Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Władysłas Reymont (Pologne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 60624
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Władysłas Reymont (Pologne)   Dim 5 Déc - 15:24

5 décembre 1925, Varsovie (Pologne) : décès de Stanisław Władysław Rejment, dit Władysłas Reymont, nouvelliste & romancier, Prix Nobel de Littérature 1924.

Il était né le 7 mai 1867, à Kobiele Wielkie, non loin de Radomsko, dans une Pologne encore soumise à l'Empire des Tsars. Fils de l'organiste du village, il passa son enfance à Tuszyn, près de Lodz, où la famille avait emménagé afin que le père pût travailler pour une paroisse plus riche. Très tôt, le jeune garçon manifeste un tempérament de rebelle.

Après quelques années à l'école du lieu, son père l'expédie à Varsovie, auprès de sa soeur aînée et de son mari. A dix-huit ans, il passe ses diplômes de fin d'études. Sa famille souhaite faire de lui un tailleur ou, à tout le moins, le voir travailler dans le commerce. Du coup, il s'enfuit avec une troupe théâtrale, faisant la province l'été et passant l'hiver à Varsovie. Au bout d'un an, l'absence de succès le ramène à Tuszyn où, grâce aux relations de son père, il obtient un emploi de garde-barrière près de Koluszki, pour seize roubles par mois.

Pas pour longtemps. En 1888, il laisse tout tomber pour suivre un Allemand épris de spiritisme et à qui il fait croire qu'il est médium. Ensuite, il file une fois de plus avec une troupe de comédiens. Il s'établit néanmoins un temps à Krosnowa, près de Lipce et s'affilie à une confrérie religieuse fondée au XIIIème siècle, l'Ordre Paulinien de Częstochowa. Mais, lorsqu'il n'a plus d'argent, il finit toujours par rentrer dans sa famille.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/


Dernière édition par Masques de Venise le Dim 5 Déc - 17:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 60624
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Władysłas Reymont (Pologne)   Dim 5 Déc - 15:54

Sans rien dire à personne, sans peut-être grande conviction, Reymont s'est mis à écrire. En 1892, alors qu'il atteint ses vingt-cinq ans, sa "Korespondencie / Correspondance" est publiée par "Glos" ("La Voix"), un journal de Varsovie. Il retourne donc dans cette ville une fois de plus, emportant tout un lot de nouvelles non publiées dans ses valises. Il commence à fréquenter les milieux littéraires, visite les rédactions de nombreuses revues et de tout aussi nombreux quotidiens, et l'on s'intéresse à lui. Sur les conseils d'un certain Swietochowski, le jeune homme part en pèlerinage à Częstochowa et le récit de voyage qu'il en tire et qui paraît en 1895 devient un classique du genre.

Encouragé par de nombreuses connaissances, Reymont s'attaque au roman. En 1895, "Komediantka / Le Tricheur" ouvre le feu. Suit, un an plus tard : "Fermenty / Fermentation".
Désormais à l'aise, l'écrivain peut donner libre cours à sa passion des voyages. Il visite Berlin, Londres, Paris, l'Italie. A son retour, il passe quelques mois à Lodz pour y rassembler de la documentation en prévision de son prochain roman, une commande pour le "Kurier Codzienny" de Varsovie. Les droits qu'il retirera de ce livre, "Ziema objecana / The Promised Land", en 1897, lui permettront de partir à nouveau pour la France où il se liera avec des exilés polonais comme Stefan Żeromski, qu'on surnommera "la Conscience de la Littérature polonaise."

Toutefois, bien que sa situation financière se soit considérablement améliorée, elle ne lui suffit pas pour lui assurer un tel train de vie de façon permanente.
En 1900, après un incident avec un passager qui l'avait gravement pris à partie, il reçoit une indemnité de 40 000 roubles. A la même époque, il rencontre Aurelia Szabłowska, qu'il épouse en 1902 après avoir fourni l'argent nécessaire à l'annulation du premier mariage de la jeune femme.

Pour son épouse, il restreint sa manie du voyage mais il ne renoncera jamais à ses visites en France - c'est dans notre pays qu'il écrira une partie de "Chlopi / Les Paysans", entre 1901 et 1908. Le couple visitera également les Etats-Unis, en 1919, à la demande du gouvernement polonais.

Bien qu'il n'ait jamais réussi à devenir le propriétaire terrien qu'il rêvait d'être, Reymont s'achète une petite propriété près de Sieradz. Mais durant l'hiver, la vie campagnarde ne lui convient guère et il repart systématiquement pour Varsovie.


_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 60624
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Władysłas Reymont (Pologne)   Dim 5 Déc - 16:11

En novembre 1924, Wladislas Reymont reçoit le Prix Nobel de Littérature. L'opinion publique polonaise aurait préféré qu'il fût accordé à Stefan Żeromski mais c'est "Chlopi / Les Paysans" qui l'emporte. (On affirme que les sentiments prétendument anti-allemands qu'on prêtait à Żeromski ont beaucoup joué dans le choix du jury suédois.) Quoi qu'il en soit, la maladie de coeur qui afflige Reymont l'empêchera d'assister à la cérémonie de remise du prix et c'est en France, où il se repose, que lui parviendront et la récompense, et le chèque de 116,71 couronnes suédoises de l'époque.

L'année suivante, un peu remis, l'écrivain se rend à une réunion de fermiers à Wierzchosławice, près de Cracovie. Wicenty Witos l'y reçoit en qualité de membre du PPP, le Parti paysan polonais. Ce sera la dernière apparition publique de Reymont qui décède la même année, le 5 décembre, à Varsovie.

Il laisse derrière lui une trantaine d'ouvrages en prose : des récits de voyage ("Pielgrzymka do Jasnej Góry / Pèlerinage à Jasna Góra"), des essais historiques ("Z ziemi chełmskiej", sur la persécution de Uniates, ou encore "Z konstytucyjnych dni / Les Journées qui ont fait la Constitution", sur la révolution de 1905), quelques ébauches sur la Grande guerre ("Za frontem / Au-delà du Front"), une impressionnante série de nouvelles sur la vie dans le monde du théâtre, sur les moeurs villageoises et même sur les trains et leur univers, sans oublier, bien sûr, les romans : "Komediantka - Fermenty - Ziema objecana - Les Paysans - La Vampire" et une trilogie écrite entre 1911 et 1917.

On notera que Reymont adopta son nom de plume afin de se protéger des réactions tsaristes au sujet d'un petit travail qu'il avait publié en Galicie sans avoir obtenu l'aval de la censure.


_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 60624
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Władysłas Reymont (Pologne)   Dim 5 Déc - 16:36

En règle générale, la critique admet un certain nombre de similarités entre l'oeuvre de Reymont et le Naturalisme même si le Polonais utilise surtout des expériences personnelles. Reymont n'a jamais développé de théorie esthétique, il tient plus de ces autodidactes polonais que furent Mikołaj Rej ou Aleksander Fredro.

Son premier roman, "La Tricheuse", dépeint le drame d'une jeune provinciale qui part en guerre contre la société où elle est née et rejoint une troupe théâtrale. Au lieu d'y trouver l'équilibre, elle y découvre un monde d'intrigues et de fausseté. Dans "Fermentation", une "suite" de "La Tricheuse", l'héroïne, sauvée à temps du suicide, retourne dans sa famille et y accepte la routine. Elle trouve tout de même le moyen d'épouser un nouveau riche.

"La Terre Promise", l'ouvrage peut-être le plus célèbre de Reymont, peut se voir comme un panorama social de Lodz pendant la Révolution industrielle : la lutte pour la survie y tient le rôle majeur. La ville détruit à peu près tout le monde et l'on voit la gangrène morale s'abattre sur les trois personnages majeurs, un Allemand, un Juif et un Polonais. Cette vision noire et cynique, qui illustre parfaitement la bestialité du caractère des hommes et la loi de la jungle, montre l'éthique, les idées élevées et les sentiments sacrés qui se retournent contre ceux qui les expriment et les respectent : la dénonciation de l'industrialisation et de l'urbanisation est sans appel.

"La Terre Promise" fut traduite en quinze langues et deux films en furent tirés, la dernière adaptation étant due à Andrzej Wajda, en 1975.

Avec "Les Paysans", Reymont
dresse un portrait quasi exhaustif et très éloquent de la vie à la campagne. Le roman impressionne le lecteur par son authenticité et il fait d'autant plus "vrai" que, à l'origine, nombre de dialogues sont écrits dans le dialecte local. Cette technique apparaît également dans la narration, et c'est sans doute à cela que le livre doit sa grande originalité.

Le dernier ouvrage de Reymont, "Bunt / La Révolte", sortit un peu avant son décès, en 1924. Il y décrit la révolte des animaux dans une ferme. Au début, tous cherchent l'égalité mais, peu à peu, tout dégénère en abus et terreur sanglante. Le parallèle avec la Révolution bolchevik de 1917 est criant et d'ailleurs, de 1945 à 1989, le roman fut interdit dans la Pologne repassé sous l'autorité russe. Il en fut de même pour "La Ferme des Animaux" deGeorge Orwell. On ne sait toujours pas si l'écrivain britannique avait entendu parler de l'oeuvre de Reymont. En tous cas, "La Révolte" paraît à nouveau en Pologne, depuis 2004.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 60624
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Władysłas Reymont (Pologne)   Dim 5 Déc - 17:03


_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Władysłas Reymont (Pologne)   

Revenir en haut Aller en bas

Władysłas Reymont (Pologne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: MODESTE PANORAMA DE LA LITTERATURE :: Littérature d'Europe Orientale (sauf Russie) -