Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

La Louve Editions : La Relique (I) - Jean-Louis Marteil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 56248
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: La Louve Editions : La Relique (I) - Jean-Louis Marteil   Sam 25 Sep - 12:07




Extraits
Personnages

Merci à La Louve-Editions qui, en partenariat avec notre forum, a gracieusement permis à quelques uns de nos membres de découvrir cet ouvrage.

Cette "Relique" (en définitive si peu catholique ) fut pour moi une excellente surprise. Mélange de chronique médiévale et de roman picaresque, elle déroule, en un style allègre ponctué de quelques notes de gravité, les aventures de trois moines bénédictins engagés, sur les routes du XIIème siècle, en une quête drolatique mais non exempte de périls.

Après deux premiers chapitres qui, tout en présentant au lecteur le personnage central du livre, Abdon, lui rappellent aussi que le Bas Moyen-Age, surtout au sortir de l'an Mil, représentait une assez rude époque, l'histoire prend son rythme. Abdon, recueilli dans une abbaye alors qu'il n'était qu'un adolescent sans famille, est devenu moine. Probablement le moine le plus maladroit de tout le monastère - encore qu'il trouve un impressionnant rival en la personne de frère Bernard, un jeune et bon géant d'esprit très simple. En surpoids comme on dirait aujourd'hui, gourmand et attiré par d'autres plaisirs que, au fond de lui, il se sait incapable de goûter, Abdon n'en reste pas moins un homme bon et finalement bien plus malin que ne le fait apparaître un examen superficiel.

Exaspéré par les gaffes conjuguées d'Abdon et de Bernard, le prieur décide de les envoyer à la recherche d'une relique, laquelle pourrait, rapportée au monastère, assurer la fortune de celui-ci - et de ses membres. Tel est le prétexte officiel de leur départ, puisqu'il en faut bien un pour éloigner temporairement les deux moines et permettre à leurs frères de savourer ainsi quelques semaines, voire quelques mois de tranquillité. Pour plus de sûreté, l'homme de Dieu adjoint au duo frère Jérôme, un moine intelligent et responsable, et aussi maigre et osseux que les deux autres sont gras et forts. Puis il accorde sa bénédiction aux trois sacrifiés, leur assurant que, s'ils "translatent" l'os de Saint-Vincent du lointain couvent catalan qu'il leur a désigné au profit de la chapelle de leur propre monastère - à l'époque, les vols de reliques d'un monastère à l'autre étaient chose assez courante mais les moines-cambrioleurs étaient censés avoir reçu, par la prière, l'accord préablable du saint avant que ne s'effectuât ce que l'on nommait, par pudeur, la "translation" de ses restes - Dieu, bien loin de les punir pour ce larcin sacrilège, leur assurera le Paradis.

Voilà donc nos trois moines s'acheminant sur les routes du sud de la France, droit vers l'Hispanie, et y accumulant les rencontres - surprenantes, inquiétantes, douteuses, bénéfiques. Aucun d'eux ne se doute que, dans leur dos, le prieur, qui tient tout de même à obtenir sa relique, vient de déléguer, dans le même but, deux autres de leurs frères, réputés pour leur part comme intelligents et particulièrement habiles ...

Je ne vous dirai pas comment tout cela se finit. Sachez seulement que, sur cette route parsemée de bien des chausse-trappes (je vous recommande la curieuse scène fantastique, dans le château aux choucas), Abdon, Jérôme et Bernard se lieront d'une amitié indéfectible et que leur créateur, Jean-Louis Marteil, nous invite à les retrouver dans les deux tomes complémentaires de sa trilogie médiévale, dès "L'Os de Frère Jean" que je m'en vais entamer de ce pas (ou presque) en espérant y trouver autant de joie et de malice que dans "La Relique."
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/


Dernière édition par Masques de Venise le Sam 5 Nov - 10:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Louve Editions : La Relique (I) - Jean-Louis Marteil   Jeu 30 Sep - 18:13


Ceux qui me connaissent savent à quel point je suis dans mon élément avec ce genre de roman. Et c'est justement la raison pour laquelle j'en demande toujours plus à un livre faisant référence au Moyen Âge. Là, j'avoue être comblée car non seulement on voyage dans ma période de prédilection avec justesse et finesse, mais, cerise sur le gâteau, on s'attache très vite aux différents personnages.

J'ai une tendresse particulière pour Abdon, ce pauvre garçon maladroit qui a vu périr tout son village et qui fut recueilli par les moines. Sa gaucherie, ses maladresses le rendent attachant... mais ce n'est pas ce que pense l'Abbé, excédé par le comportement de cette jeune recrue. Il essaie donc de l'écarter en l'envoyant chercher une relique... enfin... voler serait peut-être plus juste... qui pourrait ramener des pèlerins et remplir ainsi les caisses de l'abbaye qui restent désespérément vides. On en profite pour demander à Frère Bernard, gaffeur également, de l'accompagner. Pour les surveiller, leur est adjoint Frère Jérôme, plus intelligent, mais qui, personnellement a eu plutôt tendance à m'exaspérer pendant une bonne partie de l'histoire. Cependant, les bons côtés de la nature humaine reprenant vite leurs droits, on s'aperçoit que le respect d'autrui et l'Amitié avec un grand A sont les maîtres mots de cette aventure. Ils sont la force de nos trois personnages et, finalement, on peut se demander si cette quête de la relique n'est pas une quête de soi.

Ajoutons à ces personnages, à cette philosophie humaniste qui transparaît, le style de Jean-Louis Marteil: l'humour - mais un humour tout en finesse - ponctue le récit ce qui rend la lecture très agréable. La langue est riche, pour notre plus grand plaisir, sans pour autant être pédante.

Vous avez bien compris, je pense, que je me suis régalée à lire ce roman qui appartient à une trilogie. Je vais me jeter sans réserve sur la suite de cette aventure avec L'Os de Frère Jean et Le Vol de l'aigle. Et pour rassurer ceux pour qui le Moyen âge apparaîtrait comme une période sombre et nébuleuse, je précise que ce livre peut être lu par tous. Je suis même persuadée qu'il aidera à défaire les préjugés - nombreux - et les réticences - non moins importantes - et qu'il vous engagera à lire la suite...

Un grand merci à Jean-Louis Marteil pour ce partenariat.
Revenir en haut Aller en bas
Steph



Féminin
Capricorne Chien
Nombre de messages : 6
Age : 46
Localisation : Paris
Emploi : Acheteur
Loisirs : Beaucoup
Date d'inscription : 04/09/2010

MessageSujet: Re: La Louve Editions : La Relique (I) - Jean-Louis Marteil   Dim 10 Oct - 20:44

Pour ma part, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans ce livre. Les personnages me paraissaient à la limite de la caricature, la construction répétitive (les parenthèses animales...), le style artificiellement rabelaisien avec des pointes scabreuses qui m'ont dérangée.

J'ai du prendre sur moi pour poursuivre et aller au-delà de ma réticence première. Et puis, au fur et à mesure que les personnages trouvent leur place et leur sens, l'histoire semble également trouver les siens. La narration se fait plus fluide, les personnages deviennent plus crédibles et même attachants, tout particulièrement frère Jérôme, pour moi le personnage le plus humain de l'histoire, dans tous les sens du terme, depuis sa bonté masquée jusqu'à sa complexité et ses failles.

Quant à l'ironie de la fin, elle a fini de me réconcilier avec le livre.

Je suis curieuse de lire la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com
kerdoncuff



Masculin
Cancer Chèvre
Nombre de messages : 7
Age : 50
Localisation : brest
Emploi : employe
Loisirs : cinéma - BD - Thrillers et toute cette sorte de choses ...
Date d'inscription : 02/04/2010

MessageSujet: Re: La Louve Editions : La Relique (I) - Jean-Louis Marteil   Mar 12 Oct - 17:01

Bien qu'arrivant avec un peu de retard, je tiens à dire tout le plaisir que j'ai pris à lire la trilogie de la Relique.

Les deux premiers chapitres de La Relique m'avaient fait croire que je me trouvais en face d'une sorte d'épopée guerrière. J'ai vu ensuite, avec grand plaisir puisque je n'avais pas demandé à la lire pour me gaver de scènes de bataille, que j'avais tort. Ces passages servent seulement à jeter un premier coup de projecteur sur la personnalité d'Abdon.

Contrairement à la critique précédente, je ne parlerai pas de Rabelais au sujet de ce livre. Je ne trouve pas que ce soit à propos. Rabelais d'ailleurs appartient pour moi (mais peut-être ai-je tort et je n'ai pas le temps de vérifier) à la Renaissance. Or, cette Relique, comme les volumes qui continuent et achèvent son histoire, appartient bien au Moyen-Age.

C'est le fabliau, le conte moyen-âgeux, que l'on retrouve ici, avec ses moines, ses petites gens et, çà et là, ses seigneurs. Les animaux aussi sont présents et nous donnent autant de petits spectacles pleins de fraîcheur.

Les moines, bien sûr, sont mis en valeur puisque le contexte est surtout le leur. Chacun a son caractère qui se précise au fil des pages. C'est une vraie petite comédie humaine qui se déroule dans l'enceinte du couvent. Elle met en jeu des sentiments qui sont loin de nous être étrangers : insatisfaction, sentiment d'insécurité financière, peur du lendemain, cupidité, mesquinerie, impatience et rejet de la différence. Les moines cherchent en fait à se débarrasser de ceux qui leur pèsent, de ceux qui les dérangent. Ce n'est pas très chrétien mais c'est très humain.

Le rire allège tout, et aussi le coeur du lecteur qui se prend de sympathie pour le trio de pélerins. On est heureux de voir nos compères regagner, presque en héros, leur monastère. Mais on souhaite aussi les voir connaître de nouvelles aventures.

(La suite de ma (modeste) criique sur le post de L'Os de Frère Jean.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marine
Littérophage Nota Beniste En Herbe.
Littérophage Nota Beniste En Herbe.


Féminin
Sagittaire Chat
Nombre de messages : 45
Age : 29
Localisation : limoges
Emploi : étudiante
Loisirs : lecture, cinéma, sport
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: La Louve Editions : La Relique (I) - Jean-Louis Marteil   Mar 12 Oct - 21:55

Tout d’abord, un grand merci à La Louve Editions et à Nota Bene (et plus particulièrement à Lydia) pour m’avoir permis ces bons moments de lecture.

Une fois commencée, La Relique a bien vite été dévorée et il en a été de même pour les deux autres tomes. Je n’ai pourtant pas souvenir d’avoir déjà lu de livre sur le Moyen-âge ou même d’avoir été particulièrement intéressée par cette période. Et pourtant je n’ai pas lâché ces livres avant la dernière page, et ce avec le regret de voir l’aventure se terminer.

L’aventure principale se combine avec de nombreux épisodes annexes qui parsèment le récit et qui, sans alourdir la narration, ne font que rajouter au plaisir. Ainsi dès le début du récit, alors qu’on découvre Abdon et la tragédie qu’il vit, on peut suivre en parallèle les péripéties d’une noix.

La bataille permanente du monastère contre les pigeons est, elle aussi, très amusante. Tous les personnages attirent la sympathie ou au moins le sourire même le pourtant peu souriant frère Anselme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Louve Editions : La Relique (I) - Jean-Louis Marteil   Mer 13 Oct - 15:38

Je tiens à préciser tout d'abord que je ne suis pas seule dans cette aventure: Masques de Venise est à remercier également.
Revenir en haut Aller en bas
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 56248
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Louve Editions : La Relique (I) - Jean-Louis Marteil   Mer 13 Oct - 16:09

C'est une idée commune. Lydia assure la "gestion" au niveau des éditeurs contactés et des mises en relation. Je prends la relève quand elle est obligée de s'absenter ou est indisponible. Et je suis toujours partante pour envoyer les relances, parce que j'ai un mauvais fond ...
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
marine
Littérophage Nota Beniste En Herbe.
Littérophage Nota Beniste En Herbe.


Féminin
Sagittaire Chat
Nombre de messages : 45
Age : 29
Localisation : limoges
Emploi : étudiante
Loisirs : lecture, cinéma, sport
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: La Louve Editions : La Relique (I) - Jean-Louis Marteil   Mer 13 Oct - 17:51

Alors un grand merci à Masque de Venise aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Louve Editions : La Relique (I) - Jean-Louis Marteil   Lun 15 Avr - 18:05

Le tome II est ici et le tome III là.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Louve Editions : La Relique (I) - Jean-Louis Marteil   

Revenir en haut Aller en bas

La Louve Editions : La Relique (I) - Jean-Louis Marteil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: Archives :: Les Limbes -