Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

Dalton Trumbo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65657
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Dalton Trumbo Vide
MessageSujet: Dalton Trumbo   Dalton Trumbo Icon_minitimeJeu 10 Déc - 15:43

9 décembre 1905, Montrose - Colorado (USA) : naissance de James Dalton Trumbo, dit Dalton Trumbo, journalsite, scénariste, romancier & cinéaste.

Il a vingt ans quand il s'inscrit à l'Université de Californie du Sud. Pour payer ses cours, il travaille la nuit en tant qu'aide-boulanger. Après des débuts de journaliste indépendant, il devient rédacteur en chef de la revue "Hollywood Spectator", spécialisée dans la critique de films. En 1934, il est engagé comme lecteur par la Warner Bros. A cette époque, il fait partie de la "Screen Writer's Guild", fortement ancrée à gauche, ce qui lui attire bientôt les foudres de ses patrons, les terribles frères Warner, lesquels le mettent en demeure de renoncer à sa carte ou de prendre la porte. Trumbo choisit la porte.

Pour survivre, il se fait scénariste. En parallèle, il milite activement au sein de nombre d'organisations anti-fascistes et s'inscrit également dans des associations plus spécifiquement américaines, comme le "Comité de Défense des Droits des Noirs."

En 1938, il écrit son roman le plus connu, que lui-même portera à l'écran en 1971 : "Johnny s'en-va-t-en-guerre", réquisitoire à la fois lucide et sobre contre le principe de la guerre. Le roman sort en 1939 et la première édition est très vite épuisée. Dans le même temps, Trumbo compose le scénario de "A Man To Remember" de Garson Karnin, texte qui marque son entrée dans le cercle fermé des très grands scénaristes hollywoodiens.

Désormais très bien payé, Trumbo se voit nominé pour recevoir l'Oscar du meilleur scénariste en 1941, pour le "Kitty Foyle" de Sam Wood. L'année est pour lui essentielle car, après l'invasion allemande de l'URSS, il exige le retour des exemplaires de "Johnny ..." et interdit toute réimpression - il y en avait eu quelques unes depuis la parution initiale. Il va plus loin en expédiant au FBI les lettres de certains de ses correspondants qui lui écrivent pour tenter d'obtenir un exemplaire de son roman. Désormais, pour l'écrivain, ces gens-là sont "de mauvais Américains" qui, de plus, tentent de miner l'effort de guerre allié.

En 1947, la Commission des Activités Anti-Américaines (ou la HUAC selon le sigle anglais), qui a accédé au statut de "commission permanente" depuis l'année précédente, décide de se pencher sur les "déviances" communistes et pro-communistes qui, selon elle, se manifesteraient dans le cinéma américain. (Rappelons que la HUAC n'est en rien une création de Joseph McCarthy, sénateur républicain qui n'apparaîtra sous les feux des projecteurs qu'en 1950, et qu'elle remonte à 1938.)

Plusieurs personnalités de Hollywood, réalisateurs, producteurs et comédiens, sont entendus et sommés de répondre à la fameuse question : "Etes-vous ou avez-vous été membre du Parti communiste américain ?" Trumbo refuse non de répondre mais de se contenter de répondre par "oui" ou par "non", sans développer son point de vue. Comme neuf autres assignés à comparution, qui finiront avec lui sur la liste noire des "Dix de Hollywood", il se retranche derrière le Ier Amendement de la Constitution américaine qui interdit au Congrès de voter une loi restreignant, entre autres, la liberté de parole et de réunion
Condamné pour outrage au Congrès, Trumbo est condamné à onze mois de prison ferme, peine qu'il accomplit en 1950. Puis, ne trouvant plus de travail à Hollywood, il s'exile au Mexique et c'est là qu'il rencontrera Luis Buñuel. Les deux hommes travailleront ensemble sur l'adaptation de "Johnny got his gun."

Pour l'alimentaire, Trumbo décide d'adopter un ou deux pseudonymes et se remet à écrire des scénarios qu'il envoie à des réalisateurs ou à des comédiens amis, lesquels prennent sur eux de les présenter comme rédigés par un parfait inconnu. En 1956, le scenario de "Les Clameurs se sont tues", remportera l'Oscar.


De toutes façons, le pouvoir de la "liste noire" s'affaiblit dès l'année suivante et, en 1960, Trumbo sort de l'ombre. Otto Preminger demande qu'il soit crédité sous son vrai nom du travail accompli sur le scénario d'"Exodus." La "United Artists", qui a toujours eu une tradition libérale - Chaplin fit partie de ses fondateurs - accepte sans sourciller, ce qui incite Kirk Douglas à agir de la même façon mais de manière rétroactive pour la participation de Trumbo au scénario de "Spartacus", mis en scène par Kubrik.

Dalton Trumbo nous a quittés le 10 septembre 1976.

En France, Trumbo est surtout connu pour son oeuvre cinématographique. "Johnny s'en-va-t-en-guerre" est à ce jour le seul de ses romans qui ait été traduit. Il vous faudra donc être anglophone si, attiré par la carrure du personnage et la qualité de ses scénarios, vous avez envie de lire "Eclipse", "Washington Jitters", "The Remarkable Andrew", "Chronicle of a Literal Man" ou encore "The Biggest Thief in the Town."

En tous cas, si vous aimez le cinéma, ne manquez surtout pas de visionner "Johnny got his gun" : c'est un chef-d'oeuvre de pudeur et de noirceur. Dalton Trumbo Chapeau2
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65657
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Dalton Trumbo Vide
MessageSujet: Re: Dalton Trumbo   Dalton Trumbo Icon_minitimeJeu 10 Déc - 15:47

Dalton Trumbo Dalton10

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Sam 9 Déc - 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65657
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Dalton Trumbo Vide
MessageSujet: Re: Dalton Trumbo   Dalton Trumbo Icon_minitimeVen 11 Déc - 9:52

Oh ! je ne pense pas qu'il soit désagréable en privé - sauf, peut-être, lorsqu'il a bu ou touché à autre chose. En tant qu'artiste, d'autre part, sur un plan strictement professionnel, il assure, c'est une vraie bête de scène. J'ajouterai même que, dans certains films, je ne l'ai pas trouvé si mauvais comédien que ça. Bien au contraire ... Il y a un film de Robert Hossein où il jouait le rôle d'un muet - eh ! oui - et où il était extrêmement convaincant.

A une certaine époque - ça date, hein - il avait fait un album inspiré de Shakespeare : quelque chose de tout à fait spécial par rapport à son registre habituel. Ca m'avait plu. Moins sans doute à son public car il n'a pas réitéré l'expérience - et on peut le regretter.

Ceci dit, j'espère tout de même qu'on pourra le retirer bien vite du coma artificiel car cela signifiera qu'il ne souffrira plus autant. Je n'ai pas d'hernie discale mais avec l'âge, le surpoids et l'arthrose innée, ça peut m'arriver et souffrir dans ses os, littéralement, c'est horrible parce que c'est une douleur qui ne vous quitte ni de jour, ni de nuit, sauf si vous prenez de la codéine et de la morphine.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
millie
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Capricorne Tigre
Nombre de messages : 1616
Age : 44
Localisation : montpellier
Emploi : prenant
Loisirs : divers (comme d'été)
Date d'inscription : 09/08/2007

Dalton Trumbo Vide
MessageSujet: Re: Dalton Trumbo   Dalton Trumbo Icon_minitimeSam 12 Déc - 19:41

Masques de Venise a écrit:
En tous cas, si vous aimez le cinéma, ne manquez surtout pas de visionner "Johnny got his gun" : c'est un chef-d'oeuvre de pudeur et de noirceur. Dalton Trumbo Chapeau2

Et le clip de Metallica (lien sur Youtube), pour leur chanson One, inspiré du film, avec des images et des sons du film dans le clip. Un clip et des paroles puissants et qui donnent le frisson...
Le style peut ne pas plaire à tout le monde mais je trouve l'adaptation fort efficace et particulièrement expressive, le style me semble même renforcer cet effet.

Voici les paroles :

One

I can't remember anything
Can't tell if this is true or dream
Deep down inside I feel to scream
This terrible silence stops me

Now that the war is through with me
I'm waking up, I cannot see
That there's not much left of me
Nothing is real but pain now

Hold my breath as I wish for death
Oh please Good, wake me

Back in the womb it's much too real
In pumps life that I must feel
But can't look forward to reveal
Look to the time when I'll live

Fed through the tube that sticks in me
Just like a wartime novelty
Tied to machines that make me be
Cut this life off from me

Hold my breath as I wish for death
Oh please God, wake me

Now the world is gone I'm just one
Oh God help me Hold my breath as I wish for death
Oh please God, help me

Darkness
Imprisoning me
All that I see
Absolute horror
I cannot live
I cannot die
Trapped in myself
Body my holding cell

Landmine
Has taken my sight
Taken my speech
Taken my hearing
Taken my arms
Taken my legs
Taken my soul
Left me with a life in Hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Dalton Trumbo Vide
MessageSujet: Re: Dalton Trumbo   Dalton Trumbo Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Dalton Trumbo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: L'Anniversaire du Jour -