Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
ignatius
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Poissons Singe
Nombre de messages : 862
Age : 38
Localisation : avignon
Emploi : instable
Loisirs : thanatopraxie
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Mer 20 Oct - 20:58

Hé oui, c'en est un. J'imagine que certains vont s'offusquer ou bien gloser (n'est ce pas le but d'un forum? de gloser?), mais s'il est un héritier contemporain des surréalistes (ou plutôt symboliste), en même temps qu'un poète Classique, c'est bien Thiéfaine (alors oui il n'a rien écrit de valable depuis plus de 17 ans, mais cela compte t il?...). voici une des plus fortes de ce bonhomme:

Hubert-Félix Thiéfaine Les dingues et les paumés

Les dingues et les paumés jouent avec leurs manies.
Dans leurs chambres blindées, leurs fleurs sont carnivores
Et quand leurs monstres crient trop près de la sortie,
Ils accouchent des scorpions et pleurent des mandragores
Et leurs aéroports se transforment en bunkers,
À quatre heures du matin derrière un téléphone.
Quand leurs voix qui s'appellent se changent en revolvers
Et s'invitent à calter en se gueulant "come on !"

Les dingues et les paumés se cherchent sous la pluie
Et se font boire le sang de leurs visions perdues
Et dans leurs yeux-mescal masquant leur nostalgie.
Ils voient se dérouler la fin d'une inconnue.
Ils voient des rois-fantômes sur des flippers en ruine,
Crachant l'amour-folie de leurs nuits-métropoles.
Ils croient voir venir Dieu ils relisent Hölderlin
Et retombent dans leurs bras glacés de baby-doll.

Les dingues et les paumés se traînent chez les Borgia
Suivis d'un vieil écho jouant du rock 'n' roll
Puis s'enfoncent comme des rats dans leurs banlieues by night,
Essayant d'accrocher un regard à leur khôl
Et lorsque leurs tumbas jouent à guichet fermé,
Ils tournent dans un cachot avec la gueule en moins
Et sont comme les joueurs courant décapités
Ramasser leurs jetons chez les dealers du coin.

Les dingues et les paumés s'arrachent leur placenta
Et se greffent un pavé à la place du cerveau
Puis s'offrent des mygales au bout d'un bazooka
En se faisant danser jusqu'au dernier mambo.
Ce sont des loups frileux au bras d'une autre mort,
Piétinant dans la boue les dernières fleurs du mal.
Ils ont cru s'enivrer des chants de Maldoror
Et maintenant, ils s'écroulent dans leur ombre animale.

Les dingues et les paumés sacrifient Don Quichotte
Sur l'hôtel enfumé de leurs fibres nerveuses
Puis ils disent à leur reine en riant du boycott :
"La solitude n'est plus une maladie honteuse.
Reprends tes walkyries pour tes valseurs maso.
Mon cheval écorché m'appelle au fond d'un bar
Et cet ange qui me gueule : "viens chez moi, mon salaud"
M'invite à faire danser l'aiguille de mon radar."

_________________
In girum imus nocte et consumimur igni

mon blog de poésies, nouvelles, roman et articles humoristiques :
http://digitus-impudicus.over-blog.fr

Webzine gratuit et collectif de nouvelles et poésies :
http://www.cohues.fr/


Dernière édition par ignatius le Dim 13 Mar - 17:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitus-impudicus.over-blog.fr
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Jeu 21 Oct - 4:34

Perso, je ne gloserai pas car ce texte, de mon point de vue, est excellent. Des mots modernes sur de l'alexandrin classique, ça a "une de ces gueules" dirait Léo. Peu importe leur nombre pourvu que chaque vers soit sapé comme une vamp. Bertrand, Baudelaire, Mallarmé, Rimbaud, Valéry, Hérédia, etc...n'ont pas écrit beaucoup de poésies ; le tout pourrait être compilé en un seul recueil ; il tiendrait cependant une place étincelante sur les rayons du soleil noir.


P. S. : le dernier vers de l'avant-dernier couplet est bancal ; "ils" me semble en trop.
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ignatius
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Poissons Singe
Nombre de messages : 862
Age : 38
Localisation : avignon
Emploi : instable
Loisirs : thanatopraxie
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Jeu 21 Oct - 13:26



P. S. : le dernier vers de l'avant-dernier couplet est bancal ; "ils" me semble en trop.[/quote]

Mile, tu me tues parfois.
_________________
In girum imus nocte et consumimur igni

mon blog de poésies, nouvelles, roman et articles humoristiques :
http://digitus-impudicus.over-blog.fr

Webzine gratuit et collectif de nouvelles et poésies :
http://www.cohues.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitus-impudicus.over-blog.fr
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Jeu 21 Oct - 14:15

Mais pourquoi donc ? Tout est en douze syllabes mais ce vers : " Et maintenant, ils s'écroulent dans leur ombre animale" en à plus ; comme "Ils" est déjà dans le vers précédent et est inutile dans celui-ci, je crois que : "Et maintenant s'écroulent dans leur ombre animale" est meilleur. Mais je peux me tromper.

P. S. : "Ils" figure en effet dans les textes que j'ai pu consulter mais ne sont-ce pas des reprises d'après le texte chanté ? En tout cas, moi, à la lecture rythmée, ça ne va pas.


_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com


Dernière édition par mile le Jeu 21 Oct - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ignatius
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Poissons Singe
Nombre de messages : 862
Age : 38
Localisation : avignon
Emploi : instable
Loisirs : thanatopraxie
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Jeu 21 Oct - 14:25

mile a écrit:
Mais pourquoi donc ? Tout est en douze syllabes mais ce vers : " Et maintenant, ils s'écroulent dans leur ombre animale" en à plus ; comme "Ils" est déjà dans le vers précédent et est inutile dans celui-ci, je crois que : "Et maintenant s'écroulent dans leur ombre animale" est meilleur. Mais je peux me tromper.

ne cherche pas l'ironie Mile, il n'y en a aucune. Tu as juste raison, et c'est pour ça que tu me scies.

je sais pas si tu as reçu mon mp, je vais mettre d'autres textes que j'ai fait ce jour et hier, j'aimerai que tu me fasses l'honneur de les scier également, que tu me dises avec tes mots et ton ressenti ce qui me sépare encore de la poésie, que ce soit métrique, sensible ou culinaire... ou autre...
_________________
In girum imus nocte et consumimur igni

mon blog de poésies, nouvelles, roman et articles humoristiques :
http://digitus-impudicus.over-blog.fr

Webzine gratuit et collectif de nouvelles et poésies :
http://www.cohues.fr/


Dernière édition par ignatius le Jeu 21 Oct - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitus-impudicus.over-blog.fr
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Jeu 21 Oct - 17:46

C'est vraiment m'accorder beaucoup trop de crédit. Comme Brassens, je suis allé à l'école empirique. C'est ainsi que j'ai chanté les centaines de vers de "Jocelyn" et de la "Chute d'un ange" de Lamartine en martelant la moquette du talon. Mais il s'agissait de vers classiques ayant un rythme défini. Avec le vers libre, l' écriture et l'approche sont, de mon point de vue, beaucoup plus difficiles. Les contraintes de la métrique et de la rime forment un cadre rassurant tandis que le vers libre exige la recherche du souffle, du rythme propres à chaque poète. La liberté n'est pas facile à apprivoiser.

Quant aux procédés pour traduire sa pensée en poésie, je ne les connais pas. C'est le débat de la première préface de "Gaspard de la Nuit". Le diable lui-même dit ne pas exister. L'art absolu est une chimère insaisissable quand on cherche à le nommer. Il n'existe que par ses manifestations. La vérité n'est pas le bout du chemin mais le chemin même.

Alors, quand on est sur ce chemin, pourquoi devrait-on s'inquiéter de la valeur de son ouvrage ? Ce qui me fait revenir en mémoire la réplique de Leconte de Lisle à son ami Louis Ménard qui se plaignait de ce que ses vers ne soient pas lus ; il lui a dit : " Mais qu'est-ce que ça fait à tes vers ?".


_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ignatius
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Poissons Singe
Nombre de messages : 862
Age : 38
Localisation : avignon
Emploi : instable
Loisirs : thanatopraxie
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Jeu 21 Oct - 17:54

Entièrement d'accord sur l'intérêt des rythmiques et métriques anciennes, c'est d'ailleurs très bien dit par Houellebcq dans "Rester vivant".
Sinon je ne cherche aucun jugement de valeur, me serais-je si mal exprimé?

enfin, disons que ta réponse est de bonne guerre. Elle me rappelle un peu -mais de loin quand même- certaines discussions entre peintres.

Ps: quant au "Gaspard de la nuit", tu me décides à le découvrir.
_________________
In girum imus nocte et consumimur igni

mon blog de poésies, nouvelles, roman et articles humoristiques :
http://digitus-impudicus.over-blog.fr

Webzine gratuit et collectif de nouvelles et poésies :
http://www.cohues.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitus-impudicus.over-blog.fr
ignatius
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Poissons Singe
Nombre de messages : 862
Age : 38
Localisation : avignon
Emploi : instable
Loisirs : thanatopraxie
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Jeu 21 Oct - 18:16

Bon, allez, je mets aussi Alligator 427 parce que bon, le nucléaire c'est bon, frais mais bon (mais frais...)

Alligators 427

Aux ailes de cachemire safran,
Je grille ma dernière cigarette.
Je vous attends.
Sur cette autoroute hystérique
Qui nous conduit chez les mutants,
J'ai troqué mon cœur contre une trique.
Je vous attends.
Je sais que vous avez la beauté destructive
Et le sourire vainqueur jusqu'au dernier soupir.
Je sais que vos mâchoires distillent l'agonie.
Moi je vous dis : "bravo" et "vive la mort !"

Alligators 427
À la queue de zinc et de sang,
Je m'tape une petite reniflette.
Je vous attends.
Dans cet étrange carnaval
On a vendu l'homo sapiens
Pour racheter du Neandertal.
Je vous attends.
Et les manufactures ont beau se recycler,
Y aura jamais assez de morphine pour tout le monde,
Surtout qu'à ce qu'on dit, vous aimez faire durer.
Moi je vous dis : "bravo" et "vive la mort !"

Alligators 427
Aux longs regards phosphorescents,
Je mouche mon nez, remonte mes chaussettes.
Je vous attends.
Et je bloque mes lendemains.
Je sais que les mouches s'apprêtent,
Autour des tables du festin.
Je vous attends.
Et j'attends que se dressent vos prochains charniers.
J'ai raté l'autre guerre pour la photographie.
J'espère que vos macchabées seront bien faisandés.
Moi je vous dis : "bravo" et "vive la mort !"

Alligators 427
Aux crocs venimeux et gluants,
Je donne un coup de brosse à mon squelette.
Je vous attends.
L'idiot du village fait la queue
Et tend sa carte d'adhérent
Pour prendre place dans le grand feu.
Je vous attends.
J'entends siffler le vent au-dessus des calvaires
Et je vois les vampires sortir de leurs cercueils
Pour venir saluer les anges nucléaires.
Moi je vous dis : "bravo" et "vive la mort !"

Alligators 427
Aux griffes d'or et de diamant,
Je sais que la ciguë est prête.
Je vous attends.
Je sais que dans votre alchimie,
L'atome ça vaut des travellers chèques
Et ça suffit comme alibi.
Je vous attends.
A l'ombre de vos centrales, je crache mon cancer.
Je cherche un nouveau nom pour ma métamorphose.
Je sais que mes enfants s'appelleront vers de terre.
Moi je vous dis : "bravo" et "vive la mort !"

Alligators 427
Au cerveau de jaspe et d'argent,
Il est temps de sonner la fête.
Je vous attends.
Vous avez le goût du grand art
Et sur mon compteur électrique,
J'ai le portrait du prince-ringard.
Je vous attends.
Je sais que, désormais, vivre est un calembour.
La mort est devenue un état permanent.
Le monde est aux fantômes, aux hyènes et aux vautours.
Moi je vous dis : "bravo" et "vive la mort !"
_________________
In girum imus nocte et consumimur igni

mon blog de poésies, nouvelles, roman et articles humoristiques :
http://digitus-impudicus.over-blog.fr

Webzine gratuit et collectif de nouvelles et poésies :
http://www.cohues.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitus-impudicus.over-blog.fr
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Jeu 21 Oct - 18:54

Ah ! là, j'aime assez. Il y a des vers et des retours intéressants.

Je ferais :

A l'ombre de vos centrales / je crache mon cancer
Je cherche un nouveau nom / pour ma métamorphose
Je sais que mes enfants / s'appell'ront vers de terre
Moi, je vous dis : "bravo"/ et "viva la muerte".


Je sais que désormais :/ vivre est un calembour
La mort est devenue / un état permanent
Le monde est aux fantômes / aux hyènes et aux vautours
Moi, je vous dis: "Bravo" / et "viva la muerte".
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Jeu 21 Oct - 19:00

Et j'attends que se dressent / vos tout prochains charniers
J'ai raté l'autre guerre / pour la photographie
J'espère que vos macchabs / seront bien faisandés
Moi, je vous dis :"Bravo" / et "viva la muerte".
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ignatius
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Poissons Singe
Nombre de messages : 862
Age : 38
Localisation : avignon
Emploi : instable
Loisirs : thanatopraxie
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Jeu 21 Oct - 19:07

mais mais mais??!! Serait-ce à dire que tu ne les as jamais entendues ces chansons? Cours vite les lancer sur you tube ou autre (quoique les versions concerts ne soient pas les meilleures...)
si tu ne connaissais pas, je suis heureux de les avoir portées à ton oreille. Ecoute les, sans blague, il a une atroce façon de chanter, mais tu verras que cette rythmique est bien celle que tu imagines... Il est fort ce Mile. lol

J'en mettrai une ou deux autres alors, sûrement de l'album "Alambic sortie sud"

ps: tu as vu l'Affaire Rimbaud que j'ai mis sur le fil Rimbaud? Ce texte me fait pleurer.
_________________
In girum imus nocte et consumimur igni

mon blog de poésies, nouvelles, roman et articles humoristiques :
http://digitus-impudicus.over-blog.fr

Webzine gratuit et collectif de nouvelles et poésies :
http://www.cohues.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitus-impudicus.over-blog.fr
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Jeu 21 Oct - 19:13

Ah ! ben, non ; je ne connais pas ces chansons. J'écoute principalement Chopin, Ravel, Rachmaninov, Léo Ferré et Brassens. Alors ce qui a moins de vingt ans : connais pas du tout.
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ignatius
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Poissons Singe
Nombre de messages : 862
Age : 38
Localisation : avignon
Emploi : instable
Loisirs : thanatopraxie
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Jeu 21 Oct - 19:27

Ben moi aussi Mile, tout ce que tu viens de citer, et en ce moment beaucoup de Satie, la gnossienne numéro 1 me confond totalement. Sinnerman aussi de nina Simone, mais là on s'éloigne un peu du débat.

si tu n'as jamais entendu l'album "Veuillez rendre l'âme" de Noir Désir, il faut alors que je fasse un fil sur cet immense poète qu'est leur parolier assassin. Allez, j'y cours.
_________________
In girum imus nocte et consumimur igni

mon blog de poésies, nouvelles, roman et articles humoristiques :
http://digitus-impudicus.over-blog.fr

Webzine gratuit et collectif de nouvelles et poésies :
http://www.cohues.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitus-impudicus.over-blog.fr
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Jeu 21 Oct - 19:33

"Gnossiennes" et "Gymnopédies" : oui ; "Noir Désir" : connais pas.
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ignatius
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Poissons Singe
Nombre de messages : 862
Age : 38
Localisation : avignon
Emploi : instable
Loisirs : thanatopraxie
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Jeu 21 Oct - 19:37

tu vas connaitre alors. Son écriture est moins Classique que celle de Thiéfaine, mais elle supporte la lecture sans leur musique (Ferré râlerait là, non? rire), ce qui doit être une preuve que ce n'est pas "que" de la chanson...
_________________
In girum imus nocte et consumimur igni

mon blog de poésies, nouvelles, roman et articles humoristiques :
http://digitus-impudicus.over-blog.fr

Webzine gratuit et collectif de nouvelles et poésies :
http://www.cohues.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitus-impudicus.over-blog.fr
ignatius
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Poissons Singe
Nombre de messages : 862
Age : 38
Localisation : avignon
Emploi : instable
Loisirs : thanatopraxie
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Jeu 21 Oct - 19:39

Allez, une dernière pour aujourd'hui

Chambre 2023

J'étais Caïn junior le fils de Belzébuth
Chevauchant dans la nuit mes dragons écarlates
Et m'arrêtant souvent chez les succubes en rut
J'y buvais le venin dans le creux de leur chatte
Et les ptérodactyles me jouaient du trombone
Au quatorzième sous-sol quarante-deuxième couloir
Où les anges déchus sous un ciel de carbone
Aux heures crépusculaires sodomisent les miroirs
Allez roule roule lady
Roule en moi

Et les filles des banshees m'entraînaient dans la brume
Et me faisaient ramper devant la lune noire
Enivré de pollen et de parfums-bitume
J'ai vu ta dépanneuse garée sur mon trottoir
Et depuis je suis là moi le cradingue amant
Soufflant dans mon pipeau la chanson d'Eurydice
Mais méfie-toi miquette je joue contre le vent
Pour mieux te polluer avec mes immondices
Allez roule roule lady dévaste-moi
Allez roule roule lady nullifie-moi
Allez roule roule lady engloutis-moi

Les néons du drugstore flirtent avec les abîmes
De cette chambre enfumée où brûle ma Norma Jean
Cholest'n' rock'n'roll pour deux cinglés sublimes
Dans le chaud maelström de l'érotico-stream
_________________
In girum imus nocte et consumimur igni

mon blog de poésies, nouvelles, roman et articles humoristiques :
http://digitus-impudicus.over-blog.fr

Webzine gratuit et collectif de nouvelles et poésies :
http://www.cohues.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitus-impudicus.over-blog.fr
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Jeu 21 Oct - 19:45

Allez ! un p'tit verre de venin de succube pour la soirée ; ça peut pas faire de mal.
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ignatius
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Poissons Singe
Nombre de messages : 862
Age : 38
Localisation : avignon
Emploi : instable
Loisirs : thanatopraxie
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Jeu 21 Oct - 19:51

excellent, je viens de m'ouvrir un petit rosé sans prétention, à l'instant même! (ça existe le rosé prétentieux?)
à ta santé et à celle de tous les torturés
_________________
In girum imus nocte et consumimur igni

mon blog de poésies, nouvelles, roman et articles humoristiques :
http://digitus-impudicus.over-blog.fr

Webzine gratuit et collectif de nouvelles et poésies :
http://www.cohues.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitus-impudicus.over-blog.fr
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Ven 22 Oct - 8:35

ignatius a écrit:
Et m'arrêtant souvent chez les succubes en rut
J'y buvais le venin dans le creux de leur chatte

Peu importe la coupe pourvu qu'on ait l'ivresse
Encore qu'en l'occurrence elle soit appétissante.

Glisser sur le corail du bouton de tendresse
Pour féconder le suc d'une amour puissante
Voici de l'ambition pour celui qui infuse
D'avoir un jour peut-être à engrosser la muse.



_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ignatius
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Poissons Singe
Nombre de messages : 862
Age : 38
Localisation : avignon
Emploi : instable
Loisirs : thanatopraxie
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Ven 22 Oct - 13:55

yeahhhhh, fantasmons sur le creux floride des succubes en liquéfaction... humm

ça me plait ça Mile, ce glissement ambitieux d'érubescentes infusions...

Licence poétique l'amour féminin dès le singulier? ou une forme que j'ignore? (j'ai une passion pour les mots qui se transexualisent -sic- en changeant de nombre)
_________________
In girum imus nocte et consumimur igni

mon blog de poésies, nouvelles, roman et articles humoristiques :
http://digitus-impudicus.over-blog.fr

Webzine gratuit et collectif de nouvelles et poésies :
http://www.cohues.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitus-impudicus.over-blog.fr
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Ven 22 Oct - 16:03

Non, il ne s'agit pas d'une licence poétique, on peut dire l'un ou l'autre :

" J'aime encore ma défaite,
Qui fait le beau succès d'une amour si parfaite"

Corneille

"Et qui sait si déjà quelque bouche infidèle
Ne l'a point averti de votre amour nouvelle "

Racine
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
kako
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 1275
Age : 54
Localisation : bretagne
Emploi : papa au foyer/ouvrier serriste
Loisirs : spectateur épicurien
Date d'inscription : 14/11/2009

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Ven 22 Oct - 16:46

Visiblement, une licence tout court.
_________________
http://kakoworld.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kakoworld.over-blog.com/
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Ven 22 Oct - 16:53


_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Hayleen
Littérophage Nota Beniste En Herbe.
Littérophage Nota Beniste En Herbe.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Localisation : Dans l'intemporel psychédélique.
Loisirs : L'expression artistique. Que ce soit dans la contemplation ou dans (l'illusion de) la création.
Date d'inscription : 12/04/2013

MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   Mar 16 Avr - 23:48

Parce que malgré ce qui a été dit, HFT a bel et bien écrit une prose "valable" (et même plusieurs) depuis 17 ans. (Sourire) Bon OK, les répétitions finales de chaque couplet sont un peu redondantes à lire, beaucoup moins à entendre.


Petit matin 4.10 Heure d'été

Le temps passe si lentement
Et je me sens si fatigué
Le silence des morts est violent
Quand il m'arrache à mes pensées
Je rêve de ses ténèbres froides
Electriques & majestueuses
Où les dandys se tiennent roides
Loin de leurs pulsions périlleuses
Je rêve tellement d'avoir été
Que je vais finir par tomber

Dans cette foire aux âmes brisées
Où le vieux drame humain se joue
La folie m'a toujours sauvé
Et m'a empêché d'être fou
Je me regarde au fond des yeux
Dans le miroir des souvenirs
Si partir c'est mourir un peu
J'ai passé ma vie à ... partir
Je rêve tellement d'avoir été
Que je vais finir par tomber

Mes yeux gris reflètent un hiver
Qui paralyse les coeurs meurtris
Mon regard vient de l'ère glaciaire
Mon esprit est une fleur flétrie
Je n'ai plus rien à exposer
Dans la galerie des sentiments
Je laisse ma place aux nouveaux-nés
Sur le marché des morts-vivants
Je rêve tellement d'avoir été
Que je vais finir par tomber

Je fixe un océan pervers
Peuplé de pieuvres & de murènes
Tandis que mon vaisseau se perd
Dans les brouillards d'un happy-end
Inutile de graver mon nom
Sur la liste des disparus
J'ai broyé mon propre horizon
Et retourne à mon inconnu
Je rêve tellement d'avoir été
Que je vais finir par tomber

Déjà je m'avance en bavant
Dans les vapeurs d'un vague espoir
L'heure avant l'aube du jour suivant
Est toujours si cruellement noire
Dans le jardin d'Eden désert
Les étoiles n'ont plus de discours
Et j'hésite entre un revolver
Un speedball ou un whisky sour
Je rêve tellement d'avoir été
Que je vais finir par tomber.
_________________
~ Hayleen ~

"Je me crois en enfer, donc j'y suis. C'est l'exécution du catéchisme. Je suis esclave de mon baptême. Parents vous avez fait mon malheur et vous avez fait le vôtre.
Pauvre innocent ! – L'enfer ne peut attaquer les païens. C'est la vie encore ! Plus tard, les délices de la damnation seront plus profondes.
Un crime, vite, que je tombe au néant, de par la loi humaine."
[Arthur Rimbaud - Une saison en enfer]
Métaphores Bluesymentales
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metaphores-bluesymentales.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.   

Revenir en haut Aller en bas

Hubert Felix thiéfaine dans l'aréopage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: INTERMEDE ARTISTIQUE, MUSICAL ... SAUPOUDRE DE POESIE :: Le Cercle des Poètes -