Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Joris-Karl Huysmans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 66
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Joris-Karl Huysmans   Lun 28 Juin - 8:22

"Le drageoir aux épices" - extraits -


Rococo japonais


"Ô toi dont l'oeil est noir, les tresses noires, les chairs
blondes, écoute-moi, ô ma folâtre louve !

J'aime tes yeux fantasques, tes yeux qui se retroussent
sur les tempes ; j'aime ta bouche rouge comme une baie
de sorbier, tes joues rondes et jaunes ; j'aime tes pieds tors,
ta gorge roide, tes grands ongles lancéolés, brillants comme
des valves de nacre.

J'aime, ô mignarde louve, ton énervant nonchaloir, ton
sourire alangui, ton attitude indolente, tes gestes mièvres.

J'aime, ô louve câline, les miaulements de ta voix, j'aime
ses tons ululants et rauques, mais j'aime par-dessus tout,
j'aime à en mourir, ton nez, ton petit nez qui s'échappe
des vagues de ta chevelure, comme une rose jaune éclose
dans un feuillage noir."



Déclaration d'amour


"Je sens sourdre dans mon âme une indicible rage, quand
je pense à toi, Ninon. Qu'une fille à qui sa mère a dit : Tu
es jeune, tu es belle, tu es vierge, cela se vend ; que cette
fille se livre à un libertin riche et tombe de degré en degré
aux excès les plus dégradants, je l'excuse ; qu'une fille se
donne par amour à un homme qui, après l'avoir mise
enceinte, l'abandonne comme un lâche qu'il est ; que cette
fille s'étale devant le premier venu pour nourrir son enfant,
celle-là, je la plains ; mais qu'une fille bien élevée, qui est
à même de gagner honnêtement sa vie, se roule, de propos
délibéré, dans toutes les fanges et dans toutes les sanies,
celle-là, je la hais et je la méprise.

Entends-tu, ribaude infâme, je te hais, je te méprise...
et je t'aime."
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Joris-Karl Huysmans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: INTERMEDE ARTISTIQUE, MUSICAL ... SAUPOUDRE DE POESIE :: Le Cercle des Poètes -