Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

Robert E. Howard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Robert E. Howard Vide
MessageSujet: Robert E. Howard   Robert E. Howard Icon_minitimeVen 22 Jan - 16:04

22 janvier 1906, Peaster - Texas (USA) : naissance de Robert Ervin Howard, dit Robert E. Howard, nouvelliste & romancier.

Son père était médecin et sa famille déménagea bien souvent, quittant même le Texas pour l'Oklahoma, avant de se stabiliser définitivement à Cross Plains, au coeur de l'Etat de l'Etoile Solitaire.

Robert E. Howard commence à écrire à l'âge de quinze ans mais son premier récit, "Spear & Fang", ne sera publié qu'en juillet 1925, dans la revue "Weird Tales", dont il deviendra très vite l'un des fournisseurs attitrés et qui lui donnera sa première "couverture" dès l'année suivante.

Howard a touché à bien des genres mais ses plus mémorables créations relèvent de la fantasy et de la sorcellerie. De tous les personnages qu'il a imaginés, Conan le Barbare devait atteindre à une célébrité mondiale; Il apparaît pour la première fois dans "The Phoenix on the Sword", en décembre 1932. Mais on citera encore le roi atlante Kull, l'aventurier puritain Solomon Kane et le Picte Bran Mak Morn sans oublier, bien sûr, ses "guerrières", Agnès la Sombre, dame de La Fère, et Sonya de Rogatino, dite Sonya la Rouge, qui inspirera la "Red Sonja" des Marvel Comics.

Ami et correspondant du Solitaire de Providence, Howard a également fait dans l'horreur surnaturelle des incursions remarquées, imposant sa marque personnelle à certains thèmes et créatures issus de l'imaginaire lovecraftien. Ainsi, au fameux "Necronomicon" inventé par Lovecraft lui-même, il a adjoint les "Cultes Innommables" de Friedrich von Juntz, second "canon" du mythe de Chtulhu pour les inconditionnels.

Il a encore écrit des récits d'horreur et de fantasy se déroulant dans le sud et le sud-ouest des Etats-Unis, tels "Pigeons from Hell" et toutes les histoires où intervient le sheriff Kirby Buckner. Il a même tenté la fiction historique avec "Les Portes de l'Empire" où apparaît le personnage de Saladin. Passionné par la boxe, il a brodé des intrigues sur le sujet, avec, comme héros, Sailor Steve Costigan. Le western ne lui a pas non plus échappé avec les aventures de Breckinridge Elkins.

De toutes façons, toutes ses nouvelles formaient à ses yeux un univers complet,
qui débutait avec les pré-incarnations de James Allison, évoluait sous le règne de Kull, s'étendait à Atlantis et au royaume de Lémurie, passait par l'Age de Conan et aboutissait enfin dans l'Histoire moderne.

Sur le plan stylistique, l'écrivain a le verbe coloré et nerveux bien plus que vraiment littéraire. Il cherche à divertir plus qu'à instruire mais il le fait avec une grande sophistication. Il privilégie des mondes où la violence est habituelle et constitue en général la meilleure solution aux problèmes rencontrés, mais il parvient à ne pas choquer le lecteur. L. Sprague de Camp a dit de lui qu'il était "un conteur-né."

Le 11 juin 1936,
vers 8 heures du matin, Robert E. Howard s'installait sur le siège du conducteur de sa voiture et se tirait une balle de .38 dans la tête. Il ne mourut pas tout de suite mais ne devait jamais reprendre connaissance. Il fut déclaré légalement mort à 16 heures, ce même jour. Sa mère, qui était dans le coma depuis déjà quelque temps et vivait ses dernières heures, devait mourir le lendemain. Tous deux furent inhumés le 14 juin et reposent côte à côte, au Greenleaf Cemetery de Brownwood, au Texas.

Au matin de son suicide, Howard avait écrit ces deux lignes :

"All fled—all done, so lift me on the pyre—

The Feast is over, and the lamps expire."*

* : "Tout s'est enfui, tout est fini, portez-moi à mon bûcher funéraire -

La Fête s'achève, et les lampes se meurent." Robert E. Howard Chapeau2
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Ven 22 Jan - 16:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Robert E. Howard Vide
MessageSujet: Re: Robert E. Howard   Robert E. Howard Icon_minitimeVen 22 Jan - 16:07

Robert E. Howard Rehowa10

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Robert E. Howard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: L'Anniversaire du Jour -