Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

Adelbert de Chamisso.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Mathieu G.
Cuistre en Chef.
Mathieu G.

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 405
Age : 32
Localisation : Pays des Merveilles
Emploi : Etudiant - Auteur
Loisirs : Ceci et cela...
Date d'inscription : 07/08/2005

Adelbert de Chamisso. Vide
MessageSujet: Adelbert de Chamisso.   Adelbert de Chamisso. Icon_minitimeMar 20 Sep - 19:30

Je ne savais pas trop où placer ceci, car si l'auteur est allemand, ce roman-ci, "l'Etrange Histoire de Peter Schlemihl" aura été écrit en français... ce qui n'ira pas parfois sans des fautes plus ou moins graves (comme pour "mourir de besoin" pour "mourir de fin", sic !).

Ainsi donc, cet auteur et botaniste, dont les parents auront fui la Révolution Française, maîtrisant la langue allemande tout comme la langue française, il écrit en 1813 cette nouvelle, considéré comme son oeuvre la plus célèbre et la plus répandue. Ainsi, le personnage éponyme, de petite condition, parvient à vendre son ombre au diable en échange de la bourse de Fortunatus, objet légendaire donnant une richesse illimitée à qui la possède. Seulement voilà, si le marché a l'air très astucieux pour Peter, il s'apercevra que ne pas avoir d'ombre est une plaie sans nom...

Pastiche des grands récits romantiques du genre, la nouvelle se déguste avec une joie formidable, je l'aurai lu d'une traite, sans m'arrêter. Je ne connaissais ni l'auteur, ni l'oeuvre pour ma part, et la découverte a été très intéressante...

Voici un petit extrait:

"On se serait volontiers installé sur le gazon, au flanc de la colline, pour contempler le paysage, si l'on n'avait craint l'humidité du sol. Un des convives déclara que c'eût été une joie divine d'étendre ici des tapis turcs, si l'on en avait eu. On n'avait pas plutôt exprimé ce désir que déjà l'homme à l'habit gris portait la main à sa poche et, avec son air de modestie, d'humilité même, en tirait un riche tapis turc battu d'or. Les domestiques en prirent possession comme si la chose allait de soi, et le déployèrent à l'endroit choisi. La compagnie y prit place sans façons ; quant à moi, stupéfait, je considérai une fois de plus l'homme, la poche, le tapis qui mesurait plus de vingt pieds de long sur dix de large, et je me frottai les yeux, ne sachant que penser de ce sortilège, d'autant que personne ne manifestait le moindre étonnement.(...)" (Chapitre I)
_________________
Indépendance toujours, neutralité jamais

http://blog.bebook.fr/mathieu/index.php/


Dernière édition par le Jeu 22 Sep - 9:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gouxmathieu.over-blog.fr/
rotko
Invité



Adelbert de Chamisso. Vide
MessageSujet: Re: Adelbert de Chamisso.   Adelbert de Chamisso. Icon_minitimeMer 21 Sep - 19:42

L'étrange histoire de Peter Schlemihl est aussi mystérieuse que l'histoire du texte proprement dit.

Quelle interpretation lui donner ? Il semblerait que Chamisso se soit à l'avance moqué de ceux qui veulent donner une interprétation réductrice de son conte. Pour lui, l'ombre nécessite la présence d'un corps lumineux et d'un corps opaque dont il recçoit la lumière. Et il poursuit :

Citation :
" L'ombre représente un solide dont la forme dépend à la fois de celle du corps lumineux, de celle du corps opaque et de la position de celui-ci à l'égard du corps lumineux".
On flaire la plaisanterie.
D'autres ont vu dans ce conte des éléments biographiques du conteur, tels que la patrie perdue, ou selon Thomas Mann "le symbole de la solidité bourgeoise et de l'asservissement des hommes".

Chacun choisira sa lecture ou goûtera le simple plaisir d'un conte fantastique.

Quant au texte lui-même, il semblerait, Mathieu, que tu aies lu une traduction francaise du texte allemand paru à Nuremberg en 1813. Car l'histoire du texte français est curieuse : une "traduction" maladroite due à un Hippolyte Chamissot frère de l'auteur, ou une autre "adaptation", mal identifiée, et une "imitation" publiée en 1828.

La première traduction autorisée par Chamisso est publiée en France en 1838 et ne comporte pas les fautes grossières des parutions précédentes. Elle est retenue par les "classiques d'aujourd'hui" du livre de poche. Quelle est ton édition, Mathieu ?
Revenir en haut Aller en bas
Mathieu G.
Cuistre en Chef.
Mathieu G.

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 405
Age : 32
Localisation : Pays des Merveilles
Emploi : Etudiant - Auteur
Loisirs : Ceci et cela...
Date d'inscription : 07/08/2005

Adelbert de Chamisso. Vide
MessageSujet: Re: Adelbert de Chamisso.   Adelbert de Chamisso. Icon_minitimeJeu 22 Sep - 10:00

Ma collection m'indique qu'il s'agit de la traduction de 1838 par Chamisso et son frère. Et quelques fautes subsistent -dont le "mourir de besoin", dans le premier chapitre...

J'ignore s'il existe une version corrigée encore une fois qui supprime ces maladresses étranges.
_________________
Indépendance toujours, neutralité jamais

http://blog.bebook.fr/mathieu/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gouxmathieu.over-blog.fr/
Contenu sponsorisé




Adelbert de Chamisso. Vide
MessageSujet: Re: Adelbert de Chamisso.   Adelbert de Chamisso. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Adelbert de Chamisso.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: MODESTE PANORAMA DE LA LITTERATURE :: Littérature Française et Francophone -