Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

Flora Tristan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
mile

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

Flora Tristan Vide
MessageSujet: Flora Tristan   Flora Tristan Icon_minitimeDim 31 Oct - 7:02

L'histoire de Flora Tristan (7 avril 1803 à Paris - 14 novembre 1844 à Bordeaux ) est celle d'une paria devenue femme-messie par la grâce d'une volonté tout entière tendue vers la réalisation d'un idéal social fait de Justice et de Fraternité. Fille d'un aristocrate d'origine péruvienne ( don Mariano Tristan Y Moscoso - proche de Simon Bolivar ) et d'une fille de petits bourgeois français émigrés ( Anne Laisnay ), elle aura cependant une enfance misérable (son père, décédé le 14 juin 1807, n'ayant pas fait valider légalement un simple engagement religieux). Mariée le 3 février 1821 à André, François Chazal, graveur de son état, elle ne sera pas heureuse malgré la naissance de trois enfants dont deux fils . Le divorce étant à cette époque interdit, s'ensuivra une guerre conjugale terminée par la condamnation de Chazal à vingt ans de travaux forcés pour tentative de meurtre ( Flora Tristan sera grièvement blessée d'une balle dans le dos). Entre-temps, ayant repris une liberté de fait ( puis séparée de corps ), elle se sera rendue seule au Pérou afin de faire valoir ses droits à l'héritage de son père. Quoique bien reçue, elle n'obtiendra de son oncle qu'une pension versée à titre gracieux. De retour en France, elle fera le compte rendu de son voyage dans "Les pérégrinations d'une paria". Devenue femme de lettres, elle ira à Londres en étudier les bas-fonds. Elle en tirera "Promenades dans Londres", ouvrage qui marquera le début de son combat pour la condition ouvrière. Des souscriptions permettront la publication d'un dernier opuscule " Union ouvrière" dont elle développera les thèmes lors d'un Tour de France (calqué sur celui des compagnons ) qui la ménera à Bordeaux où elle décédera de la fièvre tiphoïde.

Flora Tristan était proche de Marceline Desbordes-Valmore ( dont la fille Ondine était l'amie intime d'Aline Chazal-Tristan ) et de Pauline Roland ( sujet du poème éponyme de Victor Hugo ). George Sand ne l'appréciait pas mais sera conquise par sa fille. Aline Chazal épousera le 15 juin 1846 le nommé Clovis Gauguin, père de Paul, lequel pourra dire à juste titre : "Ma grand-mère était une drôle de bonne femme".

Je ne peux que le suivre dans cette appréciation : c'était une drôle de bonne femme (un peu oubliée des manuels d'Histoire) qui, au même titre qu'Olympe de Gouges, Pauline Roland, George Sand, Louise Michel, Simone Weil, et d'autres ont lutté contre les pesanteurs sociales, les préjugés sexistes, contre vents et marées pour dire ce qu'elles avaient à dire et faire ce qu'elles avaient à faire.

Bref ! Chapeau Mesdames. Flora Tristan Chapeau2 Flora Tristan Yeuxcoeu




Evelyne Bloch-Dano - "Flora Tristan - J'irai jusqu'à ce que je tombe" - Petite bibliothèque Payot.











_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Flora Tristan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: UNE LARME D'EMOTION POUR NOS PREMIERES ARCHIVES :: Les Limbes -