Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

inscription de Cantat.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
ignatius
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Poissons Singe
Nombre de messages : 862
Age : 38
Localisation : avignon
Emploi : instable
Loisirs : thanatopraxie
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: inscription de Cantat.   Jeu 21 Oct - 19:35

Sans un mot de ma part, car Cantat se défend tout seul quand il ne tue personne...

Le fleuve


Quand la nuit s'étend, elle se laisse tomber au hasard
Elle enveloppe et elle sape les carcasses atroces
Et si tu peux te perdre du côté du fleuve
Il te calmera jusqu'à ce que tu ne puisses plus respirer

Comme elle est belle la ville et ses lumières seulement pour les fous
Celui qui veut, il la découpe en tableaux
Là c'est l'heure ou le silence balance sur les eaux du fleuve
Le rythme des horloges qui pourrissent

Y'a là-bas cette fille qui enfle son souffle et ses jupes
Ouvertes comme des corolles en suspens
Plus elle danse, plus elle flambe, plus il l'aime, lui, comme il sent
Que no se puede, la Vida no vale Nada.

_________________________________________________

What I need


What I need is so much, what I need is over
Even when I sleep I just walk on the border

What I need too much is days
What I need too much is nights
What I need is lost in the lights

As long as I'm not satisfied, I try
But I don't even know what I try
What I need is not so simple
What I need is incredible
What I need is so much trouble

Where are you ? Sister, won't you appear ?
Sister, sister, sister, won't you appear ?
I give you all my love, give you all my soul again

What I need is never found
What I need is never done
What I need is ever wasted

What I need is so much, what I need is over
Even when I sleep I just walk on the border

What I need too much is days
What I need too much is nights
What I need is lost...

But sometimes I love you all
I'm so glad to live in this world
All your voices are gold
All your ideas come from God !
What I need is over.

_____________________________________________

Apprends à dormir


Il se passe des heures ici
Sans que rien ne troue l'ennui
Comme le temps qui coule essaie
De nous assassiner

A genoux sous la lune
Ou quand le soleil enclume
Comment se retendent les nerfs
Des révolutionnaires ?

Et comme les illusions croulent
Je pouvais pleurer tout mon soul
Attendons seulement le soir
Personne ne peut nous voir

Apprends à dormir
Glisse lentement
Sans réfléchir
Mais n'me demande pas comment

Oh, ton âme est lasse
Elle a du trop revoir hélas...
Les mêmes choses et les mêmes gens
Et toujours comme avant

Ici quelque part en France
En attendant l'écheance
Certains n'eprouvent ni fierté
Ni honte à être nés

Apprends à dormir
Glisse lentement
Sans réfléchir
Mais n'me demande pas comment.

(à mon sens l'avant dernière strophe n'est pas du même acabit, mais passons; NdI)

________________________________________________

Les écorchés


Emmène-moi danser
Dans les dessous
Des villes en folie
Puisqu'il y a dans ces
Endroits autant de songes
Que quand on dort
Et on n'dort pas
Alors autant se tordre
Ici et là
Et se rejoindre en bas
Puisqu'on se lasse de tout
Pourquoi nous entrelaçons-nous ?
Pour les écorchés vifs
On en a des sévices
Allez enfouis-moi
Passe-moi par dessus tous les bords
Mais reste encore
Un peu après
Que même la fin soit terminée
Moi j'ai pas allumé la mèche
C'est Lautréamont
Qui me presse
Dans les déserts
Là ou il prêche
Ou devant rien
On donne la messe
Pour les écorchés
Serre-moi encore
Étouffe-moi si tu peux
Toi qui sais ou
Après une subtile esquisse
On a enfoncé les vis...
Nous les écorchés vifs
On en a des sévices.
Oh mais non rien de grave
Y'a nos hématomes crochus qui nous
Sauvent
Et tous nos points communs
Dans les dents
Et nos lambeaux de peau
Qu'on retrouve ça et là
Dans tous les coins
Ne cesse pas de trembler
C'est comme ça que je te reconnais
Même s'il vaut beaucoup mieux pour toi
Que tu trembles un peu moins que moi.
Emmene-moi, emmene-moi
On doit pouvoir
Se rendre écarlates
Et même
Si on précipite
On devrait voir
White light white heat
Allez enfouis-moi
Passe-moi par dessus tous les bords
Encore un effort
On sera de nouveau
Calmes et tranquilles
Calmes et tranquilles
Serre-moi encore
Serre-moi encore
Etouffe-moi si tu peux...
Serre-moi encore
Nous les écorchés vifs
On en a des sévices
Les écorchés vifs
On les sent les vis

___________________________________________________
Joey I


Joey est affalé, tournant les mouches
Le souffle du soir aime comme il tord la bouche
Il y a trois déserts a traverser encore
Et une pendaison à réussir d'abord
Quelle étrange pensée à ... Joey
Tu dormais Joey ou étais-tu éveillé
Penses-tu quitter la vie sans t'en aller
Si ton corps se balance, verras-tu plus loin
Ou est-ce de la transe, dont tu as besoin ?
Quelle étrange pensée a ... Joey

Assassiner son frère
Envahir l'Asie
Sauver la race humaine
Servir un mezcal
Oh oublier son nom ... Joey
Joey a traversé tous les souterrains
Les nymphes et la folie glissées sous ses reins
Va-t'il revenir là dans le corps d'un chat
Serait-ce pour ce soir ou serait-ce pour une autre
Serait-ce pour ce soir ou serait-ce pour une autre fois ?
_____________________________________________________

Joey II


On l'a vu dans la poussière
Avec les chats des cimetières
Glissant entre les fissures
Frôlant les tombes et leurs murs

Dans la chaleur de l'été
Les os des hommes pourrissaient
Joey ce soir ne dérange
Que les démons et les anges
_______________________________________________________

The wound


Hello sneaking man
You want to fix my mind
But I don't care for you
Your smile and the other lies

You were crawling around my bed
Sure I was afraid
Lord could you see my blood
And could you hear my prayer
Ooh let them burn
Ooh let them burn
Lost in your coldness
I couldn't know the rest
when the fear is a jaw
Have you ever been drawned ?
Oh yes I'm falling
I always fall down
Ooh let them burn
I know you never doubt
But the day will come I hope
You gonna get the rope
You gonna have the snake around your sweet neck...
Lying in a place for nobody else
Words won't pass your mouth
I'm gonna bury your sufficiency
Deep in my own south
Well, I've tried to be patient
Oh Lord my prayer can't
I can't hear you any more
You're nothing more and more

Ooh let them burn
Ooh let them burn

Can't you feel the wound ?
And did you see the bounds
Have you ever heard a big breath ?
Hurricanes of skin
Torrents of frailness
Can't you feel the wound ?

An indian fury
An indian Riot

I feel the wound that's all
I feel the wound that's all.

_________________________________

(Et une dernière, du dernier album, ma préférée de celui ci:)

Bouquet de nerfs

Journée de la pleine lune
Au sommet de la dune
A caresser de loin ton chien

T'oublies or not t'oublies
Les ombres d'opalines
au rendez-vous suivant, j'attends
Au fond d'une autre limousine
Qui ne vaut pas plus cher
Que ce bouquet de nerfs

A frôler la calanche
Les étendues salines
A perte de vue on s'imagine en Chine

Trompe la mort et tais-toi
Trois petits tours et puis s'en va
J'opère tes amygdales
Labyrinthiques, que dalle
Ne m'est plus rien égal
Je sais je n'ai offert que des bouquets de nerfs


Rubis de Sade et jade, déjà je dis non
Diamant, c'est éternel
Des fleurs, des bouts du ciel immense

La liste des parfums capiteux
Capitalistes c'est bien bien
Mais olfacultatif
Liste en boule, au panier
Finalement j'ai offert quelques bouquets de nerfs

Agendas donnez-moi
De vos dates à damner
Tous les bouddhas du monde
Et la Guadalupe

S'il arrive qu'un anglais
Vienne me visiter
Dans la métempsychose
Je saurai recevoir je peux lui en faire voir de la sérénité
Et même lui laisser un certain goût de fer
Et ce bouquet de nerfs

_________________
In girum imus nocte et consumimur igni

mon blog de poésies, nouvelles, roman et articles humoristiques :
http://digitus-impudicus.over-blog.fr

Webzine gratuit et collectif de nouvelles et poésies :
http://www.cohues.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitus-impudicus.over-blog.fr

inscription de Cantat.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: INTERMEDE ARTISTIQUE, MUSICAL ... SAUPOUDRE DE POESIE :: Le Cercle des Poètes -