Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

La puissance ou la vanité des mots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8203
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeMar 15 Fév - 22:14

Je comprends l'idée de "puissance des mots" lorsque, des mots viennent les actes, les choix, les décisions, les comportements, les réalisations...
Je comprends que par les mots, l'on puisse maudire ou bénir, élire ou exclure...

D'ailleurs - et je le dis avec une certaine "gravité"- je comprends "beaucoup de choses" de tout ce qui se dit et s'écrit... à ma manière cependant. Et alors même que, tout à fait paradoxalement, je n'accepte pas "beaucoup de choses" de tout ce qui se dit et s'écrit soit dans l'émotion du moment, soit parce que "tout le monde ou presque le dit"...

Il y a à mon sens, dans les écrits du genre "journal intime" ou "récits et anecdotes de sa vie" ou ce qu'il est convenu d'appeler "autobiographie"... Et que l'on voit fleurir, se répandre, se jeter dans trois cent pages de livres ou sur des blogs ou sur des forums, tout comme l'esseulé qui se jette sur un sommier en pensant à une femme... Quelque chose d' aléatoire, de souvent malsain; parfois tragique, quelquefois drôle mais presque toujours assez vain...
Il y a à mon sens dans les propos sur toutes sortes de sujets d'actualité, de politique, de vie ou de "morale philosophique", que l'on voit aussi fleurir, se répandre et se jeter dans les livres qui ne sont pas des romans d'une part, mais surtout sur les blogs et les forums du Net d'autre part... Quelque chose de tout aussi aléatoire, malsain, tragique, drôle... Et tout aussi vain...

C'est vrai : un livre, à partir du moment où il est diffusé, vendu, existera toujours quelque part, dans quelque recoin, sur une étagère, dans un carton de vide grenier... (on ne peut brûler ou détruire si l'on s'y résoud, que l'exemplaire de ce livre que l'on a chez soi)... Par contre il suffit d'un clic sur le clavier d'un ordinateur pour supprimer définitivement un blog, un site, un forum même...
Soit dit en passant, il me semble difficile d'imaginer un blogueur supprimant son blog, sur le seul propos inamical de quelque "givré" ou sur le commentaire sévère mais justifié de quelque personne "ne mâchant point ses mots"...
Il serait – peut-être- plus probable quoique "assez peu banal" d'apprendre qu' un blogueur a supprimé son blog comme il se serait suicidé...

... Et il y a aussi le silence... Le silence comme une sorte de "réponse" à ce qui vient d'être exprimé par l'Autre, par les Autres... Et pouvant être interprété de si différentes façons toutes plus ou moins justifiables... Il y a le silence du consentant, le silence de l'indifférent, le silence du furieux, le silence du blessé.... ou encore le silence par incapacité de répondre...
Je n'aime pas le silence qui hurle... Le silence ne devrait jamais hurler : il est pire, alors, que de crier, et même que de "crier sur les toits"... Et c'est, je crois, l'un des plus mauvais refuges, que le silence qui hurle...
Il y a de ces refuges que finalement l'on trouve dans ce que la peur même de la confrontation nous force à surmonter : la peur de la confrontation devient alors si insupportable et d'un espace si fermé, que l'on se jette dans la perspective de cette confrontation comme dans les eaux supposées glaciales d'une rivière en furie... Mais les eaux ne sont peut-être pas glaciales, et la rivière, peut-être pas en furie mais animée d'un courant porteur...
De ces refuges que l'on trouve aussi dans l'interrogation, dans le doute, dans la dérision, dans l'incertitude et dans la reconnaissance du caractère aléatoire des choses, des êtres, de la relation, des dits et des écrits... Ce sont des refuges dans lesquels on souffre, mais qui demeurent ouverts...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeSam 12 Mar - 20:08

yugcib a écrit:
Il y a le silence du consentant, le silence de l'indifférent, le silence du furieux, le silence du blessé… ou encore le silence par incapacité de répondre...
Tu oublies le silence de celui qui se rend compte qu'il dialoguait avec quelqu'un qui n'écoutait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8203
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeDim 13 Mar - 8:55

... J'ai connu une fois, entre autres fois en d'autres situations, ce silence là (celui qu'il m'est arrivé d'avoir en me rendant compte que je parlais avec quelqu'un qui n'écoutait pas)...
Ce n'était pas alors de la colère ni du dépit ni de la frustration qui me venait... Mais comme un sentiment qui pouvait ressembler à de l'humilité. "Il (ou elle) n'écoute pas... C'est peut-être parce que, consciemment ou non, je M'existe plutôt que je ne L'existe"...
L'une des raisons pour lesquelles l'autre n'écoute pas (il y en a bien d'autres raisons mais celle là est une réalité dirais-je de "premier niveau") c'est "qu'il n'est pas existé" par celui qui s'exprime...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeDim 13 Mar - 9:34

yugcib a écrit:
[…] C'est peut-être parce que, consciemment ou non, je M'existe plutôt que je ne L'existe"...
Je ne suis pas sûr de saisir cette utilisation (nouvelle pour moi) de la forme pronominale. Est-ce que tu veux dire que dans ce cas l'un n'accorde pas la moindre importance à ce que dit l'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8203
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeLun 14 Mar - 8:10

... J'ai déjà dans quelques uns de mes textes, utilisé la forme pronominale pour le verbe exister.
J'écris en effet : s'exister et exister même, dans le sens de "exister l'autre", exister quelqu'un...
C'est là, une de mes incorrections grammaticales volontaires, entre autres...

Ainsi, un être qui n'est pas "existé", c'est un être qui n'est pas "écouté" (parce que dans une inclination souvent inconsciente, naturelle et bien sûr égocentriste, l'on s'exprime soi-même c'est à dire que l'on "s'existe" comme si l'Autre était ou devait forcément être le "réceptacle" de ce que nous voulons lui dire... Mais ce "réceptacle" qui est l'Autre, en fait, n'est pas "existé"...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeLun 14 Mar - 8:14

yugcib a écrit:
J'écris en effet : s'exister et exister même, dans le sens de "exister l'autre", exister quelqu'un...
C'est peut-être une « incorrection » si tu le dis mais je vois la nuance de sens que ta création apporte. Aussi, je pense qu'il faut créer des mots et qu'on ne devrait pas avoir à demander la permission de l'Académie ; d'ailleurs tous les grands écrivains l'ont fait — créer des mots — et ne l'ont pas fait — demander la permission — sinon nous écririons encore comme Rutebeuf !

À propos… je considère que les Français sont pusillanimes en ce qui concerne la création de mots, par exemple courriel (courrier + électronique) créé par nos amis Québécois pour traduire e-mail est mal reçu en plusieurs milieux. Qu'en dis-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8203
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeLun 14 Mar - 8:35

... Créer des mots (on appelle cela "des néologismes")...
Créer des formes de langage, des expressions, des tournures grammaticales... Ou encore, à partir de mots existants (le plus souvent des substantifs) créer des adjectifs, des formes verbales, des adverbes, des mots déviés en leur ajoutant un suffixe (on appelle cela des "barbarismes")...
Oui, cela à mon sens, se peut... Mais je ne dis pas que cela se doit...
Si cela se peut, si la liberté de le faire se prend... Encore faut-il le faire, ou plus exactement, essayer de le faire... Comme par exemple un couturier conçoit la coupe, la forme, les accessoires d'un vêtement féminin sur un corps de femme...

On peut (je risque l'image) considérer d'une certaine manière la grammaire Française comme une très, très belle femme dont on "tombe amoureux sans vouloir forcément la tomber"... Alors, l'imagination vient, afin de l'habiller, cette "femme"...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeLun 14 Mar - 8:43

yugcib a écrit:
Oui, cela à mon sens, se peut... Mais je ne dis pas que cela se doit...
Tu es prudent ! En fait je voulais dire par « il faut » qu'on le peut si besoin est. Tu ne me dis pas ce que penses de courriel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8203
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeLun 14 Mar - 9:38

... "Courriel" : c'est le mot Français qui désigne "e-mail", de toute évidence tiré de "courrier" mais ici en l'occurence un courrier ou plus exactement une lettre, un message, une note, rédigé en tapant sur le clavier d'un ordinateur ou sur la représentation miniaturisée d'un clavier sur l'écran LCD d'un "smartphone", et transmis à un correspondant via Internet...
Soit dit en passant, il existe aussi l'écriture directe, à la main, par un "traceur" sur l'écran même de l'ordinateur ou du smartphone... qui se transforme aussitôt en "traitement de texte" et donc en caractères imprimés, Word, Word Pad, Open Office etc., une fois rédigé pour être envoyé par Internet ou stocké dans un fichier texte...
... Personnellement, je préfère utiliser "courriel" que "e-mail"...

... L'origine, chez moi, de "s'exister", "exister l'autre" :

Un jour en relisant -peut-être pour la 3ème ou 4ème fois- "Le petit prince" de Antoine de Saint Exupéry (l'un de mes auteurs préférés)... J'ai été interpellé, à dire vrai fortement ému, par le passage où le petit renard dans le désert déclare au petit garçon (le petit prince) : "S'il te plaît, apprivoises-moi"...
J'ai pensé alors à "S'il te plaît, existes-moi"...


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8203
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeJeu 17 Mar - 17:39

... Outre le mot "courriel", pour courrier électronique, on emploie aussi (mais je crois que c'est moins utilisé en généra) : "pourriel' (dérivé de "pourri")...

Ainsi un "pourriel" serait un courrier électronique non désiré, reçu dans sa "boite mail" : soit, non pas un "spam" (qui lui, peut être éliminé en même temps que d'autres "spams" et qui de toute manière va systématiquement dans la "boîte spam" de la "boîte mail") mais un message publicitaire, ou une "accroche" dans le genre "vous avez gagné 1 million d'euro" ou une invite à se rendre sur un site, un forum de drague, ou quelque chose de purement commercial sans intérêt pour soi... Des courriers de démarchage en fait.. Par exemple : "stéphane et luc action web marketing"... Tout ça, c'est des "pourriels".

Ah, putain, que je les déteste, ces "pourriels"! Et vite fait que je te les traite avec brutalité, vidage systémtique sans les ouvrir!
(Si tout le monde faisait comme moi, y'en aurait peut-être moins et les démarcheurs se décourageraient !)
Quand j'ouvre ma boîte mail le matin de bonne heure et que je vois 10 pourriels et... Aucun vrai/vrai (et sympa) courriel... Je FULMINE !
Je suis en outre, aussi "expéditif" en ce qui concerne ma boîte de "Sidi El Factor" ! (Pas étonnant toutes ces tonnes de pubs et de catalogues de merde dans les containers des déchetteries!)
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeJeu 17 Mar - 19:03

yugcib a écrit:
Quand j'ouvre ma boîte mail le matin de bonne heure et que je vois 10 pourriels et... Aucun vrai/vrai (et sympa) courriel... Je FULMINE !
Je te comprends ! Il est possible de les éliminer entièrement avec des filtres bayésiens ; je n'en reçois jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8203
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeVen 18 Mar - 11:07

... Il y a cependant un "danger" (si je puis dire)... Ou un "inconvénient" :

Celui de qualifier par inadvertance, distraction, parti pris, présupposition "épidermique"... Un "courriel" de "pourriel"...

Ou encore celui, en vidant d'un seul coup la "boîte spam" (sans avoir vu son contenu par le titre des messages), d'éliminer un "courriel attendu ou espéré ou fort intéressant" tombé par erreur dans la boîte mail... Et qui par exemple, comporte un libellé qualifié de "suspect" et donc versé dans les spams par le système de gestion de l'opérateur mail...

C'est la raison pour laquelle, en principe, avant de "vider", je vérifie...

Mais c'est vrai aussi que parfois, la "frontière" est quelque peu imprécise entre "courriel" et "pourriel"... (Ce serait comme une jolie rose reçue qui, lorsque tu y mets le nez dessus en pensant te régaler, puerait la merde à retardement - retardement bref ou plus diffus dans le temps)...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeMar 22 Mar - 20:29

yugcib a écrit:
... Il y a cependant un "danger" (si je puis dire)... Ou un "inconvénient" :
Exact. C'est ce qu'on appelle un « faux positif » en franglais. Le logiciel est capable d'apprendre mais mieux vaut jeter un œil humain sur la Corbeille avant de la vider, tu as raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ignatius
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
ignatius

Masculin
Poissons Singe
Nombre de messages : 862
Age : 39
Localisation : avignon
Emploi : instable
Loisirs : thanatopraxie
Date d'inscription : 26/03/2010

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeMer 23 Mar - 19:10

Votre discussion (bien que j'avoue l'avoir lue très rapidement, mais c'est surtout pour le plaisir de profiter de notre possibilité nouvelle de pouvoir te répondre dans "ton coin", Yugcib) me rappelle cette citation de Céline:

"C'est entendu, les gens n'ont rien à se dire, ils ne se parlent que leur peine à chacun".

(le genre de truc en le lisant dont on se dit "mince, j'aurais pu l'écrire)
_________________
In girum imus nocte et consumimur igni

mon blog de poésies, nouvelles, roman et articles humoristiques :
http://digitus-impudicus.over-blog.fr

Webzine gratuit et collectif de nouvelles et poésies :
http://www.cohues.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitus-impudicus.over-blog.fr
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeMer 23 Mar - 19:11

ignatius a écrit:
(le genre de truc en le lisant dont on se dit "mince, j'aurais pu l'écrire)
Surtout parce que c'est faux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ignatius
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
ignatius

Masculin
Poissons Singe
Nombre de messages : 862
Age : 39
Localisation : avignon
Emploi : instable
Loisirs : thanatopraxie
Date d'inscription : 26/03/2010

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeMer 23 Mar - 19:13

Heu.. pas toujours. Il m'est arrivé un truc très drôle avec Houellebecq, mais je vais pas le raconter ici, c'est le coin de Yugcib...
_________________
In girum imus nocte et consumimur igni

mon blog de poésies, nouvelles, roman et articles humoristiques :
http://digitus-impudicus.over-blog.fr

Webzine gratuit et collectif de nouvelles et poésies :
http://www.cohues.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitus-impudicus.over-blog.fr
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeMer 23 Mar - 19:22

ignatius a écrit:
Heu.. pas toujours. Il m'est arrivé un truc très drôle avec Houellebecq […]
Il est vrai que les grands de ce monde, vus de près, sont parfois décevants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8203
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeMer 23 Mar - 21:40

... Les "grands de ce monde"... Et les "tout-petits de ce monde", ont une chose en commun :
le meilleur d'eux-mêmes...
Mais peut-être faut-il s'approcher au plus près, des "grands" comme des "petits"... Pour le voir, ce "meilleur d'eux-mêmes" !

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeMer 23 Mar - 21:55

yugcib a écrit:
Mais peut-être faut-il s'approcher au plus près, des "grands" comme des "petits"... Pour le voir, ce "meilleur d'eux-mêmes" !
Oui, c'est ce que je disais, vus de près ; j'ai approché « au plus près » quelques-uns qui fréquentaient ma librairie, et à une autre période de ma vie, alors que je travaillais pour un parti politique. Sans leurs conseillers et leurs chargés de communications, ils (et elles) n'ont souvent rien à dire et certains entretiennent les conceptions les plus bizarres de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8203
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeJeu 24 Mar - 8:21

... L'écriture - en tous les cas et sûrement, à coup sûr la mienne- ne peut se faire, ne peut prendre "vingt mille lieues sur la Toile"... Sans l'existence, le propos, tout ce que disent ou écrivent, déjà, les autres...
Le silence, l'indifférence, la non réponse, l'absence qui subsiste... me "coupe la respiration" (c'est à dire l'écriture)...
J'aime mieux encore, quoique j'en fulmine parfois... Un "bon coup de savate" !
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitimeJeu 24 Mar - 8:33

yugcib a écrit:
J'aime mieux encore, quoique j'en fulmine parfois... Un "bon coup de savate" !
Est-ce que tu écris nécessairement (ou le plus souvent) en confrontation avec les autres, ou spontanément, par besoin « intérieur » ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La puissance ou la vanité des mots Vide
MessageSujet: Re: La puissance ou la vanité des mots   La puissance ou la vanité des mots Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

La puissance ou la vanité des mots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -