Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

La Louve Editions : Le Vol de l'Aigle (III) - Jean-Louis Marteil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 56248
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: La Louve Editions : Le Vol de l'Aigle (III) - Jean-Louis Marteil   Jeu 30 Sep - 17:02




Extraits
Personnages

Merci à La Louve-Editions qui, en partenariat avec notre forum, a gracieusement permis à quelques uns de nos membres de découvrir cet ouvrage.

Comme le savent tous ceux qui ont lu "La Relique", puis "L'Os de Frère Jean", le prieur de cette abbaye du Rouergue qui compte parmi ses moines Abdon, Bernard et Jérôme, est très friand de miracles. Or voilà que frère Anselme, l'herboriste du couvent, s'en vient lui conter celui dont ils auraient été témoins. En effet, sous leurs yeux ébahis, les trois moines-pèlerins s'en allant à Compostelle, frère Jean, frère Aycart et frère Eléazar, se seraient transfomés en aigles et se seraient envolés vers d'autres cieux, après avoir fait en sorte que l'os miraculeux de Saint Vincent regagnât sa crypte.

L'aigle ! Le symbole de Jean l'Evangéliste, surnommé "l'Aigle de Patmos" ! Et l'un des pèlerins s'appelait "frère Jean" ! ... Saisissez-vous toute l'astuce de la chose et réalisez-vous la fascination qu'elle peut exercer sur notre abbé ? Un miracle, un vrai, à l'abbaye ! Et un miracle dont trois de ses frères auraient eu le privilège insigne !

Justement. Les moines. C'est là que le bât blesse notre abbé - et avec quelle cruauté ... Pourquoi, mais pourquoi le Seigneur, dans Sa bonté infinie, a-t-Il eu l'idée pour le moins farfelue de choisir ces trois-là et non quelque autre frère ? Il est vrai que Son fils est censé avoir dit : "Bienheureux les pauvres d'esprit, etc ..." mais le prieur ne semble pas s'en souvenir. Ayant coincé Abdon, Bernard et Jérôme lors du chapitre des coulpes, ces quelques heures durant lesquelles, chaque semaine, tout le monastère se confesse en public, l'abbé, toujours sadique, les convainc de "dissimulation de miracle" (!!!) et, en pénitence, les expédie une fois de plus sur les routes, afin de ramener les trois aigles-pèlerins.

Sans compter que, une fois de plus, ce départ permettra à ceux qui restent de savourer la paix d'un monastère que ne troubleront plus les gaffes, erreurs et maladresses diverses du trio ... La découverte de cet avantage assombrira d'ailleurs Abdon, désormais persuadé qu'ils n'ont jamais été utiles à la communauté et que celle-ci les laisserait bien à la rue si la chose lui était permise.

Pour pimenter le quotidien de ses voyageurs, l'abbé, sur la suggestion avisée de frère Thomas, l'intendant, leur adjoint l'âne Morel, connu pour son entêtement prodigieux à ne supporter aucune charge et à ne tolérer aucune forme de travaiL

Ce troisième et dernier volume, bien que conservant ses qualités de comique et de finesse, est aussi le plus grave. La scène d'adieux entre Jehan, le Trouvère normand qui sait parler aux ânes (et aux hommes), et les moines, m'a sincèrement attristée. La Vie, c'est vrai, n'est faite que d'arrivées et de séparations après un cheminement commun plus ou moins long, plus ou moins agréable. Mais dans la fiction - surtout quand elle est réussie - on se surprend à espérer que ... Néanmoins, cette scène, pleine de pudeur et et de sensibilité, a ici toute sa place puisque, pour notre trio de moines translateurs malgré eux et le lecteur qui a suivi leurs aventures, apprenant au fil des pages à les connaître et à les apprécier, l'heure est venue aussi de la séparation.

Séparation toute symbolique
car, au pays des Livres, il reste toujours la possibilité de revenir sur ses pas et de tout recommencer, depuis le premier chapitre. Ce que je ferai certainement, un jour ou l'autre. Et dès à présent, à celles et ceux qui hésiteraient encore, après m'avoir lue, à suivre nos moines - et notre âne ! - dans leurs aventures, je ne saurais trop recommander de prendre la route sans plus attendre. Vous en reviendrez un peu plus riches - de joie, de fantaisie, de connaissances aussi - et bizarrement un peu plus sereins.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/


Dernière édition par Masques de Venise le Sam 5 Nov - 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
kerdoncuff



Masculin
Cancer Chèvre
Nombre de messages : 7
Age : 50
Localisation : brest
Emploi : employe
Loisirs : cinéma - BD - Thrillers et toute cette sorte de choses ...
Date d'inscription : 02/04/2010

MessageSujet: Re: La Louve Editions : Le Vol de l'Aigle (III) - Jean-Louis Marteil   Mar 12 Oct - 17:33

La réflexion humaniste de l'auteur atteint ici son zénith. J'aime les animaux et pour moi, l'entrée en scène de cet âne extraordinaire qu'est Morel est un rappel, peut-être pas évident (et beaucoup ne le percevront pas ainsi, il est vrai qu'ils ne perçoivent pas grand chose du domaine sensible), de la fraternité qui doit unir tous les représentants du règne animal.

Comme Abdon et Bernard ou plutôt comme Jérôme, dont il se rapproche plus par l'intelligence et la malice, Morel est différent. Magnifiquement, royalement différent. A certains moments (avec frère Dominique), il est capable de faire étalage d'une méchanceté qui n'a rien à envier à celle des humains. Il serait donc bien injuste de lui refuser d'autres ressemblances, plus nobles, avec notre espèce, sous le prétexte qu'il est un animal, une "bête" comme disent les imbéciles. (Et puis, l'homme est un animal, le plus intelligent d'entre eux, ça se discute, mais sûrement le plus retors et le plus cruel, le seul qui tue pour le plaisir, et ça, ça ne se discute pas.)

Frère à quatre pattes d'Abdon, de Bernard et de Jérôme, Morel, lui aussi, est victime de l'ostracisme des moines. Bon, d'accord, il les fait souvent tourner en bourriques mais est-ce une raison pour souhaiter avec sournoiserie qu'il trouve enfin acquéreur dans ce voyage ? La charité chrétienne, en principe, doit s'appliquer à tous et c'est sur un âne que le Christ choisit de faire son entrée dans Jérusalem.

L'arrivée de Morel donne un nouveau souffle comique à l'épopée des moines du Rouergue. Mais pas question pour Jean-Louis Marteil de renoncer à réfléchir et à nous faire réfléchir à l'être humain, ce qu'il est, ce qu'il devrait être. A l'exemple de tant de troubadours et de chroniqueurs du Moyen-Age, il utilise la vis comica pour faire naître la réflexion et nous aider à avancer un peu plus dans notre connaissance des autres et de nous mêmes.

Sur ce plan, la Trilogie de la Relique est, je l'assure à tous ceux qui viendront me lire, un succès absolu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marine
Littérophage Nota Beniste En Herbe.
Littérophage Nota Beniste En Herbe.


Féminin
Sagittaire Chat
Nombre de messages : 45
Age : 29
Localisation : limoges
Emploi : étudiante
Loisirs : lecture, cinéma, sport
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: La Louve Editions : Le Vol de l'Aigle (III) - Jean-Louis Marteil   Mar 12 Oct - 21:59

Le vol de l’aigle est le dernier tome de la trilogie.
Notre trio y devient un quatuor avec l’apparition de l’âne Morel, à bien des égards tout aussi humain que les trois autres.
La belle amitié de Jérôme et Joan m’a touchée.

On est bien au-delà d’un simple récit de l’activité de trois moines (et d’un âne) dans cet ouvrage et dans la trilogie en général.
C’est la vraie vie de personnes que j’en suis venue à considérer comme mes amis et dont j’ai été triste de voir les aventures s’arrêter.
En feuilletant à nouveau les trois livres au moment d’envoyer ces critiques, je me sens nostalgique, prête à reprendre l’aventure avec eux du début, dès ce soir.

Merci encore de m’avoir permis ces agréables moments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph



Féminin
Capricorne Chien
Nombre de messages : 6
Age : 46
Localisation : Paris
Emploi : Acheteur
Loisirs : Beaucoup
Date d'inscription : 04/09/2010

MessageSujet: Re: La Louve Editions : Le Vol de l'Aigle (III) - Jean-Louis Marteil   Ven 15 Oct - 21:37

Dans ce troisième tome des aventures de nos trois frères, on retrouve bien sûr l'esprit, l'humour et la foi qui marquent les deux premiers livres mais l'ensemble est plus grave, plus sérieux qu'auparavant.

Bien sûr, la base est la même : sous un prétexte quelconque, nos moines sont envoyés à l'aventure dans une quête improbable. Mais cette fois-ci, s'invitent aussi au voyage, la tristesse, la déchirure et la perte. On y perd des êtres chers, on y perd des illusions et, d'une certaine façon, on y perd une forme de foi, mais on y fait aussi des rencontres, celle d'un âne, celle d'un troubadour, celle de la conscience, bonne ou mauvaise et celle de la lucidité qui blesse mais qui rachète. En filigrane, parce que l'ensemble parvient à garder sa légèreté malgré tout, on y fait également des découvertes : le tourisme, l'arbitrage, le classement...

Au bout de ces trois tomes, je garde mon affection à ces moines et ma préférence va toujours à Frère Jérôme, de loin le plus complexe et le plus humain de tous. Je les quitte avec un certain regret mais il y a quand même de grandes chances que je fasse un détour la prochaine fois que mon chemin croise celui d'un âne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Louve Editions : Le Vol de l'Aigle (III) - Jean-Louis Marteil   Sam 6 Nov - 14:18

Voici donc le dernier volume (mince alors, j'en aurais bien lu plus moi !) de cette très agréable trilogie. Nous retrouvons nos trois compères, Abdon, Jérôme et Bernard qui, cette fois, ne sont plus à la recherche d'une relique mais de moines se transformant en aigles. Mensonge proféré par leur abbé supérieur afin de les éloigner de l'abbaye... Nous découvrons vite que si ces trois là n'y sont plus, l'abbaye n'en tourne pas mieux pour autant. C'est ainsi que le Frère Anselme, ayant eu l'idée saugrenue de vouloir planter une croix à tête d'aigle en soudoyant Imbert, le tailleur de pierre, va se retrouver gardien de la relique tout en sortant de temps en temps de la crypte afin de soigner le jardin. Cependant, une blessure à la main l'empêche de faire lui même le travail. On lui attribue donc deux novices pour lui apporter de l'aide. Mais gérer un jardin n'est pas la même chose que gérer des humains. Frère Thomas, quant à lui, n'en finit plus de mourir, au grand dam de ses comparses qui ne font même plus attention à ses toussotements. Tous ou presque sont de corvée de lucubrum, à commencer par Gabriel... Rien ne va plus au pays de la relique.... Quant à nos moines préférés, ils se retrouvent avec un âne, Morel, qui leur fera découvrir qu'il n'est pas aussi bête qu'il en a l'air et que les animaux se révèlent être plus fiables que les humains. Si l'auteur prend cette figure typique dans la littérature antique (l'Âne d'or d'Apulée) ou médiévale, ce n'est sans doute pas une coïncidence: symbole de l'entêtement et de la bêtise, on découvrira vite que ce n'est réellement qu'un cliché, qu'une façade. Les aventures vont se succéder, au rythme des rencontres: Dominique, le moine toujours en train de se plaindre et qui arrivera à faire sortir notre bon Abdon hors de ses gonds ; Joan, le ménestrel atypique... Dans ce troisième tome, au ton légèrement plus grave que les deux autres, tout en étant ponctué de cet humour qui me charme depuis le premier tome, l'être humain se révèle complètement. La réflexion sur l'humanisme arrive à son apogée: n'avons nous pas, en chacun de nous, un peu de Jérome, d'Abdon ou de Bernard ?

Si vous n'avez pas encore acheté cette trilogie, courez vite dans votre librairie la plus proche. Voici, et c'est rare, ce qui mérite d'être souligné, un texte qui vous permet à la fois de passer un très agréable moment et de vous interroger sur vous et sur l'être humain en général.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Louve Editions : Le Vol de l'Aigle (III) - Jean-Louis Marteil   Lun 15 Avr - 18:07

Le tome I est ici et le tome II là.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Louve Editions : Le Vol de l'Aigle (III) - Jean-Louis Marteil   

Revenir en haut Aller en bas

La Louve Editions : Le Vol de l'Aigle (III) - Jean-Louis Marteil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: Archives :: Les Limbes -