surgit en chargeant sous la forme d'un grand taureau; il était hideux, noir comme un maure, horrible au plus haut point et énorme. Il fonça dans la direction du moine; furieux, l'adversaire voulait le transpercer de ses cornes. Au même instant apparut une jeune fille, très belle de corps et de visage, avec une adorable chevelure blonde, flottant sur les épaules; elle tenait à la main une baguette. S'adressant au diable, elle lui dit: "Tu es bien prétentieux. Pourquoi viens-tu ici tourmenter mon bon moine, mon cher ami?" Elle lui intima l'ordre de partir et de ne jamais plus le tourmenter ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Les Miracles   Jeu 26 Nov - 18:32

Passionnant, Lydia. Si tu as des textes d'époque sur le diable et la magie, je suis intéressé par les références. N'oublions pas que "Gaspard de la Nuit" est le diable.

En ce qui concerne Saint Jacques, la légende dit que c'est au IX°siècle qu'un paysan alla trouver à Iria l'évêque Théodomir pour l'avertir qu'il avait dans son champ un lopin que ses boeufs refusaient de labourer et sur lequel poussaient des fleurs médicinales courant la nuit, sous une étoile très brillante. L'évèque fit effectuer des fouilles et on découvrit un cercueil de marbre contenant le corps de l'apôtre. Une église fut alors construite pour abriter les reliques ; le lieux prit alors de nom de Compostelle ( campus stellae = le champ de l'étoile ).

Une légende identique est à l'origine du pélerinage de Notre Dame d'Etang, évoqué par Aloysius Bertrand, une vierge noire miraculeuse ayant été découverte dans les mêmes circonstances .

La vierge noire est toujours visible en l'église de VELARS SUR OUCHE (21) ; le pélerinage a toujours lieu.

Le Moyen-âge n'est pas si loin ; il explique encore bien des choses.
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Miracles   Jeu 26 Nov - 18:39

J'adore Gaspard de la nuit !!! Je l'ai étudié lorsque j'étais en première, pour le bac de français. Je priais pour y tomber dessus en explication orale. J'ai eu droit à Rimbaud, et juste après, l'examinatrice, intriguée par cet auteur qu'elle ne connaissait point, m'a demandé de plus amples explications. J'en garde vraiment un excellent souvenir.
Pour les textes concernant le diable et la magie, je dois bien avoir ça. Je regarderai et j'en mettrai en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Les Miracles   Jeu 26 Nov - 18:45

J'aime bien ce passage de la première préface de "Gaspard de la Nuit" :
-"Connaissez-vous M. Gaspard de la Nuit ?"
-"Que lui voulez-vous, - à ce garçon là ?"
"Je veux lui rendre un livre qu'il m'a prêté."
-"Un grimoire!"
-"Comment un grimoire ! ....Enseignez-moi, je vous prie, son domicile."
-"Là-bas, où pend ce pied de biche."
-"Mais cette maison....vous m'adressez à Monsieur le curé "
-"C'est que je viens de voir entrer chez lui la grande brune qui blanchit ses aubes et ses rabats."
-"Qu'est-ce que cela signifie ?"
-"Cela signifie que M. Gaspard de la Nuit s'attife quelquesfois en jeune et jolie fille pour tenter de dévots personnages, - témoin son aventure avec Saint-Antoine, mon patron."

Le diable est multiforme.
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Miracles   Jeu 26 Nov - 18:49

Je vais le relire, c'est décidé !!!
Revenir en haut Aller en bas
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Les Miracles   Jeu 26 Nov - 18:53

Ah ! chouette. Alors il faut cliquer sur le lien (sous mes messages) ; c'est le site de l'Association des amis d'Aloysius Bertrand. J'attends la publication des bulletins dans les jours qui viennent. Personnellement, je collectionne les éditions de "GASPARD DE LA NUIT" (je dois en avoir vingt huit) ; me manquera toujours l'édition originale (1842) qui était en vente récemment au prix de 20000 euros, par contre je possède celle de 1868 et les suivantes....bref ! ne pas me lancer sur le sujet, j'en ai pour des heures...
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Miracles   Jeu 26 Nov - 19:01

Comme moi avec le moyen âge, il ne faut pas me lancer !!!
J'avais déjà cliqué sur le lien, il est dans mes onglets ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Les Miracles   Jeu 26 Nov - 19:13

Super ! Vraiment super. Je possède aussi toutes les biographies complètes sur Louis BERTRAND, alors si besoin de renseignements....il n'y a qu'à demander.
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Miracles   Jeu 26 Nov - 20:06

Je n'hésiterai pas ! Merci encore !
Revenir en haut Aller en bas
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Les Miracles   Ven 27 Nov - 7:14

De quelle édition disposes-tu ? moderne ou ancienne ? Parce que le manuscrit original n'a été préempté par la Biblitothèque Nationale qu'en 1992. Les éditions antérieures sont un peu moins sûres.
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Miracles   Ven 27 Nov - 8:24

Il s'agit de l'édition Gallimard de 1980.
Revenir en haut Aller en bas
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Les Miracles   Ven 27 Nov - 11:25

L'édition de Max MILNER, qui était membre de l'association. Elle est bien pratique et agréable à lire. Celle de Jacques BONY, chez Flammarion, est un peu plus complète avec des études sur les papiers, les encres, et établie d'après le ( ou un, on ne sait pas trop ) manuscrit original détenu par la Bibliothèque Nationale depuis 1992. Max MILNER a aussi écrit, entre autres, une "Histoire du Diable dans la littérature française de Cazotte à Baudelaire"..
Bon, ça y est me voilà reparti... Bouquet
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Miracles   Ven 27 Nov - 16:04

Mile21, pour revenir aux miracles (ben oui, quand même, c'est le titre du post !!! Wink ) , et notamment à ceux qui t' intéressent, c'est-à-dire qui parlent du diable et de la magie, il y a un miracle intitulé "D'un marchand qui ne voulait pas renier Notre-Dame pour la puissance du diable". Il fait partie de 13 miracles bourguignons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Miracles   Ven 27 Nov - 16:06

Dans un autre genre, tu as également La légende de Robert le Diable, mais ce n'est pas un miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Miracles   Ven 27 Nov - 17:26

Voici un extrait "D'un marchand qui ne voulait pas renier Notre-Dame pour la puissance du diable".

"D'un merchant qui ne vouloit renier Nostre Dame pour la puissance du deable"

Un deables vint a lui hors,
Qui an sanblance d'omme estoit
Et son giron tot plein portoit
De richeces d'or et d'argent.
Au preudome qu'i vit dolant
Parla et son afaire anquist.
I li conta et ci li dit:
"Renoiez Deu, vesci avoir,
Que tu porras tantot avoir.
- Par foi, fait il, je le reni
Et toz ses sainz avec li,
Martis, virges et confersors."
En son giron li mit ce lors
L'avoir que il ou sien portoit;
Puis li a dit qu'il escouvenoit
Les convenances recorder
Por miox amsanble concorder.
Li deables tot recorda
Et cil a li bien s'acorda
Que Deu et toz sainz relanquist.
Li deables aprés li dit:
"La mere Deu renoiras
Et puis sires de moi seras;
Onques n'ama sainte Marie."
Quant cil l'oï, trestoz fremie.
"Sainte Marie, dit il, dame,
Que feroit don ma lase d'arme?
Ce n'ert ja! Por rien no feroie!
Jamès nul jor ma pais n'auroie!
Ancore bé a avoir pes."
Dit li deables: "Je te les!"
Tantot se fu esvenuiz
Et cil remet toz esbaïz,
Et tot l'avoir qu'il ot et tint
Onques ne sot que il devint.
"A! las ! dit il, tot a perdu!
Bien m'a deables deceü".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Miracles   Ven 27 Nov - 17:38

Traduction:

Un diable vint à lui, sous une apparence humaine, avec en son giron plein d'or et d'argent. Il s'adressa à notre homme, qui s'affligeait, et lui demanda ce qui n'allait pas. Quand l'autre le lui eut raconté, il lui dit: "Renie Dieu, voici des richesses que tu pourras aussitôt avoir."
- "Par ma foi, fit-il, je le renie et tous ses saints avec lui, martyrs, vierges et confesseurs".
Le diable lui mit alors en son giron les richesses qu'il portait, puis il lui déclara qu'il convenait de résumer les termes de l'accord pour mieux s'entendre. Le diable résuma le tout et l'autre accepta de lâcher Dieu et les saints. Le diable lui dit ensuite:" Tu renieras la mère de Dieu et tu seras mon seigneur; je n'ai jamais aimé sainte marie." Et l'autre, en l'entendant, de trembler.
"Sainte Marie, dit-il, dame, que ferait donc ma pauvre âme? Cela ne sera pas ! Je ne le ferai pour rien au monde! Je ne pourrais jamais trouver ma paix! J'aspire encore à celle-ci." Le diable alors: "Je te laisse!" Il disparut aussitôt et celui-ci resta tout ébahi; tout ce discours qu'il lui avait tenu... il ne sut jamais ce qu'il devint.
"Hélas! dit-il, j'ai tout perdu! Le diable m'a bien trompé".
Revenir en haut Aller en bas
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Les Miracles   Ven 27 Nov - 18:35

Oui, très intéressant, merci. Ces treize miracles bourguignons sont-ils en recueil ? Par ailleurs, le sens ne commande-t-il pas : "Tu renieras la mère de Dieu et tu deviendras mon homme", sire étant ici utilisé dans le sens : un pauvre sire = un pauvre homme ?
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Miracles   Ven 27 Nov - 18:48

Tu as raison Mile21. J'ai déjà dû corriger pas mal la traduction et j'ai laissé passer cette erreur. Merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Miracles   Ven 27 Nov - 18:48

Pour les treize miracles, je ne sais pas s'il existe un recueil. J'ai retrouvé celui-ci dans une compilation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Miracles   Ven 27 Nov - 20:14

Mile21, j'ai trouvé pour les treize miracles. Voici la référence:
Treize miracles de Notre-Dame tirés du manuscrit de la BNF 2094. Publications médiévales de l'Université d'Ottawa, 1980.
Revenir en haut Aller en bas
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Les Miracles   Ven 27 Nov - 20:54

Ok, merci. J'ai trouvé sur Abebooks et livre-rare-book : il y a : "les Miracles de Nostre Dame" de Gautier de Coinci ; "les Miracles de Nostre Dame par personnages" en huit volumes (659 euros), et ceux qui peuvent le plus m'intéresser "les Miracles de Nostre Dame" compilés par Jehan MIELOT, secrétaire de Philippe le Bon, Duc de Bourgogne ( au moins 150 euros pour trois études ). Je vais aller faire la manche sur le parvis de cette riche paroisse qui abrite aussi la Vierge Noire miraculeuse.
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Miracles   Sam 28 Nov - 11:14

Oui, je trouve scandaleux les tarifs pratiqués sur ce genre de livres !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Miracles   

Revenir en haut Aller en bas

Les Miracles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LANGUE ET LITTERATURE FRANÇAISE : HISTOIRE & EVOLUTION :: Histoire de la Littérature Au Moyen-Âge -