Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Ievgueni Zamiatine (Eugène Zamiatine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65651
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Ievgueni Zamiatine (Eugène Zamiatine)   Mar 1 Fév - 16:24

1er février 1884, Lebedia (Empire de Russie - Actuelle Russie) : naissance d'Ievgueni Ivanovich Zamiatine (Евгений Иванович Замятин), dit aussi en français Eugène ou Evgueni Zamiatine, dramaturge & romancier.

Fils d'un père qui était à la fois le pope et l'instituteur du village et d'une mère musicienne, Zamiatine était atteint d'un type de synesthésie qui lui permettait de voir les lettres de l'alphabet en couleur. Pour lui par exemple, le "L" était de couleur pâle, à la fois froide et légèrement teintée d'un bleu électrique.

Après ses études secondaires, il étudie l'ingénierie navale à Saint-Pétersbourg, de 1902 à 1908. C'est à cette époque qu'il rejoint le parti bolchevik - l'extrême-gauche des libéraux réformateurs de l'époque. Lors de la Révolution de 1905, il est d'ailleurs arrêté et expédié en exil. Après un séjour en Finlande en 1906 afin d'y terminer ses études, il brave l'interdit et revient à Pétersbourg où il vit en pleine illégalité.

A l'époque, il écrit surtout pour se distraire.
Arrêté une nouvelle fois, puis exilé en 1911, il est amnistié deux ans plus tard. La même année - en 1913 - il publie "Uvezdnoye", une réjouissante satire de la vie provinciale qui lui apporte une certaine renommée. Mais "Na Kulichkakh / Au Diable Vauvert", où il tourne l'armée tsariste en ridicule, lui vaut, l'année suivante, les foudres de la censure.

Muni de son diplôme d'ingénieur, il travaille en Russie et à l'étranger. En 1916, on l'envoie en Angleterre superviser la construction de brise-glaces aux chantiers navals Walker & Wallsend. Lui-même est hébergé à Newcastle-upon-Tyne. En septembre 1917, apprenant le bouillonnement politique en Russie, il regagne précipitamment son pays : on notera que, à cette date, il n'est déjà plus bolchevik.

A son retour, Zamiatine publie "Les Insulaires", satire des moeurs anglaises, puis "Pêcheur d'Hommes". Après la Révolution d'Octobre, il participe à plusieurs journaux et traduit Jack London, O. Henry, H. G. Wells et bien d'autres. Bien que partisan de la Révolution, il s'oppose déjà à l'intolérable censure imposée par les Bolcheviks, dans la droite ligne de la censure tsariste.

L'oeuvre de l'auteur devient incroyablement critique envers le nouveau régime. Il ose écrire : "La vraie littérature ne peut exister que si ceux qui la créent ne sont pas des fonctionnaires mais des fous, des hermites, des hérétiques, des rêveurs, des rebelles et des sceptiques." Ses prises de position le placent évidemment dans une situation extrêmement difficile et ceci dès les années vingt. Finalement, ses livres seront interdits et il n'aura plus l'autorisation de publier, surtout après la sortie, en 1927, à l'étranger, de "We / Nous Autres", dans un journal monté par des Russes émigrés.

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Mar 1 Fév - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65651
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Ievgueni Zamiatine (Eugène Zamiatine)   Mar 1 Fév - 16:25

Roman d'anticipation qui préfigure, l'humour en plus, le terrible "1984" d'Orwell, "Nous Autres" est avant tout une satire politique qui prend pour cible le totalitarisme soviétique. Mais c'est aussi une critique du socialisme scientifique et optimiste à la H. G. Wells. De même, "Nous Autres" raille la poésie d'Etat des Poètes Prolétariens Soviétiques. George Orwell estimait que "Le Meilleur des Mondes" d'Huxley, sorti en 1932, dérivait en bonne partie du "Nous Autres" de Zamiatine. Pour sa part, Huxley, en 1962, déclarait, dans une lettre à Christopher Collins, que "Le Meilleur des Mondes" se voulait une réaction aux théories utopiques de Wells et qu'il n'avait entendu parler de "Nous Autres" que bien plus tard. En revanche, Kurt Vonnegut Jr affirmait sans complexes que, pour "Player Piano", en 1952, il avait repris l'intrigue du "Meilleur des Mondes", laquelle était déjà largement inspirée par "Nous Autres." Dans le même ordre d'idées, on peut penser que "Un Bonheur Insoutenable", d'Ira Levin, doit également beaucoup à la dystopie de Zamiatine.

Mais Zamiatine a également écrit un grand nombre de nouvelles, souvent sous forme de contes merveilleux, qui, toutes, visent de manière satirique les innombrables règles bolcheviques, telle cette histoire où un maire décide que, pour rendre chacun de ses concitoyens heureux, il lui faut les rendre égaux. Il commence par forcer chacun - lui y compris, d'ailleurs - à habiter une grande maison qui tient beaucoup de la baraque et poursuit en rasant toutes les têtes afin que tout le monde soit chauve ... L'intrigue est d'ailleurs très similaire à celle de "The New Utopia", de Jerome K. Jerome, paru en 1891

Sur les conseils de Gorki, Zamiatine finit par écrire à Staline lui-même afin que le dictateur rouge le laissât quitter l'URSS. Son exeat en poche, il s'établit à Paris avec sa femme, Lioudmila Oussova, qu'il avait épousée en 1908. C'est là qu'il décède, d'une crise cardiaque, le 10 mars 1937. Petit clin d'oeil de l'Histoire, sa dépouille mortelle repose au cimetière de Thiais, rue de ... Stalingrad.

Durant son séjour en France, il avait eu le temps de participer à l'écriture du scénario des "Bas-Fonds" de Renoir, d'après la pièce éponyme de Maxime Gorki.

Et voilà, un nouvel auteur à découvrir en cette année 2011 ! Bonne lecture !
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65651
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Ievgueni Zamiatine (Eugène Zamiatine)   Mar 1 Fév - 16:57


_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ievgueni Zamiatine (Eugène Zamiatine)   

Revenir en haut Aller en bas

Ievgueni Zamiatine (Eugène Zamiatine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: MODESTE PANORAMA DE LA LITTERATURE :: Littérature Russe -